Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2017

Ce n'est un secret pour personne.

Nous sommes en "alerte canicule".
Qui dit canicule dit pollution.
Donc la France et les Français sont rouges, toussent, pleurent et vivent dans le noir.

Mon amie d'enfance s'est mariée en mai 1976.
Il faisait chaud, très chaud.
C'était également la canicule.
Ce fut la nuit la plus chaude depuis les premiers bulletins météo.

Depuis, la canicule revient régulièrement mais le réchauffement climatique n'existe pas.
C'est sûrement vrai puisque c'est le Président d'un grand pays qui le dit...

En attendant, on vit dans le noir, volets clos.
On ne sort que le soir.
On dort mal.

Et on entend à la radio, comme une pub, des conseils comme si on était un peuple de débiles, "buvez", "évitez de sortir", "mangez normalement", "surveillez vos voisins".
Nos voisins sont tous plus jeunes que nous.
Comme ils travaillent, on peut mourir déshydraté tranquillement...

 Chaleur, virée parisienne, laissons les volets clos

 

La seule chose que je n'entends pas, c'est " surtout pensez à râler fréquemment ! "
Pourtant ça, ça aiderait à supporter.

Hier, nous avions rendez-vous à Paris avec de vieux amis.
Enfin des amis de longue date.
On a évité le soleil et on a bu des bouteilles d'eau en évoquant nos souvenirs.

Aujourd'hui, on a décidé de ne rien faire mais lentement.

14/06/2017

Aujourd'hui, c'est mercredi.

les filles,chaleur,dispute.

Aujourd'hui, on va chercher les filles à l'école.
Le Goût ira à l'école maternelle car il marche plus vite que moi.
Pendant ce temps là, j'attendrai Merveille devant "la grande école".

Par mesure de précaution j'aurai mis un paquet de galettes bretonnes dans mon sac.
Merveille est toujours fringalée en sortant et pas toujours de bonne humeur.

Elle va essayer d'aller au restaurant chinois.
Je déteste ce restaurant.
Sa sœur n'y mange que du riz et elle trie tout, les petits pois, le jambon, l'omelette.
Elle ne mange que le riz et deux boules de glace.
Une jaune flashy et une marron qui n'a qu'un rapport lointain avec le chocolat.

On va rentrer par la "Coulée verte".
La petite va vouloir jouer.
La grande va vouloir rentrer pour jouer à la maîtresse.
Je vais m'y coller, j'aurais droit à du calcul rapide et à des punitions.
La petite sera sur les genoux de son grand-père et elle regardera les photos.

La grande voudra les genoux de son grand-père.
La petite ira voler du chocolat.
La petite enquiquinera sa grande sœur.
La grande soeur hurlera sur la petite, qui n'en aura de toute façon rien à faire.

Elles danseront sur notre lit.
Elles prendront l'air innocent devant le truc ravagé.
J'arriverai peut être à les faire colorier.
L'Ours viendra les récupérer alors nous serons sur les rotules.
Et le soir en essayant de lire malgré les paupières lourdes, on se dira en chœur "elles sont vraiment mignonnes, non ?"

31/05/2017

Il fait chaud...

Il fait chaud et lorsqu'il fait moins chaud, il fait lourd.
Et je n'aime pas ça.

Je sors quand même mais je reste dans mon coin.
J'emprunte la passerelle car les ascenseurs fonctionnent rarement.
Le Goût soupire mais suit.
C'est un exercice comme un autre, comme se servir de ses pieds au lieu de prendre l'ascenseur alors on le fait.

Certaines se font des pauses avec tasse de thé et télé.
Moi je me fais des visites virtuelles des endroits où j'ai vécu.
Hier par exemple, je me suis offert une visite de Tel-Aviv.
Le palmier pousse toujours devant chez mon ex-chez moi...

J'ai également visité l'avenue Legrand à Bruxelles.
Mon salon de coiffure à changé de nom, mon "Delhaize" n'existe plus mais "Inno" est toujours là.
Je ne recherche pas tout, non, je ne vais pas vérifier si mon boulanger est toujours au même endroit.

Je me souviens aussi du café, pas celui du coin, non un autre un peu plus loin.
Je me souviens de cet appartement trop grand et vide.
Nous avons quitté Bruxelles avant de recevoir nos cartons en provenance d'Israël.
A l'époque, nous ne savions pas que nos cartons arriveraient trois ans plus tard et à Paris.

Je ne fais pas de visites virtuelles de Paris.
Je n'ai pas besoin, il me suffit de prendre le train.
Il est évident que je finirai par aller faire un tour à Bruxelles.
Pour Tel-Aviv, c'est moins sûr...

chaleur, Bruxelles, souvenirs

28/05/2017

Pas frapper ! Non ! Pas sur la tête !

 

chaleur,les filles,les moustiques

chaleur,les filles,les moustiques

Je déteste ce temps.
Il me rappelle Tel-Aviv sans la clim.
Bon, j'exagère un peu.
A Tel-Aviv c'est plus chaud et plus moite.
En plus là bas ils ont planté des arbres pendant que nous on a coupé les nôtres...

Mercredi, nous sommes allés chercher les filles et, après le déjeuner, nous sommes revenus à la maison par la "Coulée verte".
Après avoir couru, joué et enquiquiné sa sœur, P'tite Sœur est allée s'allonger sur notre lit.
Evidemment, elle s'est endormie comme une masse et a inondé la literie...
Ah les joies de la machine à laver, du séchage de couette et de matelas.
Je comprends l'Ours quand il dit "elle pisse comme une chamelle !"
Nous les lui avons rendues jeudi soir.

Vendredi, j'ai trouvé qu'il commençait à faire trop chaud.
Mes pieds alors ont pris leur allure de petits rôtis de dinde.
Hier, c'était pire, le Goût a ressorti le ventilateur et j'ai dormi avec.
Enfin, avec le Goût et le ventilateur...
La Fête des Mères est repoussée par les enfants.
Il est question de faire un lot avec la Fête des Pères.
C'est à cause de la chaleur.
Malgré les rendez-vous qui se succèdent à la Pitié-Salpêtrière, la chaleur n'arrange pas le problème de JJF.

Bon, tout va bien puisque je râle.
Et puis l'Ours vérifie par téléphone que nous ne sommes pas morts.
Si même lui a intégré que nous vieillissons c'est que Dame Nature vient de nous filer un coup de vieux...

26/08/2016

Canicule m'a tuer...

chaleur,paris,tornade

Le Goût a reconduit Merveille chez ses parents.
P'tite Sœur attendait sa sœur pour qu'elle raconte sa vie chez nous.

Les parents vont devoir lâcher P'tite Sœur car elle va à l'école à la rentrée.
En foi de quoi elle estime avoir le droit de venir chez nous.
Bon ce n'est pas le même modèle que son aînée mais elle joue seule et elle se concentre intensément.

Je n'ai jamais supporté la chaleur la Tornade arrive aujourd'hui,.
On va la chercher à la gare et ensuite direction le "Breizh Café".
Je dois avouer que je n'ai pas trop faim ni trop la forme.
Je sens que je vais me traîner lamentablement.

J'espère, si elle me lit dans le train, qu'elle va comprendre le message "Keep Cool".

Ca sert aussi à ça un blog.
A faire passer un message...