Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2018

Un chouette Noël.

noël,cadeaux,filles,nouvel an

Ça c'était l'année dernière.
J'espère que ce ne sera pas comme ça cette année...
Enfin, le Père Noël est passé.
Il a été plutôt sympa.
On nous a offert deux cadres fabriqués par les filles.
Des cadres qui sèment des paillettes partout, ça fait encore un peu Noël.

Depuis hier les filles sont malades.
Merveille est fatiguée et attrape gastro sur gastro.
P'tite Sœur tousse et a de la fièvre.
Ces deux petites ne sont plus minces.
Elles sont maigres !
Même le Gout, qui aime les maigrelettes, trouve qu'elles sont trop minces, c'est dire...

Le livret de Merveille suscite l'admiration de toute la famille.
Ses notes sont excellentes même en gym pourtant elle déteste ça.
Les appréciations nous laissent pantois !
Personne dans la famille n'a jamais eu droit à : "Merveille est une bonne élève, appliquée, sérieuse et qui aide ses camarades."

Le reste de la famille sauf JJF avait plutôt : "Réussit sans effort, avec un peu de travail, ce serait parfait."

La Tornade arrive ce soir.
Je me demande si on va réussir à récupérer.
On devrait revenir à un début d'année au 15 mars.
Les Romains changeaient d'année à l'arrivée du printemps.
Ça nous permettrait de souffler.

L'hiver est arrivé.
Le six janvier, "le jour des Rois", ce sera l'anniversaire du Goût...
Il peste.
Il déteste le froid.
Il est recroquevillé dans son pull.
Je soupçonne qu'il préfère faire la cuisine parce que qu'il fait plus chaud devant la cuisinière et le four qu'à côté du radiateur dans le séjour...
 

 

23/12/2018

Finalement malgré tout, on y arrive.

Même si, depuis cet été, nous avons été bousculés, chagrinés, désolés, dévastés, nous arrivons à Noël.

Nos petites-filles ne le savent pas mais leurs cadeaux sont déjà arrivés dans notre cheminée.
Demain nous partirons chez eux avec quelques paquets pour les grands.
Du vin d'Alsace, la faiblesse de Manou.
Nous réveillonnerons et passerons la nuit chez les enfants.
C'est le monde à l'envers !
Nos enfants feront tout et nous on mettra les pieds sous la table !
Ils nous poussent à être "les vieux" ou quoi ?
Mais ce sera forcément un chouette Noël avec sapin et tout.

Finalement, c'est bien que ce Noël se passe chez les enfants.
Lors de notre dernier déménagement, les décorations de Noël ne sont jamais arrivées à la nouvelle adresse.
Ça et d'autres choses mais bon, après tout c
e ne sont que des choses...
Je vous souhaite à tous un joyeux Noël et je fais des bises particulières à celles et ceux dont l'année a été difficile.

Noël, les filles, cadeaux

Noël, les filles, cadeaux

07/12/2018

Noël, Noël, tu vas venir bientôt.

Hier, j'ai tenté le Printemps.
Pas pour acheter, non, je n'achète que rarement dans les grands magasins mais pour tester ma vue.
C'est mon obsession du mo
ment.
Ce n'est pas terrible, je n'arrive pas à accommoder "en temps réel" les changements de lumière, alors je suis sortie du Printemps.

Nous sommes allés boire un café, là où les cars de touristes s'arrêtent.
D'habitude, les touristes arrivent en trombe, dévastent les lieux d'aisance et repartent sans consommer.
Pas tous mais presque.
J'ai pu constater que les touristes boudaient Paris, ça ne me déplaît pas de récupérer ma ville.
j'entends déjà pleurer nos z'élites, tous coupables d'ignorer le sort du citoyen moyen.
Je me souviens d'un homme politique, je ne sais plus lequel, qui avait trouvé qu'on vivait très correctement avec 1.200 € par mois, je ne connais pas le prix de sa chemise mais il aurait dû manger du pain sec jusqu'à la fin du mois pour ne pas dépasser ces 1.200€.

Je n'ai pas trouvé que le coin ressemblait à un champ de ruines, en revanche, les clients ne se bousculent pas dans les magasins...

Tout ça pour dire que ma sœur pleure au téléphone et tout le reste.
Tout ça ne me fait pas penser à Noël...

noël,chalands,paris

25/12/2017

Paris a oublié Noël.

Hier, en passant devant la librairie de Paris, une librairie Gallimard, j'ai été surprise.
Cette librairie, je ne la voyais pas fermée un 24 décembre à dix huit heures.
Même si le 24 décembre tombait un dimanche...

Même la boulangerie du coin de la rue était fermée.
Une boulangerie fermée à dix huit heures un soir de réveillon !

Paris était hier soir une ville morte.
Seules des fenêtres éclairées signalaient des appartements occupés et donnaient un peu de vie à une ville trop sinistre pour un soir de réveillon.

Arrivés dans la ville des enfants, nous avons décidé de rejoindre leur appartement à pied.
C'était aussi triste que Paris !
Même les grandes enseignes étaient fermées !
J'ai eu, pour la première fois de ma vie, l'impression que le Net avait tué Noël...

A force de cliquer sur des sites comme Amazon pour "gagner du temps", "payer moins cher", on va finir par vivre dans des villes fantômes où le seul magasin de la ville fera office d'antiquité.

Chez les enfants, c'était bien, le sapin clignotait, les cadeaux étaient au rendez-vous, les filles étaient joyeuses et même la bûche glacée était de circonstance.

Lorsque nous sommes rentrés la circulation dans Paris était quasiment nulle.
Seules quelques rares lumières montraient que nous n'étions pas seuls au monde.

Je dois dire que je préférais les Noël d'antan.
Ceux où on faisait la queue chez le poissonnier pour récupérer ses huîtres.

Noël, Paris, ville vide

23/12/2017

On est le 23 décembre.

Noël chez nous c'est le soir du 24 décembre.
Chez d'autres c'est le matin du 25 décembre.
Beaucoup fêteront Noël en famille.

Dans notre bulle, on a l'impression que tout le monde fête Noël.
A moins qu'on veuille s'en persuader...

Regardez autour de vous !
Vous vous apercevrez que demain soir, nombreux seront les gens qui mangeront leur brique de soupe en regardant la télé.

Vous vous apercevrez aussi qu'on ne trouvera pas de place dans les foyers pour les travailleurs pauvres.
Que d'autres dormiront, les plus chanceux dans leur voiture, les autres dans un coin où la peur les tiendra éveillés.
Oui, la conception administrative de la solidarité fait que les centres d'hébergement n'ouvriront que "si les températures nocturnes sont négatives plus de trois jours consécutifs". 

Il y a, bien sûr, ceux qui sont "d'astreinte", dans les hôpitaux, les transports, un peu partout car le monde ne s'arrête pas pour fêter Noël.

En découpant votre chapon ou, pour les végétariens en mangeant vos légumes, en découpant votre bûche, aurez-vous une pensée pour les autres ?

Noël, famille, solitude