Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2021

Solitude

hopper-1200x605.jpg

Cette toile de Nigel Van Wieck qu’on dirait tirée du cerveau de Hopper me paraît traduire plus que de la peine.
D’après vous ?
Que nous dit cette toile ?
On le saura lundi j’espère…

C'est malin d'avoir claqué la porte !
Je n'ai pas pensé à attraper mon sac, pas d'argent, pas de passeport...
"Jeune fille au pair" n'est pas "jeune fille au père" !
J'en avais assez d'éviter les mains baladeuses de ce puritain obscène.

Mais que vais-je devenir ?
Et où se trouve l'Ambassade de France ?
Et comment je vais me faire rapatrier ?
Dire que je suis venue ici pour fuir ma famille.
Pas la peine de leur demander une aide quelconque...
Il ne me reste plus qu'à trouver un boulot de serveuse dans un restaurant.
Je passerai ma journée à faire frire des oeufs et des oignons en espérant trouver mieux...
Il ne me reste plus qu'à essayer d'aller dormir chez Claire, la famille où elle est accueillie est sympa.
Dire qu'en France, y a un chanteur qui ose chanter "La solitude, ça n'existe pas !"
Il n'a jamais dû partir à sept mille kilomètres de chez lui, ce type.

 

 

18/09/2021

Contrôle aléatoire.

train,contrôle aléatoire,genadarmes

Vous prenez le train pour revenir à la maison.
Vous n'avez pas envie car il fait beau mais les hôtels sont complets.
Festival du cinéma oblige...

Vous vous installez donc pour deux heures dans le train.
Ce train est plein, vous êtes à l'étage du wagon.
En fait "d'impériale" vous avez l'impression de prendre un train de banlieue...

Le soleil vous arrive dans les yeux, le bouquin que vous n'avez pas vraiment lu, reste posé à côté de vous.
Soudain arrivent dans le wagon sept gendarmes, une gendarmette et un chien.
Ils se dirigent 
vers un passager d'un pas martial, sauf le chien qui marche comme un chien.

C'est le seul Arabe du compartiment.
Ils parlent avec lui, vous commencez à vous faire un film.
Est-ce un gros bonnet de la drogue ? Un terroriste ?
Ce n'est pas votre faute, c'est simplement que vous regardez les informations à la télévision.

Prise d'un besoin naturel, vous redescendez car il n'y pas de toilettes à l'étage.
Vous retrouvez là vos gendarmes qui ont appelé le contrôleur.
Eh bien, le seul défaut de ce jeune homme c'est d'être un Arabe.
C'est donc le seul à qui on a demandé son pass sanitaire et qui a dû prouver qu'il avait payé sa place...

La maréchaussée lui souhaite un bon voyage.
Évidemment, sur les deux toilettes une est déjà hors service.
Je ne saurai pas si c'est faute d'eau ou de papier...

Mais j'ai compris le contrôle aléatoire.

 

 

16/09/2021

Le jardin du Luxembourg, une expédition.

soleil,jardin,procès,rues barrées

Il faisait beau et le soleil brillait.
Vous savez donc que ce n'est pas hier que nous sommes allés au Luxembourg.

Nous n'avons pas oublié les attentats du Bataclan mais j'avoue que ce n'était pas notre pensée principale en partant au Luxembourg avant-hier.

Nous avons à peine aperçu Notre Dame, avons zappé "Odette" et ses petits choux, zappé l'Île de la Cité, interdite d'accès pour cause de procès des attentats du 13 novembre 2015.
Le Luxembourg n'était pas si simple à atteindre mais nous sommes arrivés enfin devant le bassin.

Pas de gamins, pas de bateaux.
La retraite, c'est bien, on peut faire ces promenades en semaine et laisser les malheureux travailleurs courir après leurs gamins le week-end.

A l'ombre des jeunes filles en fleurs, des retraités comme nous, nous avons trouvé que les sénateurs avaient bien de la chance et que la ville était belle.
Les chaises métalliques sont de retour.
Ça nous a rappelé que lorsque nous étions jeunes, nous devions avoir toujours l'oeil pour échapper à la chaisière et ça rendait la lecture moins confortable.

Nous ne visiterons pas la Conciergerie pendant plusieurs mois et nous croiserons des véhicules de "l'Administration Pénitentiaire" pendant un certain temps...

Il n'empêche, c'était bien et il faisait même un peu trop chaud.

13/09/2021

Cris et chuchotements.

Devoir de Lakevio du Goût_96.jpeg

Ce matin, j’ai été distrait par les piaillements des enfants qui rentraient au collège en face de chez nous.
Je les ai regardés.
Des souvenirs sont revenus.
Et vous ?
Une rentrée des classes vous a-t-elle particulièrement marqué.
J’espère qu’on en saura plus lundi.

Aujourd'hui j'ai l'âge de ma petite fille.
J'ai une blouse rouge,avec mon nom et ma classe brodés au "point de chaînette".

Je viens de changer d'endroit pour une histoire de discipline qui me poursuivra partout.
Cette histoire qui fera que je n'aurai jamais la "cote d'amour".
Je sais maintenant que c'est ce jour là que je connaîtrai l'injustice.
C'est aussi à ce moment là que je rencontrerai mon amie d'enfance.
Elle est morte trop jeune mais elle fut mon amie d'enfance...

Il vous faut savoir pour comprendre, qu'enfant j'ai souffert d'otites à répétition.
J'en avais gardé une oreille un peu faible et le bruit ambiant me gênait.
Ce matin là, nous sommes réunies dans la grande salle qui fait office de cantine et de salle de sport.

Ce jour de rentrée, on y fait "l'appel"
Je crois reconnaître mon nom.
Je lève la main.
Manque de chance j'ai mal entendu... Je bafouille une excuse.
Deux minutes s'écoulent, je crois de nouveau entendre mon nom.
Je lève la main.
Et non, ce n'est toujours pas moi.
Bien entendu lorsqu'on appellera mon nom, je ne l'entendrai pas.
Bingo ! Collée le premier jour !
Tout ça parce que j'ai une mauvaise oreille.
Je serai ce jour là injustement traitée.
On me créera aussitôt un "dossier".
Je serai "l'insolente" et ce truc me collera à la peau parce que je n'aime pas l'injustice.

Résultat ?
Je persiste dans mon idée que beaucoup trop de profs jugent d'après les dossiers et que les bons profs ne sont pas nombreux..
C'est tellement plus facile
que chercher à connaître ses élèves.

 

10/09/2021

Vous avez dit transparente ?

vieillir,paris,bruit et fureur

Comme si ce n'était pas assez de vieillir, il faut en plus devenir vieille !
Essayer de faire illusion sans aucun résultat est épuisant !

Oui, à partir d'un certain âge, on devient transparent...
Déjà qu'on vit dans un monde terriblement individualiste, profondément égotiste où on glorifie la jeunesse, celle du corps évidemment.
Pas celle de l'esprit qui semble manquer cruellement.
Imaginez vous rue des Abbesses, vous promenant sur tranquillement sur le trottoir.
Tranquillement... C'est vite dit !
Se balader est devenu un sport extrême !

Vous passez votre temps à jouer au toréador pour éviter les trottinettes.
Ne pas vous faire renverser par les gens pressés accrochés à leur téléphone est un exploit de gladiateur !
Sans parler de ceux qui vous envoient leur sac à dos à chaque pas.

En plus, votre éducation s'accroche à vous comme un vieil amant collant, alors vous échappe un "pardon" !
Non mais quelle gourde je suis !
Oui, vous dites "pardon" à une bande de sauvages qui ne vous entendent pas, obnubilés qu'ils sont par un écran qui les pousse à regarder par terre !

Il y a deux jours, nous descendions tranquillement la rue Lamarck car, comme souvent, notre bus avait contourné l'arrêt sur la place pour cause de voiture mal garée.
A peine descendus du bus, une jeune femme pressée, je me demande pourquoi si pressée, tenant un énorme aspirateur, me heurte et me blesse au bras.
Le sang coule, le Goût applique immédiatement un mouchoir sur la plaie.
La "pressée" me jette un "pardon" machinal et continue sa route.

Je lui crie : "C'est tout ? ", elle murmure quelque chose comme " Elle veut quoi la vieille ?".

"La vieille" regarde son bras et se dit, une fois de plus que le monde a bien changé.
Pas de proposition d'accompagnement chez le pharmacien pour une désinfection rapide.
Et pourtant à deux pas de l'endroit, trois pharmacies se disputent la clientèle...

J'ai alors décidé de passer aux représailles !
Mon sac à main est lourd alors je rendrai coup pour coup !
Non mais !