Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2017

Hier c'était la journée de P'tite Soeur.

paris,tel-aviv,caen,petite soeur

Cette délicieuse enfant a encore des goûts simples.
Pas d'expo Gaston, pas de glace au Bistrot Vivienne, elle voulait le Mc Do et un jardin que j'aime bien car
 les enfants y sont calmes.

Nous sommes passés devant le cinéma, l'affiche de "Tous en scène" était bien visible, la petite s'est assise sous l'affiche en nous regardant d'un air suppliant.
Il faut croire qu'elle a bien aimé.

Comme tous les jeunes enfants, elle est passée à autre chose.
Comme grimper comme un cabri mais en tenant la main de Mamie.

Contrairement à sa sœur, qui ne jure que par son grand-père, la petite "est très mamie".
Sauf pour se faire porter sur les épaules de son grand-père.

Aller au jardin avec un enfant de trois ans, c'est du sport !
Du bac à sable, elle passe au toboggan puis court vers un "mini Atomium" où je dois l'aider à grimper.
Elle comprend vite, il faut seulement lui montrer où poser ses pieds pour descendre et ça recommence.

Lorsqu'il a été l'heure de rentrer, on a téléphoné à l'Ours.

- "On est en bas de chez toi mais on n'a pas le courage de monter, viens récupérer ta fille ! "

C'est là qu'on s'aperçoit qu'on était plus vaillant avec l'aînée.
Oui, le temps passe, on résiste mais on fatigue...

Hier soir, j'ai essayé de lire les articles de Télérama.
Je lisais mais mon cerveau n'imprimait pas.

Je voulais vous parler de mon installation à Caen mais ce sera pour une autre fois.

 

 

17/11/2016

Bon, reste le scanner.

Hier, P'tite Sœur a reconnu le médecin à l'hôpital.
Elle lui a dit qu'elle n'était plus malade donc elle n'avait pas besoin du bâton dans la bouche.
Il a souri, a laissé tomber le bâton, confirmé la prise d'antibiotiques costauds jusqu'à mardi prochain.

Merveille va bien, on n'a pas vu les filles mais le scanner est tout à l'heure.
J'espère que nous allons sortir avec le sourire et deux ans de tranquillité.

Le Goût a eu le sommeil agité, j'ai beaucoup rêvé.

C'est à chaque fois la même chose, je vois du soleil, c'est déjà ça.

Petite soeur, scanner etc

15/11/2016

Semaine en demi-teinte

Samedi, l'Ours a téléphoné.
Il voulait qu'on prenne Merveille.
Comme nous étions à Paris nous n'avons pas pu.
Il n'a pas insisté pourtant nous aurions pu rentrer.

Pourquoi ça ?
Parce que P'tite Sœur était sous cortisone depuis trois jours et que son état ne s'améliorait pas.
Alors ils ont appelé une nouvelle fois les Urgences Médicales.
Malgré une nouvelle dose d'antibiotiques costauds, elle est partie avec les pompiers à l'hôpital.
P'tite Sœur a une pneumonie ! Une petite fille de trois ans !
Bien qu'elle aille moins mal, elle doit retourner demain à l'hôpital.

Depuis, L'Ours refuse que nous venions, "pas la peine que vous chopiez une pneumonie aussi ! " dit-il.
Jeudi le Goût passe son scanner, on avait presque oublié ce truc au dessus de nos têtes.

Alors pour nous redonner le moral, on est allé voir "I, Daniel Blake".
J'en suis sortie la larme à l'œil.
On peut en tirer que l'administration anglaise est encore plus féroce que l'administration française.
Pourtant Pôle Emploi n'est pas réputé pour la cordialité et l'humanité de son accueil...

L'Angleterre n'est une terre d'accueil que pour ceux qui travaillent à la City.
Je précise pour les "pisse-vinaigre" que Daniel Blake est un Anglais.
Il a eu "juste" le malheur d'avoir une crise cardiaque qui l'empêche de retravailler.
Non, ce n'est même pas un "travailleur immigré", un "migrant".
Vous savez ceux qu'on ne veut pas accueillir, ceux "qui viennent pour nos allocs, la CMU et le chômage"...

Vous pouvez croiser les doigts pour P'tite Sœur et pour le Goût.

petite soeur,paris,cortisone,hôpital

01/08/2016

Hier P'tite Soeur a eu trois ans.

petite soeur,anniversaire,trois ans


Hier P'tite Sœur a eu trois ans.
Trois années qui sont passées à la vitesse de l'éclair.

Merveille était un peu mélancolique.
Je crois qu'elle sera toujours un peu mélancolique.
La fêtée souriait de toutes ses dents.
Elle a le sourire facile mais s'apprivoise difficilement.

Hier, pour qu'elle mange, énervée qu'elle était par les cadeaux, il a fallu user de chantage.
C'est sa mère qui a menacé.
C'est incroyable comme depuis la nuit des temps, les enfants prennent toujours au sérieux les menaces des mères.

On a passé une soirée joyeuse et bruyante.
Nous étions seuls au monde sur la terrasse.
J'adore ce moment privilégié de l'année quand les autres sont partis et que la ville nous appartient.

J'ai reçu des livres que je n'avais pas lu.
Chic ma pile grandit !
J'ai reçu aussi du vernis presque invisible.
Posé par Merveille, il cache la détresse de mes ongles qui, depuis toujours, refusent de pousser.

Si je vous dis que c'était bien, vous me croyez ?

27/04/2016

Des nouvelles de la famille.

jjf,square,pluie,petite soeur

Nous ne savons toujours pas de quoi souffre JJF.
D'examens douloureux en examens pénibles, elle ne peut toujours pas poser le pied par terre.
Il a toujours sa drôle de position, celle d'un pied et d'une jambe en état de crampe depuis trois semaines.
C'est extrêmement douloureux...

La cortisone n'agit pas.
JJF n'a toujours pas commencé les séances de kiné.
Le cabinet va même avoir du mal à lui fournir les trois séances prescrites par semaine...

Hier, malgré le temps, la pluie, le grésil et le froid, nous avons emmené P'tite Sœur au jardin.
Nous pouvions nous abriter pendant les giboulées.
P'tite Sœur a joué chanté, dansé et a failli s'endormir sur le chemin du retour.
Beaucoup moins tourmentée que sa sœur, elle sourit de toutes ses dents.
Elle les a toutes, elle, la veinarde.
Elle partage facilement son amour avec nous.
Elle a mis deux ans à nous accepter.
C'est fait et c'est bien.

L'Ours a toujours du mal à prêter la petite dernière.
Il a même résisté à la tentation de téléphoner pendant notre absence pour vérifier que nous n'avions pas perdu sa fille.
Et Merveille est toujours en vacances.
C'est la seule qui a du soleil et elle en profite...
Pour elle aussi, c'est bien...