Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2015

Il m'arrive d'être muette.

 

mutisme,silence,livres

Vous le savez bien que je ne raconte pas tout ici, je vous parle de mes envies de déménagement, j'adore déménager mais ce n'est pas à l'ordre du jour.

Je crois avoir passé ma vie à faire de mauvais choix en matière d'appartements.
Il faut dire que pendant très longtemps, nous avions la chance de trouver des appartements soumis à la loi dite "loi de 48".
Votre loyer est si modeste que vous n'avez aucun intérêt à acheter.

Je vous parle littérature, je suis en train de lire "Journal d'une fille de Harlem".
Evidemment je viens de m'apercevoir que j'ai déjà lu ce livre, l'année de sa parution, l'année où j'ai connu le Goût
Ça ne date donc pas d'aujourd'hui...

Merveille s'émancipe.
Elle a une vie sociale extrêmement active.
Il lui arrive de dormir chez une copine.
Déjà, l'autre jour, elle n'avait pas envie d'aller au cinéma avec nous.

La petite a tenté de se rouler par terre.
Elle a été vite ramassée et à reçu sa première tape ailleurs que sur la couche.
Elle grandit elle aussi.
On ne nous la confie toujours pas...

Depuis plusieurs jours, je cherche un livre que veut lire le Goût, sachant que mes livres sont en double ou triple épaisseur, ça m'occupe par ce temps gris.

Le reste, je ne vous en parlerai pas.

02/09/2014

Les choses de la vie

Donc, dans ce pigeonnier où je venais d'arriver, j'étais enceinte.
Le Goût continuait à grandir tranquillement pendant que mon ventre s'arrondissait...

J'avais une grossesse fâcheuse.
En accouchant, je vomissais encore alors que j'avais l'estomac vide.

L'Ours est né, pas facilement.
Le Goût a commencé à travailler, les deux petits balcons n'ont jamais vu une fleur mais les livres ont commencé à s'accumuler.
Le pédiatre, oui à cette époque bénie même les pédiatres se déplaçaient, a cru que nous étions encore étudiants et a voulu nous faire une remise.

C'est à ce moment que le Goût a voulu faire de ses blanches mains une bibliothèque.
Pfff... Avec le prix du bois massif acheté par la lumière de mes jours, nous aurions pu acheter une bibliothèque chez Roche Bobois.
Je n'aime pas particulièrement les meubles Roche Bobois mais il y avait un magasin pas loin de chez nous...

Je ne sais pas décrire la chose.
Un truc en bois massif.
Le Goût n'avait pas pleuré les clous.
C'était énorme, moche, pas pratique et onéreux.
J'ai aggravé la chose en peignant la "bibliothèque" en bleu marine, directement sur le bois brut.
De moche, c'est devenu horrible.

Vous comprenez pourquoi le pédiatre voulait nous faire des remises...

Nous étions heureux, jeunes et nous n'avions mal nulle part.
Nous avions un tout petit loyer et la mer était à deux cents kilomètres...

Place des Vosges.jpg