Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2017

J'aime flaner sur les grands boulevards.

Hier, nous sommes allés à Paris, le but était de remplacer mon porte-cartes volé par une méchante femme à Montmartre.

J'en avais vu à côté de la place du Palais Royal.
Vous connaissez Paris, vous restez trois semaines sans aller dans un coin, vous revenez et vous trouvez un marchand de chaussures à la place du marchand de sacs...

Je n'ai pas trouvé où alors à des prix prohibitifs.

Il faisait beau, c'était presque le printemps.

Un moment, nous nous sommes retrouvés sur les grands boulevards.
Le Goût, comme d'habitude, a regretté le changement de nom de la station de métro
" Rue Montmartre".

Juste avant de reprendre le train, nous nous sommes aperçus que nous allions oublier la raison principale de notre escapade : Acheter du café.

Ce matin, c'est le Goût qui a rendez-vous chez le dentiste.
Encore de joyeux moments de serrage de ceinture en perspective...
D'habitude, c'est moi qui creuse le déficit.
Quoique...
En effet, j'ai rendez vous le 23 mars et toujours une dent en ballottage défavorable.

Paris, grands boulevards, porte carte

06/03/2017

Y a toujours un côté du mur à l'ombre.

lakevio.jpg

Derrière le mur, il y a...

- douze gamins qui jouent au ballon.

- onze mères qui les cherchent, la douzième "fait voler son dragon"...

- dix petits nègres.

- neuf petits lapins.

- huit petits pains au chocolat

- sept nains.

- six sous.

- cinq as ? On a un tricheur !

- quatre, c'est à vous de deviner...

- trois petites notes de musique.

- deux ratons-laveurs.

- un chenapan.

Et puis c'est tout.

 

 

05/03/2017

On ne peut pas les oublier, ces deux anniversaires.

Qu'avez vous fait pour votre anniversaire de mariage ?
On a acheté un réfrigérateur...
Le nôtre est mort dans la nuit du trois au quatre mars...

Je ne vous dirai pas qu'il était en pleine forme ni qu'il était au top.
Il faisait juste de la glace en pagaille car les portes ne restaient pas fermées.
Il va nous quitter définitivement lundi.
Si les délais de livraison sont respectés...

Je sais, on a connu des anniversaires plus romantiques, d'autres plus rock n'roll, d'autres oubliés.

Hier soir nous fêtions aussi l'anniversaire des dix ans de Merveille.
Le Goût avait préparé des amuse-bouche.
C'est en les préparant que nous nous sommes aperçus qu'il nous fallait aussi un nouveau four.
Il nous avait pourtant prévenus, lui aussi.
Il brûlait parfois sans raison.
Ne cuisait pas vraiment d'autres fois.
Là, il nous a annoncé sa disparition imminente.

L'Ours avait cuisiné, c'était bon.
Nous en étions à l'entrée quand le Goût a trouvé un morceau de dent dans sa bouchée.
Immédiatement, par réflexe, j'ai compté les miennes.
L'Ours a fait de même.
JJF a commencé à regarder son assiette avec suspicion.

En fait, pour la première fois, c'est le Goût qui était touché par la malédiction !
Il a perdu un morceau de dent, ça sent la note salée chez le dentiste...

Sinon, c'était bien, Merveille a confisqué son grand père.
La petite en a fait de même avec moi.

03/03/2017

Ah les filles ! Ah les filles !

Merveille est une vraie fille.
Elle a un pied dans l'enfance et un dans l'adolescence.

Hier nous l'avons attendue à la sortie de l'école.
Nous avons veillé à de pas l'embrasser devant les autres et nous sommes partis chercher son cadeau.

Merveille nous a parlé d'un endroit qui venait d'ouvrir.
Ça lui semblait important de tester la "limonade bio de Normandie".
C'est un tout nouveau café où nous la conduirons pour déjeuner un jour de cinéma.

Elle était ravie !
Cette petite aime déjà savourer sa limonade dans un endroit cosy.
Ensuite, elle a choisi une chaîne en argent avec un sérieux de jeune fille.
Trois secondes plus tard, elle a craqué pour une petite souris rembourrée...
Elle en a choisi une autre pour sa sœur.
Elle sautillait dans la rue, redevenue une petite fille.

Sa sœur nous a ignorés sauf au moment de partir.
Là elle a voulu que je la conduise au jardin.
Lorsque j'ai eu fini de lui dire que le jardin était fermé, elle m'a tourné le dos...

J'adore les voir grandir.
Je trouve que c'est une grande chance d'être grand'mère.
On remarque de nombreuses petites choses que je n'avais pas vues quand j'étais mère.
A l'époque, on était toujours pressé, toujours en train de courir.
Entre le travail, l'école, la nounou, les repas etc.

Là on a juste le bonheur.

Carl-Larsson-le-fenêtre-aux-fleurs.jpg

02/03/2017

Ces derniers jours.

Merveille aura dix ans demain, gnagnagna... le temps passe trop vite... et gnagnagna et gnagnagna... Etc.
Nous ne savons pas encore si nous allons chercher Merveille à l'école ce soir ou demain midi.
L'Ours ne répond jamais le jour même et c'est un principe chez lui.
Quand nous saurons, nous irons avec elle choisir son cadeau ...

Ce matin encore nous sommes coincés à la maison car un expert vient pour le mur.
Un autre expert vient aussi mais pour le balcon.
Le mur va mieux pour l'instant et le balcon continue à se dégrader.

Nous, nous regardons pour aller vivre ailleurs.
Notre coin est charmant mais il est ravitaillé par les corbeaux et comme nous ne rajeunissons pas, nous voulons nous rapprocher de la vie.

L'offre sur Paris est minuscule et onéreuse.
Plus qu'onéreuse même.
Ça fait un peu comme le caviar, très peu pour très cher.

Alors, nous regardons vers le centre ville.
Même constat : Peu et coûteux.
Hier, un jeune gandin nous a demandé une caution parentale où une caution bancaire alors que nos revenus sont largement suffisants.
Le Gôut l'a renvoyé téter sa mère.

Dire que nous voulions juste avoir une idée du marché locatif...
Aujourd'hui nous savons.
Bon, tant qu'on a un toit sur la tête et les pieds au sec, il vaut mieux oublier l'idée de déménager. 

appartement,propriétaires,exigences

Photo du Net