Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2017

Ils sont tous partis.

Ils sont tous partis !
Je crois que nous sommes seuls dans notre immeuble.
Presque, notre voisin d'à côté est coincé car sa femme attend un bébé.

J'adore les villes désertées.
Bon depuis deux jours, nous n'avons pas mis les pieds à Paris.
Même la Madeleine avait un dispositif de sécurité.

Hier le boulanger, seul ouvert sur la place, est sorti discuter avec nous pendant que notre tradition cuisait.
Nous étions tous les trois assis, il faisait bon, c'était bien...

La tranquillité a toujours un prix : Notre boucher ferme aujourd'hui.
Il n'a même pas donné de date de réouverture.
Le boulanger ferme tout le mois d'Août.
Je suppose que la ville d'à côté va avoir le même programme.

Nous allons profiter de Paris, notre ville, comme des touristes.
Je vais enfin respirer correctement.
Les embouteillages seront pour les autres.

Nous entendrons parler toutes les langues sauf la nôtre.
La retraite c'est chouette, on part lorsque les autres sont revenus !

vacances, les autres, le rêve

05/04/2017

Petites choses avec ou sans importance.

Je parlerai peu de politique.
Je vais aller voter.
Comme d'habitude presque à reculons.

Je sais que je ne voterai ni Fillon, ni Marine.
Deux "présumés escrocs" qui se servent de leur immunité parlementaire pour échapper à la justice, en matière d'exemplarité, il y a mieux...

Les enfants sont en vacances à la mer et il fait beau.
Ça c'est important.

Les Parisiens sont partis.
Ils sont remplacés par des touristes qui marchent alors ça sent moins l'essence à Paris.
Ça c'est chouette.

La porte de mon immeuble est encore cassée, c'est habituel, donc le nouveau téléphone du Goût sera livré ailleurs.
Ça c'est important.

Vous téléphonez à l'agrume.
Un robot vous répond.
Parfois les humains ne comprennent rien.
Très souvent les robots comprennent encore moins.
Le Goût à triché pour avoir un humain et a menacé de passer chez Free.
Ça, ça a mieux marché.

Vacances, enfants, politique et langue de bois

23/08/2016

En vrac.

Les enfants sont rentrés ravis de leurs vacances et les filles sont en pleine forme.

P'tite Sœur suit le chemin de Merveille, elle grandit mais ne grossit pas.

J'espérais trouver JJF, qui souffre toujours, en meilleure forme.
Elle
va passer un examen qui la tiendra éloignée de ses enfants et de nous.
"Evitez les radiations pour les enfants et les "vieux" qu'ils lui ont dit.

J'espérais partir en vacances.
Le devis du dentiste vient de les enterrer...
Il faut refaire, gratouiller, beaucoup de soins pas remboursés.
Rien que du bonheur.

J'ai chaud !
Oui je sais...
Mais ne n'aime pas la chaleur.
Alors, je lis "Pas facile d'être une lady".
C'est désuet, charmant, et le manque d'argent est un sujet récurrent même chez les Honorables...

Enfants, JJF, dentiste, vacances

05/08/2016

Ils oublieront tout, enfin je l'espère.

vacances,enfants,bord de mer

JJF va mieux, enfin presque.

Elle peut enfin se chausser.
Elle a passé des chaussures montantes.

Le kiné arrive à lui manipuler le pied et les patches antidouleur agissent.

Alors ils partent en vacances samedi mais pas chez des amis, seulement tous les quatre.

Aujourd'hui on va aller promener les deux petites.
Peut être mais seulement si le Goût a envie, il leur fera un clafoutis aux fraises.
Rien que pour elles.

Le dernier qu'il a fait était délicieux.
Celui là, je ne sens pas le Goût se mettre à peaufiner son clafoutis avant de voir ses petites filles.

De toute façon avec ou sans clafoutis, ce sera bien.

J'irais bien à Giverny la semaine prochaine.
Si les touristes continuent à être ailleurs, ça pourrait être faisable...

27/08/2015

C'est la fin des vacances des enfants.

petite soeur,merveille,vacances


Ils seront là en fin d'après midi, pas plus heureux que ça de rentrer.

Ils sont quand même allés faire un tour à Saint Tropez.
Ils n'ont pas bu un pot chez Sénéquier, noir de monde.
Ils ont quitté le marché des Lices sans achats, pour la même raison.
Ils ont fini par trouver un endroit "calme et arboré".
Un vrai...

L'Ours, au téléphone, a remis en cause ma santé mentale :

- Môman ! Tu n'aimes pas Saint Trop' ? Mais c'est mignon comme tout ! Je ne te comprends pas...

Non, je n'aime pas cet endroit, je n'aime pas la foule, je n'aime pas les couillons sur leur yacht en veste d'amiral alors que le bateau ne quitte pas le port, je n'aime pas la foule qui les admire bêtement.
C'est le souvenir que j'en ai.

Un jour, peut être, j'irai hors saison et j'aimerai.

Merveille n'a jamais daigné nous parler au téléphone.
Elle mangeait, buvait, était trop occupée pour me parler.
En revanche Petite Sœur a voulu parler à Mamie et le téléphone ne la gêne pas du tout.
Contrairement à sa sœur qui ne sait jamais quoi dire, elle a toujours quelque chose à dire.
Je sais, elle va changer et rapidement.

Je suis heureuse de les voir rentrer en forme et, comme eux j'aurais aimé que leurs vacances durent encore plus longtemps.