Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2017

La coupe est pleine.

Locataires ! Propriétaires !
Fuyez Foncia dont certaines agences recueillent 1% de clients satisfaits !

Nous en sommes au quatrième syndic en trois ans.
Le dernier, Foncia, est le pire !
Même si les autres pratiquaient les mêmes méthodes comme ne pas répondre au téléphone, ignorer les mails, faire des promesses et ne pas les tenir, c'était à peu près propre.

Ces derniers jours ont été grandioses.
Suite au mécontentement grandissant des habitants de l'immeuble, le syndic a viré le prestataire, celui qui vide les poubelles et fait vaguement le ménage, sans prévoir son remplacement.
Le résultat ? Un local à poubelles accueillant pour certaines bestioles et repoussant pour les habitants.

Il a fallu qu'un de nos voisins au sang chaud menace d'aller déposer les poubelles débordantes dans le bureau de la miss qui pense qu'un téléphone ne sert à rien pour qu'hier enfin, un jeune homme se lance dans un nettoyage féroce.

Ce jeune n'est ni le Russe, ni le Roumain habituel, car les syndic exploitent la misère humaine sans se soucier de la qualité d'un travail sous-payé.
Je pense qu'on nous a envoyé, en urgence, un gamin qui voulait gagner de l'argent pendant ses vacances.
Les poubelles sont sorties, le local à poubelles vidé.
Hélas, ce n'est pas le jour de ramassage, on ne peut tout avoir...

J'espère qu'il profitera bien de son argent gagné à la sueur de son front et qu'il aura eu le nez protégé par une bonne rhinite, pour lui éviter d'être asphyxié par la pestilence du lieu...

poubelles,fuites,balcons

09/02/2017

Le petit blog incolore, inodore et sans saveur.

Il y a longtemps que ce blog ne me sert plus à grand' chose.
Je ne raconte que des petites choses sans importance.
J'aimerais avoir encore mon petit carnet, celui où, adolescente, j'écrivais :
             "Mes parents ne me comprennent pas !"
Carnet où a
ujourd'hui, j'écrirais :
               
"Je ne comprends plus mon fils !"
Ou pire : je le comprends trop bien...

Famille, amour, haine etc

08/02/2017

Le Palais Royal est un beau quartier.

Merveille est là et le blog devient difficile à tenir.
Cette petite a ses grands-parents bien en main.

Hier, nous avons fini par arriver au Palais Royal ou elle a joué à chat-perché avec une autre petite fille et le grand-père de la petite fille.
Les colonnes de Buren servent au moins à quelque chose...

Elle avait vu l'exposition Gaston la veille avec son grand-père.

Cette gamine, qui a toujours des problèmes à se lever les jours d'école, se réveille pleine d'énergie les jours de vacances.
Elle a apprécié la glace du café Vivienne mais n'a pas jeté un regard aux boutiques.

Elle est mignonne et hésite encore entre "je grandis" et "je suis encore une petite fille".

Elle fêtera ses dix ans le mois prochain.
Mon ablette a le temps de grandir...

Merveille, glace, promenade

06/02/2017

Vente aux enchères.

lakevio.jpg

Voilà...
Ma pauvre fille, pourquoi as tu laissé grimper les enchères pour acheter cette croûte ?

Tu trouvais que ça allait mettre de la couleur chez toi mais cette toile tue tout !
On ne voit qu'elle !
En fait le seul endroit où elle devrait se trouver c'est à la cave...

Je la regarde, dubitative.
Elle est là, contre un mur.
Puis j'envisage de la mettre dans la salle de bains où l'humidité aura raison d'elle.

Enfin ! J'ai trouvé sa place, elle ira dans les toilettes.
Ce tableau, avec la pile de livres, ça en fera un coin comme les autres, chaleureux.

Puis Pierre est venu, c'est mon petit frère, il est expert en art.
Il est resté très longtemps dans les toilettes.
Lorsqu'il est sorti, il m'a serrée dans ses bras et m'a dit "sors ça des toilettes ! Tout de suite !"
Il semblerait que la croûte ait servi à cacher une toile d'autre facture, un autre tableau.
Il ne veut pas encore me donner de faux espoirs mais il est question de Quattrocento...

04/02/2017

Tous en scène.

Hier, nous sommes allés chercher les filles à l'école.
J'ai attendu Merveille.
Le Goût est parti chercher P'tite Sœur à la maternelle.
J'ai pensé à lui dire "et surtout n'oublie pas son cartable !"
Merveille sort de l'école pâlichonne de faim et de mauvaise humeur.
On a donc commencé par la disputer avant de lui donner des gâteaux à grignoter.
Moins pâle, elle est redevenue souriante.
Le temps était triste, derrière les fenêtres du McDo on a regardé dehors et on s'est demandé ce qu'on allait faire des petites.
Le Goût a suggéré de les vendre.
J'ai emmené Merveille voir ce qu'on donnait au cinéma à côté.
Merveille voulait voir "Tous en scène".
On s'est demandé comment ça allait se passer avec la petite qui n'était jamais allée au cinéma.
On a tenté la chose.
On était un peu inquiet, le film était long, près de deux heures.
Les trois enfants ont été enthousiasmés.
Oui, il fallait voir le Goût, Merveille et P'tite Sœur se trémousser, danser, rire et chanter.
J'avais prévu de sortir en cas de pleurs, rien, elle a été ravie, elle a chanté, bougé en rythme sur mes genoux.
"Tous en scène" est un dessin animé très sympa, drôle, une comédie musicale qui met en scène des animaux.
On y voit une souris malhonnête, une jeune éléphante timide, un gorille dont le père est un gangster.
En sortant, "on a fait quatre heures" au McDo.
Oui,
je sais, c'est mal.
La petite a inauguré la
tape sur les fesses car elle a tenté "je me roule par terre pour avoir un jouet".
Hélas pour elle, je déteste ça, le chantage et les enfants capricieux.
Heureusement, elle a une heureuse nature et a arrêté de bouder rapidement.
Merveille a une patience d'ange avec sa sœur qui ne la laisse pas souffler un  instant.
Ça ne paraît pas comme ça, à lire, mais ça a été une très chouette journée.

La semaine prochaine, elles auront chacune leur journée.
Ça nous fera deux rudes journées au lieu d'une...

Les filles, cinéma, bonheur