Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2017

La dame de pique.

lakevio.jpg

- Oui, vous pouvez vous asseoir, vous devez avoir le bras long, je vois que vous venez de prendre rendez-vous.
- ...
- D'habitude, il faut plusieurs mois pour avoir un rendez-vous.

- Je sais, j'ai la chance d'avoir un ami qui a le bras long.
- Prenez 7 cartes de la main gauche, posez les sur les miennes.
- Vous êtes vraiment la meilleure, vous avez dans votre clientèle plusieurs hommes politiques.
- Posez vos cartes, nous parlerons après.
- ...
- L'homme de cœur, je savais que vous veniez pour un homme. Le valet de pique, cet homme n'est pas libre, je coupe. Ah ! La dame de pique ! La légitime n'a pas l'intention de se laisser faire.
- ...
- Bon, on arrête le jeu, je sais que vous êtes la maîtresse de mon mari, vous savez qu'il est plus jeune que moi, vous le croyez riche, vous êtes jolie mais un peu sotte.
- Mais enfin...
- C'est moi qui dispose de l'argent que je gagne, votre amant -mon mari- n'est que mon secrétaire.
- Mais...
-
Vous n'êtes pas la première, ni la dernière, je suis sûre que vous êtes prête à vivre d'amour et d'eau fraîche mais pas lui...
- ...
-
Vous voyez, vous aussi vous pourrez dire autour de vous que je suis la meilleure de toutes.

28/05/2017

Pas frapper ! Non ! Pas sur la tête !

 

chaleur,les filles,les moustiques

chaleur,les filles,les moustiques

Je déteste ce temps.
Il me rappelle Tel-Aviv sans la clim.
Bon, j'exagère un peu.
A Tel-Aviv c'est plus chaud et plus moite.
En plus là bas ils ont planté des arbres pendant que nous on a coupé les nôtres...

Mercredi, nous sommes allés chercher les filles et, après le déjeuner, nous sommes revenus à la maison par la "Coulée verte".
Après avoir couru, joué et enquiquiné sa sœur, P'tite Sœur est allée s'allonger sur notre lit.
Evidemment, elle s'est endormie comme une masse et a inondé la literie...
Ah les joies de la machine à laver, du séchage de couette et de matelas.
Je comprends l'Ours quand il dit "elle pisse comme une chamelle !"
Nous les lui avons rendues jeudi soir.

Vendredi, j'ai trouvé qu'il commençait à faire trop chaud.
Mes pieds alors ont pris leur allure de petits rôtis de dinde.
Hier, c'était pire, le Goût a ressorti le ventilateur et j'ai dormi avec.
Enfin, avec le Goût et le ventilateur...
La Fête des Mères est repoussée par les enfants.
Il est question de faire un lot avec la Fête des Pères.
C'est à cause de la chaleur.
Malgré les rendez-vous qui se succèdent à la Pitié-Salpêtrière, la chaleur n'arrange pas le problème de JJF.

Bon, tout va bien puisque je râle.
Et puis l'Ours vérifie par téléphone que nous ne sommes pas morts.
Si même lui a intégré que nous vieillissons c'est que Dame Nature vient de nous filer un coup de vieux...

26/05/2017

Après une journée délicieuse

C'était bien

Pivoines 3.jpg

24/05/2017

Ah les filles...

Samedi nous sommes allés à la kermesse de P'tite sœur.
On a pu constater que la directrice a changé.
Des gamins déguisés, sans doute en Indiens, des stands de gâteaux.
Il n'y a plus de tombola et surtout plus de spectacle.

Nous avons à peine vu les filles.
P'tite Sœur traitait son grand père de fantôme, se cachait les yeux et faisait semblant d'avoir peur.
Merveille refusait de regarder son grand père et lui jetait des vannes.

L'œil du Goût va mieux.
Aujourd'hui nous allons chercher les filles à l'école.
L'Ours récupérera ses filles ce soir ou demain, on ne sait pas.

P'tite sœur se nourrit de riz et Merveille n'aime pas, alors on avisera.

Comme vous faites toutes le pont, cette note me servira plus tard.
Lorsque ma mémoire fera des siennes...

Filles, soleil ?, occupation

22/05/2017

Plein soleil...

lakevio.jpg

Papa et maman ne sont pas encore rentrés.
Je suis restée avec Nanou, le week-end est vite passé.
C'est normal, ma grande sœur me laisse manger des glaces, des chips, du chocolat.
Elle préfère avoir la paix pour réviser ses examens.
C'est la voiture de grand-père que j'entends.
Je le vois sortir de la voiture et il peine à marcher.
Pourtant il est fort mon Papy, lorsqu'il arrive sur moi, il me fait encore tourbillonner comme quand j'étais petite.

Quand je le vois, les larmes coulent sur ses joues de mon Papy.
Je commence à avoir peur.
Il me serre fort dans ses bras, il bredouille.
J'entends "Maman" puis "Papa"...
Je ne veux pas l'écouter.

- Ma puce, il va te falloir être forte, ton papa et ta maman ont eu un accident de voiture.

Grand père laisse couler ses larmes, j'ai peur...