Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2020

Emmanuel l'a dit...

On va devoir rester chez nous le soir parce que le virus flambe un peu partout.
Parce qu'on recommence à repousser les opérations pour laisser la place aux personnes atteintes d'une forme sévère de Covid.

Je sors tous les jours.
Je mets mon masque correctement.
J'applique généreusement le gel qui me rend les mains rouges et desséchées.

Si chacun d'entre nous avait fait le minimum, nous n'en serions pas là.
Les terrasses de café qui empiètent sur la place et vous obligent à marcher sur la rue sont en partie responsables.

Tout comme les fêtes bruyantes dans la rue et dans des appartements.

Tous ces rassemblements plus ou moins clandestins où les gens sont sans masque.
Tous ceux qui arpentent les rues et portent le masque sous le menton.
Cette partie de la population refusant de croire au Covid et pensent que ce n'est qu'une excuse pour limiter les libertés.
Ce sont sans doute les mêmes qui pensent que la terre est plate.
Ceux qui voteraient Trump...

Comme tout le monde, je regrette le temps béni de la liberté mais même la région où vit ma soeur, verte jusqu'à présent, change de couleur et nous sommes tous coupables.

Nous pensons toujours que ça ne touche que les autres.
Lorsque je vais dans un café, je suis encore surprise de devoir laisser mes coordonnées mais comme le reste on va finir par s'habituer.

Arrêtons de nous comporter comme des enfants gâtés ou partons aux US où les gens crèvent comme des mouches faute de couverture sociale mais pensent que le Covis est une "grippette socialiste".

Cette mesure est une mesurette, si on veut continuer à vivre, on ira au restaurant, au cinéma et ailleurs.
Mais plus tôt...
Tous ceux qui pensent "j'ai le droit de" ou "je ne risque rien, je suis suis jeune" devraient se rappeler que la moitié des cas en réanimation a moins de 65 ans.

Commentaires

Nous sommes tiraillés entre liberté et respect de notre santé ainsi et surtout que celle d'autrui.
Pas facile du tout.
Je ne pense pas que cette mesure endigue la flambée automnale de l'épidémie. Les jeunes vont continuer à porter le masque sur le menton et se réunir en privé collés-serrés dans de petits logements.
Je ne sais pas comment va se terminer l'année. Je croise les doigts pour que nous puissions fêter Noël sans nous embrasser.
Bref, je ne sais que penser... car bien que consciencieusement masquée depuis mars, avec le respect du gel sur les mains, je l'ai eue semble-t-il et si ça va mieux, depuis deux mois que ça dure, je ne suis pas encore au top forme...

Écrit par : Armelle | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je n'arrête pas de penser que nous sommes comme en 1940 : éviterons-nous l'Occupation Covid ? (et toutes ses conséquences).

Écrit par : Nina | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Le plus difficile, pénible, c'est la position de certains (et ce ne sont pas nécessairement des jeunes !). Ainsi, cet ami de 74 ans, chez qui nous sommes allés la semaine passée faire du jus de pommes avec d'autres amis, et qui nous a accueillis d'un vibrant "Tiens, c'est bal masqué, aujourd'hui ?". Lui-même ne portait bien sûr pas de masque ! Ou bien cette animatrice d'un atelier théâtre à l'Université du Troisième Age, qui comprend que nous soyons un peu stressés, mais qui nous dit que l'important, ce sont les relations sociales et s'amuser, que cela suffit à booster notre immunité...

Écrit par : Passion Culture | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas certaine que le confinement à 21h soit efficace...
Notre boulangère ne porte pas de masque pou servir !
J'ai dû aller chez le garagiste en début de semaine, là personne ne portait le masque, ni à l'accueil, ni dans les bureaux, ni dans l'atelier !
Mes enfants sont cas contact.

Écrit par : Fabie | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Oui, pourquoi 21h et pas 22h ou 23h, comme l'ont fait de nombreux pays. Si c'était aussi dangereux de manger dans un resto, fallait les fermer tous il y a 15 jours ...Oh, que j'aime pas le ton du 1er ministre que je continue à écouter. On dirait qu'il est en train de nous annoncer notre sentence, il a le ton d'un procureur généra...A cette heure là, y'a que des vieux qui l'écoutent..Qu'on le fasse écouter à tous les jeunes en dessous de 30 ans..Eux- aussi se mettront à flipper et rigoleront peut-être moins..

Écrit par : julie | 15/10/2020

Il faut changer de boulangerie !

Écrit par : Anita | 15/10/2020

Nous sommes en guerre contre un ennemi invisible, les mots de Macron avaient choqués en mars, mais pourtant ils étaient réalistes !
Même topo ici en Belgique, les universités et hautes écoles vont passer en code rouge. Il était temps, nos hôpitaux sont déjà surchargés et énormément de personnels indisponibles car touchés par la covid.
Et les décès ne font qu'augmenter :(

Écrit par : Claudine ex l' ange qui passe) | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

A ma connaissance, il n'y a que l'université de Gand qui passe en rouge, les autres vont "se contenter" de passer en orange, ce qui n'est pas mal...

Écrit par : Passion Culture | 15/10/2020

Euh... oui... je ne voterais jamais Trump ni Macron qui est son clone chez nous. Et je pense qu'à force d'ajuster les paramètres des indicateurs permettant de justifier l'injustifiable, OUI on nous prive abusivement de nos libertés, mais on continue de fermer des lits et de supprimer des services dans les hôpitaux. Oui on nous ment effrontément, oui on utilise la crédulité et la peur pour nous mettre à genou. Si les moyens et la volonté de soigner les gens existaient en haut lieu, là où se prennent les décisions on tiendrait aussi compte de l'avis de ceux qui sur le terrain s'investissent corps et âme pour relever le défi de sauver notre système de santé.
On peut travailler, produire et consommer, c'est tout ce qui nous reste, le reste il faut l'oublié ? Les amis, la famille ? Ne plus se voir, ? Ne plus pouvoir s'aimer et se le dire ? Ne plus pouvoir se détendre ? se cultiver ? Ne plus réfléchir aussi. Et surtout aller où ils veulent nous emmener. Il y a longtemps que j'ai compris leur jeux. Dire tout et son contraire comme ça on manipule mieux les esprits !

Écrit par : delia | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

La région où vit ma soeur, verte jusqu'à présent, change de couleur...
Hier, j'ai regardé sur le journal où en était le Covid dans l'Allier. C'est à n'y rien comprendre...Rouge pour Santé publique France, taux de vulnérabilité élevée, et encore verte pour le gouvernement car les hôpitaux ne sont pas en surcharge. A en perdre son latin.
Pourquoi Santé publique nous a mis en vulnérabilité ? Parce que des foyers sont en train d'apparaître ici et là, surtout dans des EHPAD...Il y a quelques cas dans les écoles, comme dans le collège de ma petite fille, comme à l'Université....C'est vrai, ça monte doucement, mais sûrement...Je pense que Clermont-Ferrand va bientôt faire partie du lot des couvre-feu.
Je hais ce mot "couvre-feu". Ca rappelle trop la guerre. D'accord comme a dit le président, on est en guerre contre un ennemi invisible, qui joue à cache-cache avec nos nerfs depuis mars. On le croit parti, en phase d'être vaincu, et toc, il réapparait.
Pour moi, le couvre-feu aurait dû être instauré, soit à 22h, soit à 23h. Ca aurait permis aux restaurants de faire au moins un service...
Par contre, je me demande comment nous allons faire pour boire le champagne samedi chez ma fille ?...Eux sont déjà 5..Alors, qui va être sacrifié, de mon mari ou de moi ? Mais, m'est avis que notre fille va tout annuler, vu que ses beaux-parents devaient être présents.
Tiens, j'apprends un truc en ce moment à la télé où le 1er ministre est en train de nous parler des mesures pendant le couvre-feu. Ceux qui ont un chien pourront le sortir après 21h, sinon, tous les autres, mis à part ceux qui bossent, devront être rentrés chez eux à 21h. Y'en a qui vont être contents, je suppose, ce sont les employés des hypers, hypers qui fermaient à 22h. Là, ils vont être obligés de fermer à 20h...
Me fait flipper le 1er ministre. Plus de mariages, plus de fêtes familiales de plus de 6...et les enterrements !!!!...4 M2 dans les supermarchés, alors, pensez bien à emmener votre mètre avec vous quand vous irez faire vos courses. Me fait flipper vraiment le ministre...Tiens, je vais me jeter dans l'Allier, comme l'a fait quelqu'un dont on vient de retrouver le corps la semaine dernière. Ouf, ce n'est pas nous qui l'avons trouvé..

Écrit par : julie | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je suis bien d'accord avec ce que tu écris, je fais très attention, masque, gel, distanciation physique, lavage des mains quand je rentre chez moi... mais ne renonce pas complètement à ma vie sociale, surtout familiale. Les vacances de Toussaint arrivent, j'espère recevoir mes petits mais si le moindre doute pointe, j'y renoncerai même si cela m'attriste.
On en est là... à cause des rassemblements qui ont eu lieu dès le confinement terminé... on n'a pas su empêcher les matchs, les rave party, les rassemblements évangéliques... etc...

Écrit par : Praline | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour, on devait s'en douter...
Personnellement j'ai peur pour les fêtes de Noël car dans quelques semaines on aura les résultats de ce désastre organisé par nos dirigeants. On favorise les jeunes à faire leurs soirées dans leurs appartements ,endroit privé où les gendarmes n'ont pas le droit d'y pénétrer sauf cas particuliers .Magnifique! Il faut dire que les plus âgés ne sont pas mal non plus pour certains et négligent les règles mais tant pis pour eux si ils choppent le virus ils l'auront cherchés et je ne les plaindraient pas;
On nous met dans un climat de peur et ça ce n'est pas bon. Macron hier soir n'a eu cesse de se féliciter mais ne se voit -il dans une glace? Lamentable. Une bonne chose quand même ce matin, les perquisitions chez les Ministres concernés, tant mieux.
Dans certains pays on dirait que ce président n' a pas toute sa tête et on l'enfermerait, car reconnu irresponsable, hélas on est en France et cela n'arrivera pas. Bon j'ai une solution pour vous, si vous n'avez pas de chien trouvez en un et vous pourrez sortir quand vous voudrez. ce pauvre toutou est vieux et il pisse souvent monsieur l'agent.... Il vaut mieux en rire.

Écrit par : M comme Marie | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Pour certains l'aspiration à la liberté n'est que de l'égoïsme masqué. Refuser de restreindre ses relations sociales physiques pour un temps revient à choisir délibérément de condamner les plus fragiles à l'asphyxie. A mourir libres!

Écrit par : Olivier | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

tout ça est malheureusement vrai, dans ma ville aussi je vois une grosse majorité de gens qui font tout bien comme c'est recommandé et quelques-uns qui croient que c'est "exagéré" et qu'ils ont "bien le droit" de faire comme ça leur plaît.

Écrit par : Adrienne | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

test PCR pour moi aujourd'hui, suspicion de covid...

Écrit par : ang/col | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

J'espère que tu seras négative...Tu as les résultats, puisqu'on dit que, maintenant, ils sont rapides ? Hier, devant le labo de ma commune, mon mari a compté 30 personnes qui faisaient la queue sous la pluie et la brouillasse.

Écrit par : julie | 16/10/2020

Je suis entièrement d’accord avec toi ! Et exaspérée par tous les Sans Masques et comploteurs imbéciles. Qu’ils s’expatrient aux Etats-Unis où les gens qui n’ont pas de couverture sociale ne se font pas soigner car c’est trop cher !
(J’habite en zone verte mais un peu touristique, le masque est obligatoire depuis juillet et tant mieux).

Écrit par : Anita | 15/10/2020

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord avec vous, bonne journée.

Écrit par : Odile | 16/10/2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour Heure Bleue
je t'ai lue ainsi que tous les commentaires.
J'ai des nouvelles par mes filles qui toutes deux travaillent à Paris
pour la grande, rebelote le télétravail pour tous sauf pour elle qui est hôtesse d'accueil ...

Bon courage, bonne journée ..

Écrit par : Ambre | 16/10/2020

Répondre à ce commentaire

Chez nous, plutôt casaniers ces temps-ci, le couvre-feu ne nous fait pas peur.
Notre gardienne exige le masque même dans les parties communes de l'immeuble. Nous sommes raisonnables et obéissants. Par contre, le monsieur dans la lucarne... il semble avoir oublié les familles nombreuses et là...

Bisettes à vous deux.

Écrit par : lakevio | 16/10/2020

Répondre à ce commentaire

Je trouve qu'on a parfaitement le droit de se plaindre. On peut scrupuleusement respecter les gestes barrières, porter convenablement son masque, avoir de l'hygiène... et être malheureux. Je n'ai que 3 personnes dans la vie... plus mon petit-fils que je vois grandir sur l'écran de mon smartphone. Et je suis assez bien placée pour me faire une idée sur les épidémies et la contagion. Par ailleurs, les vaccins contre la grippe sont en rupture totale de stock alors qu'on nous a justement recommandé de le faire. Moi et toutes les personnes à risque attendons. Donc, je râle et je hais nos politiques qui ont foutu la Belgique par terre. Et je n'ai pas envie de vivre aux États-Unis... et pourtant j'ai eu un copain américain (De Philadelphie) dont les idées et la sensibilité étaient très proches de la mienne...

Notre professeur d'infographie est malade (Covid) alors qu'il a scrupuleusement respecte les règles. Aujourd'hui on va peut-être adopter un couvre-feu, mais chez nous, on pratique le tour de vis hebdomadaire, ce qui visiblement ne fonctionne pas et épuise la population... et l'anarchie (avec 9 ministres de la santé et un commissaire covid sorti du cabinet de maggie de block... c'est du joli!).

Écrit par : Pivoine | 16/10/2020

Répondre à ce commentaire

Tout bien réfléchi, je dois rester modeste. Je ne suis pas virologue... et mon expérience des maladies du passé, des générations qui m'ont précédée se limite à ma famille...

Écrit par : Pivoine | 16/10/2020

Répondre à ce commentaire

En Italie c'est comme chez vous. Des gens qui ne veulent pas de masque etc, les cas augmentent à vue d'oeil. On attend de nouvelles restrictions pour ce week end. Je respecte les conseils et croise les doigts.

Écrit par : francesca | 16/10/2020

Répondre à ce commentaire

Voilà le couperet est tombé pour notre Belgique, fermeture de l'horéca pendant 1 mois, couvre-feu de minuit à 5h du mat (si on veut que ça soit efficace il fallait suivre les directives de Macron. Le télétravail devient la norme partout où c'est possible mais le port du masque n'est pas obligatoire, juste recommandé quand la distance d'1 mètre 50 ne peut pas être respectée...Bulle sociale amputée, plus qu'une seule personne. Annulations des marchés de Noël etc....
Révision de leur plan dans 15 jours, mais avec un chiffre de 10.000 contaminations en un jour c'est pas gagné.
Le train est lancé, ça va être très compliqué de l'arrêter :(
Les directeurs des hôpitaux sont en colère car ils avaient tiré la sonnette d'alarme avant cette recrudescence de cas.En bref, nous ne sommes pas sorti de l'auberge :(
Un petit bonhomme de 4 ans se bat en réa face à ce terrible virus :( Les pédiatres devraient cesser de dire que les enfants ne sont pas la cible du virus.

Écrit par : Claudine ex l' ange qui passe) | 17/10/2020

Répondre à ce commentaire

J'ai déjà remarqué que tu disais les choses clairement heure-bleue. Je suis tout à fait d'accord avec toi et je honnis tous ces gens qui brandissent le poing au nom de la liberté. Quelle liberté ? La liberté de propager sans vergogne ce p. de virus ? Je ne suis pas Macron. Oh non ! Mais je comprends qu'il n'est pas facile de gouverner un pays en ce moment. Je me défends de faire de la politique politicienne au nom de je ne sais quoi. Chacun ses idées mais de grâce adoptons un comportement citoyen. C'est le moment ou jamais.

Écrit par : Yvanne | 17/10/2020

Répondre à ce commentaire

Il y a deux choses. Le spectre de la maladie... et les mesures dont on espère qu'elles soient efficaces (ce dont je doute... disons en partie) et l'aliénation... c'est pas pour l'alcool après 20 heures, je m'en fiche... ni même pour les bars... c'est un tout. La pandémie, ça fait quand même un peu peur. Plus à l'orée de l'hiver... qu'au printemps...

Écrit par : Pivoine | 17/10/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire