Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2021

Vacances ?

Devoir de Lakevio du Goût_92.jpg

Que peut-il donc se passer sur cette toile d’Harold Harvey.
Que peuvent donc se dire ces trois femmes qui semblent intéressées par la lettre que tient celle assise nonchalamment.
Nous en saurons tous un peu plus lundi…

Vanessa, Églantine et Louise se préparaient à partir en vacances sans aucune idée de ce qu'elles voulaient faire de leur temps.
Elles avaient attendu avec impatience cette lettre censée leur proposer des journées inoubliables et très certainement chères mais surtout "enrichissantes".

Vanessa, toi, qui te plains toujours de tes trois kilo de trop, on nous propose une semaine dans un camp de rééducation un spa en Bretagne, on devra y jeûner, marcher et boire des tisanes, ça te tente ?

Et toi Églantine, adepte de l'esclavage volontaire l'aide aux voisins, tu sembles intéressée par un voyage humanitaire dans le désert pour soigner les Bédouins.
Ça ne t'en coûterait que la modique somme de trois mille €uros.
Le voyage n'est évidemment pas compris....

Quant à moi, je vais me retirer dans un monastère, tricoter des brassières pour les petits nécessiteux, manger frugalement et faire voeu de silence pendant trois semaines.
Pauvres nécessiteux, ils devront en plus porter ces brassières.
S'ils savaient comment je tricote... 

En voillà des vacances originales, tout le village va nous jalouser
C'est le but recherché, non ?
Sinon, à quoi ça servirait d'être snob ?

 

 

07/06/2021

Am-stram-gram...

256057982.jpg

Cette artiste est connue dans le monde entier.
Parfois vue avec admiration.
Parfois avec détestation.
Mais vous ? Qu’avez-vous à dire de Marie Laurencin ?
Que vous laisse-t-elle comme souvenir ?
Nous espérons tous en savoir plus lundi...

Pic et pic et colegram ! C'est moi qui irai sur les réseaux sociaux.

Am-stram-gram, c'est moi la plus belle !
Le jaune de ma robe fera ressortir mon teint de rose sur insta...

Maman a dit qu'il ne faut pas traîner sur les réseaux.
Pic et pic et colegram, mais elle ne le saura pas...

Nous sommes si belles que nous n'allons pas manquer de "like".
Papa ne veut pas non plus mais il passe son temps sur son ordinateur.

Am-stram-gram, il ne nous reconnaîtra pas, nous sommes si différentes.
Zut ! Nous venons de recevoir un message.
Notre père, qui ne nous a pas reconnues, veut un rendez-vous avec nous pour une partie fine.

Am-stram-gram, je ne veux plus jouer à ça !
J'ai douze ans.
Vite ma poupée !

 

01/03/2021

Si j'aurais su, j'aurais pas venu.

devoir de Lakevio du Goût_70.jpg

Que diable fait elle là ?
Qu’est-il arrivé ?
Qu’attend-elle ?
Attend-elle seulement quelque chose ?
J’espère savoir ce que vous en avez pensé lundi.
J’espère évidemment avoir quelque chose à vous en dire…

J'en avais tellement assez de rester enfermée chez moi.
Je ne parle pas de bronzette sans masque sur les quais de Seine, non je parle de contacts plus étroits avec des personnes du sexe opposé.

Alors, j'ai décidé de rejoindre une fête clandestine, un rendez vous trouvé sur les réseaux sociaux.
Mais non pas FB ! Même ma grand'mère est sur FB !
Non, sur un truc pour nous, les jeunes.

Mais voilà, depuis que je fais bronzette sur les quais de la Seine ou du canal Saint Martin, je bois beaucoup.
Alors j'ai mal noté l'adresse...

Et me voilà assise dans l'escalier d'un immeuble bourgeois, calme et tranquille, sans bruit, si calme que j'entends quelqu'un ronfler.

Pas moyen de retrouver l'adresse de cette fête.
Je sens que vais boire la bouteille et rentrer chez moi, titubante, me jeter sur mon lit et sombrer dans un mauvais sommeil.

Vous avez peur que je me fasse contrôler ?
Mais contrôler par qui ?
Je me demande où sont passés les flics, je n'en ai pas croisé un seul !

J'ai juste fini la bouteille, et je suis sortie, le pas hésitant.
J'ai eu de la chance, l'homme qui m'a attrapée par le bras n'en voulait qu'à mon sac à main et mes bijoux.
Vous parlez d'une fête...

14/09/2020

Amours, délices et orgues

devoir de Lakevio du Goût_470.jpg

Mais que diable vient-elle d’apprendre ?
Cette toile qu’on pourrait croire de Hopper si cette impression de joie ne venait assurer qu’il ne pouvait avoir peinte vous inspire-t-elle ?
Si oui, il faudrait que vous y glissiez les mots :
- Amour.
- Sandwich.
- Lèvres.
- Téléphone.
- Besoin.
- Tournevis.
- Caleçon.
- Seins.
- Gare.
- Cheveux.
- Toilettes.

Ils venaient de se retrouver après une longue séparation.
Il était parti pour dix-huit jours.
Dix-huit jours !
Une éternité lorsqu'on se connaît depuis quelques mois.
À peine le temps de souffler lorsqu'on se connaît depuis plusieurs années.

Il avait pensé à lui ramener des fleurs.
Le baiser était chaleureux, sans arrière-pensée.
Elle ne pensait pas à la machine à laver en panne.
Elle ne pensait même pas à lui parler de tournevis.

Il n'était pas encore sorti de la gare qu'il pensait déjà à la suite.
L'odeur de ses cheveux et de son parfum lui avait donné des idées.

Il avait faim d'elle et faim tout court.
Dans l'immédiat un sandwich ferait l'affaire.
Après l'amour, après la douceur de ses lèvres, le contour de ses seins, il chercherait son caleçon et son téléphone, un passage aux toilettes.
Eh oui ! Même dans les histoires d'amour, sauf dans "Belle du seigneur", on passe aux toilettes.
On ne l'écrit pas forcément, c'est tout.

Maintenant, il avait besoin de dormir.
Après l'amour les hommes ont sommeil.
Les femmes non.
Alors elle pensait à la machine à laver.
Il devait absolument la réparer...

22/06/2020

Vais-je devenir la nouvelle Marilyn ?

jack-vettriano-everythingwithatwist-01.jpg

Du rififi chez les dames ou autre chose ?
Cette toile de Jack Vettriano amène tant de questions…
Qu’en pensez-vous ?

Norma Jeane n'était pas la blonde incendiaire de "Les hommes préfèrent les blondes", c'était une jolie pin-up qui avait posé pour un calendrier.

Elle fut transformée en Marylin par des opérations du nez, du menton et, comme l'époque le voulait à Hollywood, l'arrachage des dents de sagesse voire des molaires.

Elle devint une star.
Elle mourut à trente-six ans...

Derrière moi, celui-là, veut faire de moi la nouvelle Ava Gardner.
Pourtant je suis belle, je suis jeune, j'ai l'avenir devant moi et j'ai déjà tendance à aimer boire.

Que vont ils faire de moi ?
Dois-je accepter des transformations pour voir mon nom en haut de l'affiche ?

Lorsque je vois ces femmes que l'âge et la chirurgie ont transformées en sorcières de Halloween, je ne suis pas sûre de le vouloir...