Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2019

J'avais commencé un billet...

J'avais commencé un billet.
Je voulais vous parler de l'île de la Cité cernée par la police et des touristes venus en masse apercevoir Notre-Dame.
Elle est toujours debout, je vous le confirme.

Le téléphone a sonné, c'était ma sœur qui a besoin de ce coup de fil matinal.
Elle a raccroché, j'ai repris mon texte.
Le téléphone a re-sonné.
C'était encore elle.
Elle avait encore besoin de parler...

Alors, j'ai laissé tomber mon texte.
La cathédrale survivra, elle sera reconstruite à l'identique ou pas et je ne serai peut être plus là pour voir le résultat.

Nous avons également fait un tour dans notre ancien quartier.
La rue des Archives, la rue la plus "gay" de Paris.
C'est le cas depuis très très longtemps, il était donc inutile de le rappeler tous les trois pas.
Hélas, il ne faut pas oublier l'argent...
N'oublions pas qu'il faut bichonner le touriste et lui rappeler que ce coin de Paris est "gay friendly".

Comme la misère et l'opulence sont côte-à-côte, on y voit les tentes des sans-abri contre les vitrines les boutiques de luxe.
J'ai même vu deux clochards en train de lire.
Paris est décidément une ville singulière...

soeurs,solitude,tristesse

soeurs,solitude,tristesse

10/12/2018

Elle regardait la mer

lakevio.jpg

"Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie"

Elle avait besoin de solitude.
Quand elle va mal, elle a besoin de voir la mer et d'être seule.

Elle aime la mer en hiver, au printemps, en automne.
Elle l'aime déchaînée.
Elle n'est pas en admiration devant la Méditerranée mais ce jour là, elle n'avait pas le choix, c'était la Méditerranée ou rien.
C'était l'hiver en Israël, autant dire l'équivalent d'un printemps pluvieux en Europe.

Le lendemain de son arrivée, il faisait beau.
Elle s'était installée dans un café et avait mangé un croissant qu'elle avait trouvé meilleur qu'à Paris.
Et pour cause... A Paris, elle n'avait pas le temps de se poser dans un café et de déguster un croissant !

Au début, elle venait tous les jours regarder la mer.
Ça avait bien duré quinze jours.
Après, elle avait connu l'ennui pour la première fois de sa vie.
Même les bus qui sautaient, même le petit robot qui faisait exploser les gros pots de cornichons russes, même les soldats, habillés en cosmonaute, rien ne la sortait de sa léthargie.
Même les cours d'hébreu l'ennuyaient, d'ailleurs elle était la seule à avoir redoublé...
Seul le désert lui apportait la sérénité.
C'est bien moi ça, d'habitude le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie...

23/12/2017

On est le 23 décembre.

Noël chez nous c'est le soir du 24 décembre.
Chez d'autres c'est le matin du 25 décembre.
Beaucoup fêteront Noël en famille.

Dans notre bulle, on a l'impression que tout le monde fête Noël.
A moins qu'on veuille s'en persuader...

Regardez autour de vous !
Vous vous apercevrez que demain soir, nombreux seront les gens qui mangeront leur brique de soupe en regardant la télé.

Vous vous apercevrez aussi qu'on ne trouvera pas de place dans les foyers pour les travailleurs pauvres.
Que d'autres dormiront, les plus chanceux dans leur voiture, les autres dans un coin où la peur les tiendra éveillés.
Oui, la conception administrative de la solidarité fait que les centres d'hébergement n'ouvriront que "si les températures nocturnes sont négatives plus de trois jours consécutifs". 

Il y a, bien sûr, ceux qui sont "d'astreinte", dans les hôpitaux, les transports, un peu partout car le monde ne s'arrête pas pour fêter Noël.

En découpant votre chapon ou, pour les végétariens en mangeant vos légumes, en découpant votre bûche, aurez-vous une pensée pour les autres ?

Noël, famille, solitude

15/02/2016

La station service de Lakevio.

Hopper, solitude, américains


- Tu vas rester encore longtemps à attendre un car ou une voiture ?
- ...
-
Tu sais bien qu'il ne passe plus rien sur cette route, rentre il fait chaud, tu vas attraper une insolation.

Il n'entend plus la voix de sa femme.
Il ne l'entend plus depuis longtemps.
Aujourd'hui, il ne regrette même plus de n'avoir pas eu d'enfant.

Il serait le premier surpris si une voiture s'arrêtait et si quelqu'un lui demandait un plein d'essence.

Il attend la tombée de la nuit, un peu de fraicheur alors il rentrera.
Ils seront seuls, comme d'habitude...
Elle s'affairera, préparera le diner.
Ses paroles ne le toucheront pas...

Il est seul, désespérément seul dans ce pays.
Celui où les villes disparaissent du jour au lendemain.
Les chercheurs d'or sont partis.
Ils sont restés...

 

22/11/2014

Cent minutes de solitude.

 

solitude,repassage,nettoyage

Vous n'allez pas chipoter pour quelques centaines de minutes.

Hier, le Goût n'était pas là, il assistait à une conférence sur les rats, oui vous avez bien lu, les rats !

De quoi est-il capable pour déjeuner au restaurant avec ses amis.

Pendant ce temps là, j'avais des projets, genre poussière, repassage, ravitaillement, j'ai fait un peu de tout ça, juste un peu.

Je suis un être futile qui s'occupe avec un rien.