Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2020

Déconfiné ?

paris,rouge,enfants

Nous sommes encore et toujours en "zone rouge".
Les enfants le sont aussi et toujours contagieux.
Nos amis sont aussi en "zone rouge".
Nous faisons en plus partie des "personnes vulnérables", selon les ministres qui nous parlent.
Il est vrai que nous n'avons pas rajeuni mais ce n'est pas une raison pour nous le jeter publiquement à la figure !

Tout ce que je retiens c'est que rien ne change vraiment pour nous.
Nous n'avons aucun intérêt à prendre le bus pour aller dans un endroit où nous ne pourrons même pas boire un café.

Nous avons le droit de circuler dans un rayon de cent kilomètres...
C'est chouette mais pour y trouver quoi ?

Les parcs resteront fermés.

Les coiffeurs eux, vont pouvoir ouvrir.
Ce n'est pas du luxe car j'ai une tête de loup.
Quant au Goût, n'en parlons pas ! Sa tête n'est plus qu'un épi !
Décrocher un rendez-vous ne va pas être facile...
Nous aurons simplement le droit de faire le tour du quartier comme avant mais sans avoir besoin d'un "ausweis"...
À voir la carte, je n'attendais rien de plus donc je ne suis pas déçue.

Ce matin tout est calme, espérons que nous allons garder ce calme, on s'habitue vite à la tranquillité.
Hélas, les scooters se sentaient déjà hier autorisés à pétarader.
On devrait les confiner jusqu'en 2050...

15/03/2020

La vie au jour le jour.

coronavirus,enfants,confinement

Hier, nous avons obéi.
Nous ne sommes sortis que pour aller à la pharmacie et chercher le pain...

À la pharmacie ? Périmètre de sécurité et paiement « sans contact » !
Nous avons pu enfin acheter du gel.

La journée a été longue.
On ne peut pas lire ni jouer sur le net toute la journée.

Nous vivons au troisième étage.
Nous n'avons pas de jardin.
Les squares vont être pris d'assaut par les gamins.
Nos voisins sont partis
avec leurs enfants, du moins ceux qui en ont .

Ne restent dans ce petit immeuble que « les vieux ».
Ceux du quatrième étage sont encore en plus mauvais état que nous.
Je ne suis pas certaine de pouvoir leur proposer un rami, ils ont dû oublier les règles.

L'Ours nous téléphone, nous interdit de sortir et nous somme de faire livrer les courses !
Il me rappelle que je prends de la cortisone et son père n'a plus d'éponges !
Ce n'est plus un fils que nous avons, c'est le père fouettard !

Nous ne voyons personne mais nous avons la chance d'être deux.

Deux à s'ennuyer quoique le Goût peste moins que moi.
Il bidouille « son ampli de dans mille ans ».

Je pourrais classer les livres mais il me faut garder de l'occupation pour les jours à venir...

13/07/2018

A nous la grande pas Anglaise.

Tout à l'heure la Tornade débarque !
Elle prendra le bus pour arriver chez nous.

Elle peut, mais ce serait un miracle, arriver sans se perdre.
Je me rappelle qu'elle a vécu à Paris mais il est probable qu'elle prendra le bus dans le mauvais sens...

Nous avons prévu le musée de la Vie Romantique.
Il est tout beau, tout remis à neuf.
Nous n'irons pas vraiment pour son contenu, que nous connaissons par cœur, mais pour son jardin parisien qui donne l'impression de campagne en ville.

Dimanche, lorsqu'elle repartira, j'aurai l'impression d'avoir dix ans de plus.
A dix jours de mon anniversaire, c'est mal...

La Tornade est comme les Merveilles, faut l'occuper et ça nous fiche sur les rotules.

enfants, vacances, Musée de la vie romantique

12/05/2018

La vie mode d'emploi

Enfant je refusais de baisser les yeux donc ce n'est pas l'aigri de Saint Pardoux l'Ortigier ou du village à côté qui va m'empêcher d'écrire.

J'ai reçu tous vos petits mots et je vous remercie mais je ne vais finalement pas changer de blog.
Des malades j'en ai connu beaucoup sur les blogs.
Un moment, j'ai même fait l'objet d'une légende ou je n'apparais pas à mon avantage...

Nous avons vu les enfants et visité leur nouvelle maison.
C'est grand. Les filles ont déjà installé leur salle de jeux au sous-sol.
Je n'ai pas eu le droit de prendre une rose en partant.
Pas de miracle pour le pied de JJF.
Je crains fort que la rééducation ne prenne du temps.
Jeudi, nous sommes allés dans un restaurant chinois avec deux amis.
Un vrai restaurant chinois où la patronne comprend bien le français mais ne le parle pas.
On dirait moi avec l'hébreu, je comprends mais je suis muette...

Nous avons ri, marché, bu du café.
J'ai même dû subir un frotteur dans le bus !
Oui, à mon âge ! Je n'ai donc pas l'air si décati...
J'ai quand même fini par l'apostropher.
Puis en apostropher un autre, un dragueur lourd, dans un magasin de sport.
C'est bien la preuve que le sport est dangereux et que même les grand'mères ne sont à l'abri de rien...
Hier, nous sommes allés du côté de l'Opéra changer des bricoles au Goût, qui se voit portant du XL alors qu'il est "épais comme un casse-croûte de chômeur".

Nous sommes allés boire un café, vous savez là où les touristes viennent se reposer avant de reprendre leur car.
Nous y allons surtout pour le "Illy crema".
Honnêtement, je dirais qu'hier, une bonne moitié du car avait choisi de consommer au lieu d'entrer, d'aller aux toilettes et s'asseoir en attendant l'appel du guide.


Paris, amis, enfants, bonheur

05/04/2017

Petites choses avec ou sans importance.

Je parlerai peu de politique.
Je vais aller voter.
Comme d'habitude presque à reculons.

Je sais que je ne voterai ni Fillon, ni Marine.
Deux "présumés escrocs" qui se servent de leur immunité parlementaire pour échapper à la justice, en matière d'exemplarité, il y a mieux...

Les enfants sont en vacances à la mer et il fait beau.
Ça c'est important.

Les Parisiens sont partis.
Ils sont remplacés par des touristes qui marchent alors ça sent moins l'essence à Paris.
Ça c'est chouette.

La porte de mon immeuble est encore cassée, c'est habituel, donc le nouveau téléphone du Goût sera livré ailleurs.
Ça c'est important.

Vous téléphonez à l'agrume.
Un robot vous répond.
Parfois les humains ne comprennent rien.
Très souvent les robots comprennent encore moins.
Le Goût à triché pour avoir un humain et a menacé de passer chez Free.
Ça, ça a mieux marché.

Vacances, enfants, politique et langue de bois