Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2017

Ou j'écris (presque) tout.

On a un nouveau Président.
Déjà ce n'est pas Marine, c'est chouette.
Pour le reste, je suis dubitative.
Hier, j'ai eu l'impression désagréable qu'en visite en Allemagne il nous faisait la leçon.
Eh ho ! C'est lui qui a épousé sa prof, pas nous !

Merveille a rendez-vous demain avec le pneumologue.
Heureusement qu'elle n'a pas eu de crise d'asthme car il faut attendre longtemps pour consulter.

Le Goût a toujours mal au dos.
Nos journées sont ponctuées de "aïe", les siens et les miens...
J'ai enfin dégusté des asperges, elles étaient délicieuses.
Nous les avions ramenées de Paris, le jour où nous sommes allés faire des tirages des photos de P'tite Sœur.
Elle aussi a droit à son pêle-mêle alors, après que le Goût a fait les tirages, j'ai acheté un cadre.
Evidemment je n'ai pas encore commencé...

JJF est toujours avec ses béquilles.
Ça fait plus d'un an maintenant.
C'est long et douloureux mais on ne perd pas espoir.

Je ne manque pas de lecture mais je picore un livre que j'ai déjà lu.
C'est un achat de la Tornade, le journal de l'Abbé Mugnier, le confesseur de l'élite.
Il a un sacré paquet de duchesses à son palmarès...

Et puis, il y a tout le reste.
Que je n'écris pas.

petits riens,merveille,macron

12/05/2017

le temps passe.

merveille,p'tite soeur,la vie

merveille,p'tite soeur,la vie

 

 

Elles avaient deux ans, Merveille aimait déjà le chocolat, P'tite sœur était encore sauvage...

08/04/2017

Demain dès l'aube...

Demain dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne.
Bien trop tôt pour elle et pour moi, nous partirons.
En tortillard...

Il me faudra traîner la valise.
Lutter contre le mal des transports de Merveille.
L'occuper pendant les trois heures et demie du voyage.

Ensuite, on verra des chèvres, des vaches peut être, des chats, des chiens, etc.

Je vous laisse le Goût.
Si vous pouviez lui rappeler régulièrement de ranger avant mon retour sinon ça va râler...

Campagne, Merveille, départ

01/04/2017

Les filles...

Hier, nous sommes allés chercher les filles à l'école.
J'ai attendu la grande.
Le Goût est allé récupérer la petite.

Dès que j'ai vu sortir Merveille, j'ai senti sa mauvaise humeur.

De "mais Mamiiieee" en "mais Mamiiiieee !!! ", je l'ai envoyée voir son père pour qu'elle s'explique avec lui.
Il connaissait le programme. Si ça ne lui plaisait pas, elle pouvait rester chez elle !

La Petite chantait mais rassurez vous, la fatigue aidant, elle a perdu le goût de chanter mais pas celui de râler.

Comme, il devait pleuvoir, il a d'ailleurs plu quelques gouttes, nous sommes allés au cinéma voir "Baby Boss".
Merveille a apprécié, la petite un peu moins.
Il n'avait pas d'animaux qui chantent et qui dansent.
Il y avait une rivalité fraternelle que Merveille a saisie immédiatement.

Après au moins quatorze pipi de la Petite et une limonade dans un endroit charmant, nous sommes rentrés.
Elles ont voulu dîner à la maison.

Globalement, c'était bien même si la petite m'a reniée une fois et a renié la grande au moins deux fois.

Merveille, P'tite soeur, cinéma

08/02/2017

Le Palais Royal est un beau quartier.

Merveille est là et le blog devient difficile à tenir.
Cette petite a ses grands-parents bien en main.

Hier, nous avons fini par arriver au Palais Royal ou elle a joué à chat-perché avec une autre petite fille et le grand-père de la petite fille.
Les colonnes de Buren servent au moins à quelque chose...

Elle avait vu l'exposition Gaston la veille avec son grand-père.

Cette gamine, qui a toujours des problèmes à se lever les jours d'école, se réveille pleine d'énergie les jours de vacances.
Elle a apprécié la glace du café Vivienne mais n'a pas jeté un regard aux boutiques.

Elle est mignonne et hésite encore entre "je grandis" et "je suis encore une petite fille".

Elle fêtera ses dix ans le mois prochain.
Mon ablette a le temps de grandir...

Merveille, glace, promenade