Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2019

Il a enfin plu.

 

Pluie, anniversaires, Paris

Cette nuit, il a enfin plu.
Ça sentait l'ozone et c'était un vrai bonheur à respirer.

Il faut dire que depuis deux jours je ne sortais plus.
Je suffoquais comme un poisson hors de l'eau et j'avais envie de jeter la radio à travers la pièce car j'en avais assez d'entendre :
"Alerte canicule ! Pensez à boire !" 
"De l'eau" précisaient ces andouilles.
"Prenez des nouvelles de vos proches, ne buvez pas d'alcool, pensez à vous mouiller, ceci est un message de santé publique France."

En temps ordinaire, c'est déjà flagrant qu'on nous prend pour des imbéciles mais en période de canicule, c'est le pompon.
On nous donne vraiment l'impression d'avoir quatre ans !

Même en ayant pris un an de plus.
Même à mon âge où on me donne du "senior" alors qu'avant j'aurais été juste vieille, je ne met pas un pull par 42°, je bois, et je reste dans le noir.

Alors aujourd'hui, je sortirai sous la pluie et sans parapluie.
Oui, on n'a pas donné de conseil à la radio alors je suppose qu'on a le droit de détester les parapluies ?

Alors disais-je, aujourd'hui, nous allons aller chercher les cadeaux d'anniversaire de P'tite sœur qui aura six ans mercredi, de JJF qui a eu un peu plus hier...

Et ce sera bien.

29/05/2019

Hier il a plu à verse.

Hier, il a plu des cordes alors j'ai repassé mais pas que...
Je me suis aussi lancée dans ma recherche favorite, celle d'appartements dans les arrondissements de Paris "touristiques".

De fait, ils sont quasiment tous touristiques.
Paris devient une ville qui perd ses habitants au profit de touristes qui ne font que passer.
Par exemple, mon boulanger vend des croissants en anglais et des plats tout préparés.
Il vend surtout des bricks, du couscous et des tajines, c'est normal, il est marocain.

Notre maire de Paris annonce régulièrement qu'elle va faire la chasse aux logeurs clandestins de touristes.
Le Goût lui a écrit qu'il lui suffit d'aller sur le site bien connu "seloger.com" et de chercher des appartements non meublés.
Il attend encore sa réponse... 

Hier, j'ai regardé dans le VIIème arrondissement, un coin qui ne me tente pas.
J'ai trouvé quelques appartements vers la rue Saint Dominique, c'est beau, triste et encombré.
Ces appartements étaient évidemment hors de prix et meublés.

Je n'ai pas l'intention de déménager car les cartons me semblent de plus en plus lourds mais je crains fort que seule la province offre encore des appartements vides.
Et en dehors des grandes villes...

Pluie, repassage, petites annonces

11/05/2019

Jour de pluie.

Lorsqu'il pleut à Paris ou ailleurs, qu'on n'a pas de voiture et que l'homme qui partage votre vie refuse d'en avoir une, vous ne sortez plus que pour faire du ravitaillement.
Il refuse car, dit-il, à son âge c'est être un danger public.
En fait il n'aime pas conduire alors il a sauté sur l'occasion...

Mais avec une voiture, on évite d'être trempé par un bus qui vous envoie une magnifique flaque d'eau boueuse.
Ça vous évite ainsi d'employer un langage peu châtié pour dire ce que vous pensez de ce ?!/§*@# de chauffeur de bus de mince.

On évite aussi de se faire presque ficher en l'air par un obsédé du portable qui avance le nez sur son smartphone.
Quand ce n'est pas par une trottinette électrique, trottinette qui sera abandonnée au milieu de la chaussée ou du trottoir.

Donc on s'occupe, on lit, des livres d'abord...
J'en profite pour vous signaler que les "Agatha Raisin", ça se lit dans l'ordre, le premier étant "La quiche fatale".

Puis on lit des blogs.
Il y a les optimistes, ceux qui se relèvent après chaque déconvenue et qui continuent leur route malgré les vicissitudes de la vie.
Les autres, ma foi, ceux qui se plaignent, ceux qui détestent, ceux qui haïssent, je les laisse à leurs aigreurs...

Et puis il y a le samedi...
C'est le jour où j'évite les musées, les grands magasins, les "Gilets Jaunes".
Il faudrait peut être que je ressorte ma broderie, si je la retrouve.
J'ai commencé un abécédaire il y a...
Je ne sais même plus à quelle lettre je m'étais arrêtée.
Je me rappelle seulement que c'était loin de la lettre "Z"...

Pluie, téléphone, avantages, inconvénients

 

 

 

 

04/05/2019

Il pleut sur Paris.

Il pleut sur Paris depuis trois jours, une pluie violente, des ""giboulées de mai".
On guette les signes d'éclaircie pour sortir.
On revient trempé...

Les courses sont faites.
On a de la lecture.
On a du chauffage le matin.
Mais on va bientôt être en manque de café car nous n'y sommes pas allés hier.

En principe, on ne va pas à Saint-Lazare le samedi.
On n'a pas envie de croiser les "gilets jaunes" ni les CRS.
Malheureusement, on n'a plus vingt ans, même un escargot nous dépasserait.

Même si notre bus s'arrête à deux stations de chez nous on ira quand même chercher notre café.
Deux stations, c'est son "trajet gilets jaune"...

On a rendu les filles juste à temps, nous avons pu sortir tous les jours.
Elles sont allées au cinéma avec leurs parents puis à la piscine.
Elles ne sont pas spécialement enchantées de retourner en classe, c'est tout à fait normal, c'est bien.

Lundi, nous retrouverons le collège, les gamins, les pions, qui animent notre rue qui dort le reste du temps.

Je dois dire que l'idée de mettre les gamins en vacances toutes les six semaines me comble de joie.

Pluie, café, livres, gilet jaune

26/01/2019

Les trois sœurs...

le jardin.jpg

Un matin, on est parti sous la pluie, plusieurs heures plus tard on est arrivé sous la grisaille...

On était venu consoler.
On nous a souvent houspillé.
On nous a fait retirer nos chaussures.
On nous a fait circuler en chaussons.
On nous a fait regarder la télé jusqu'à l'overdose.
On a pas craqué.
On a supporté sans broncher.

J'ai entendu plusieurs fois par jour "Tu verras si ça t'arrive à toi ! "
Je n'ai jamais répondu "C'était quoi ton excuse avant ?".

Heureusement, mon autre sœur est venue chaque jour, alors on a joué.
On a joué aux dés et même aux "petits chevaux".

On est revenu sous la pluie, c'est une constante.
Il faisait 15°C à la maison mais on était content.

Depuis, le chauffage essaie de regagner quelques degrés.

Pour l'instant, je n'ai pas du tout envie d'aller consoler.
Je sais que je me referai piéger.

C'est ma sœur...