Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2018

Chantons sous la pluie.

20180522_165634.jpg

20180522_165644.jpg

Hier, nous étions tranquillement assis en terrasse d'un café au métro Duroc.
O
ui, je sais ce n'est pas notre coin mais nous avons des souvenirs d'anniversaires fêtés dans un restaurant que nous aimions.
« Les délices de Setchuan ».
R
estaurant disparu depuis de nombreuses années.
Nous étions là, tranquilles, lorsque le ciel nous est tombé sur la tête.
Du tonnerre, de la pluie, de la grêle.
Le Goût pressé et mouillé a sauté dans le premier bus.
J'ai suivi…
Le bus n'allait pas chez nous mais nous étions au sec.
Nous sommes arrivés Porte de Champerret, il pleuvait toujoursC'était violent et il nous a bien fallu descendre car nous étions arrivés au terminus…
Nous avons "couru", nous sommes arrivés « trempés à tordre » à l'arrêt du PC qui allait nous lâcher à la Porte Montmartre pour reprendre un autre bus.
Pas un chat, même mouillé, dans les rues.
Des embouteillages tels que le bus faisait du sur place.
Nous étions ravis car nous avions l’espoir que la pluie cesserait avant que nous descendions du bus.
Jusqu'au bout nous avons espéré arriver après la fin de l'orage.
Peine perdue ! Une fois bouchonnés, changés, les fenêtres refermées sur un tapis mouillé qui en garde des traces, un pâle soleil nous a
 fait de l'œil.

10:35 Publié dans Jour après jour | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : pluie, orage

08/03/2017

J'aime flaner sur les grands boulevards.

Hier, nous sommes allés à Paris, le but était de remplacer mon porte-cartes volé par une méchante femme à Montmartre.

J'en avais vu à côté de la place du Palais Royal.
Vous connaissez Paris, vous restez trois semaines sans aller dans un coin, vous revenez et vous trouvez un marchand de chaussures à la place du marchand de sacs...

Je n'ai pas trouvé où alors à des prix prohibitifs.

Il faisait beau, c'était presque le printemps.

Un moment, nous nous sommes retrouvés sur les grands boulevards.
Le Goût, comme d'habitude, a regretté le changement de nom de la station de métro
" Rue Montmartre".

Juste avant de reprendre le train, nous nous sommes aperçus que nous allions oublier la raison principale de notre escapade : Acheter du café.

Ce matin, c'est le Goût qui a rendez-vous chez le dentiste.
Encore de joyeux moments de serrage de ceinture en perspective...
D'habitude, c'est moi qui creuse le déficit.
Quoique...
En effet, j'ai rendez vous le 23 mars et toujours une dent en ballottage défavorable.

Paris, grands boulevards, porte carte

10/02/2016

Lorsque votre blog déblogue.

Vous passez à autre chose.

Merveille vient tout à l'heure.

On verra le reste demain

blog, déraille, demain

12/09/2015

Voici venu le temps des rires et des chants.

Ce soir, nous allons fêter l'anniversaire de l'Ours.
Même chez lui les années commencent à compter, alors chez nous...

Je vous informerai, "si Dieu veut", de son cinquantième anniversaire.
Pour l'instant je reste dans le flou.
Un flou pas si flou que ça puisque l'Ours avait le droit de regarder  "l'Île aux enfants" lorsqu'il était petit.

Hier, l'Ours est allé avec sa fille au Musée de la Marine.
Puis ils ont attendu JJF dans un café à côté du travail de cette dernière.
J'ai dit à l'Ours qu'il avait explosé son budget sortie avec la limonade de la petite.
Il faut dire que JJF travaille dans "les beaux quartiers".

Le père et la fille aiment ces sorties où ils ne sont que tous les deux.
Ils s'évadent de la routine, ils se cultivent et, pour quelques heures, Merveille profite seule de son père.

L'Ours reproduit...
Son père voyageait beaucoup alors, l'Ours et moi nous donnions rendez-vous dans un petit restaurant russe de la Rue Saint André des Arts. Restaurant qui a hélas aujourd'hui disparu.
Et nous faisions les boutiques tous les deux...

Ces moments étaient trop courts, pour lui comme pour moi.
Je suis heureuse aujourd'hui qu'il se fabrique des souvenirs comme ceux-là avec sa fille.

Anniversaires, enfants, petits enfants

23/07/2015

Si j'avais su.

Je n'aurais jamais dû grandir.
J'ai toujours détesté vieillir, même lorsque j'étais jeune.

Alors ce matin, je peste.
J'ai un an de plus.
Vous me direz que j'ai vécu plus longtemps que ma propre mère...

Bon, je laisse tomber les choses qui fâchent.

Le 26, JJF prend un an de plus.

Le 31, P'Tite Sœur prend un an de plus.

anniversaire,maux divers et d'été.


Oui, Lucie aura deux ans le 31.
C'est certainement elle la plus contente.
Elle ignore qu'elle vieillit.
Mais elle maîtrise parfaitement le concept d'arrachage de papier pour trouver le cadeau...