Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2022

Devoir de Lakevio du Goût N°124

rue_Blondel.jpg

C’est une toile de Mr Bernard Beauvais, elle m’a amusé quand je cherchais un tableau qui pourrait vous inspirer.
Elle a attiré mon attention car elle s’appelle « Rue Blondel ».
Je ne vous demande pas ce que le Monsieur veut de la dame.
Je ne vous demande pas ce qu’elle demande pour le lui donner.
Laissez courir votre imagination.
J’espère que nous en cueillerons tous les fruits lundi…

- Alors, tu n'oublies pas ! Lorsque tu t'approches de Zaza, tu lui affirmes être majeur et pouvoir payer !

"Action ! "
On tourne, c'est bref, quelques dizaines de secondes, pas plus.

"Coupez ! "

- Bon... Tu manques de conviction là !
- ...
- Tu as très envie, c'est ta première fois, aies l'air plus motivé !

"Action ! "
On tourne, c'est encore plus bref.

"Coupez ! "

- Tu as vraiment l'air d'un benêt de quinze ans, ça c'est bon.
- Alors...
- Alors pour le reste, tu es nul ! J'ai dit plus motivé, on dirait que tu vas au boulot à reculons ! On ne va pas y passer la journée, on annonce de la pluie !

"Action ! "
On tourne, toujours plus bref.

"Coupez ! "

- Bon, ce n'est pas la peine d'insister...
- Pourquoi ?
- On va tourner la scène où tu la tues.
- Hmmm...
- Oui tu as déjà le regard mais ce n'est pas moi que tu dois regarder !

"Action ! "
On ne tourne plus, même pas le temps de dire 
"Coupez ! "

Le metteur en scène vient d'avoir une crise cardiaque.

24/04/2021

Nous sommes tous d'affreux égoïstes.

covid,restaurant,cinéma,théatre

Tout le monde chougne !
Plus de cinéma !
Plus de restaurant !
Plus de théâtre !
On est pris en otage par d'affreux dirigeants mondiaux qui veulent nous implanter la 5G en nous vaccinant !

Franchement, vous croyez vraiment que lorsque vous êtes "hôtesse de caisse", aide-soignante, technicienne de surface, chauffeur de bus, vous allez au restaurant tous les soirs et que vous êtes abonnés à l'Opéra ?

Vous connaissez le prix de l'entrée du Louvre ?
Quinze €uros !
Vous croyez que ceux qui travaillent dans les magasins ou ceux qui vous livrent vos courses ont les moyens d'aller au Louvre ?

Nous sommes une bande d'enfants gâtés genre " rendez moi mes jouets !"
D'ailleurs les librairies et les coiffeurs une fois devenus "commerces essentiels" ne font plus le plein.
C'est dire notre constance...

Une seule chose nous manque vraiment, nos proches, le reste n'est que de la foutaise.
Bien sûr que j'ai envie de manger un club sandwich au Hilton de Saint Lazare avec des amis mais j'ai bien plus envie d'emmener mes petites-filles au Jardin des Plantes !

On a tous nos priorités mais un peu de pudeur dans nos caprices ne nuirait pas.

26/10/2020

Silence on tourne.

 

devoir de Lakevio du Goût_54.jpg

Cette photo de Walker Evans semble nous dire quelque chose.
Elle me rappelle quelque chose.
Mais quoi ?
Peut-être un film...

Ou autre chose.
Si vous avez une idée, dites le lundi.

Je n'ai plus de boulot mais ma photo a fini par me servir.
Un cinéaste m'a trouvé "une gueule" et a décidé de me faire tourner dans son film.

Il paraît que je suis beau mais que je devrais sourire plus souvent.
Je n'aime pas ce milieu où on attend des heures pour tourner cinq minutes de film.

On me fait pleurer des larmes de glycérine en berçant un poupon de plastique alors que j'ai des enfants qui crèvent de faim à la maison...

Des hommes me tournent autour.
Même, ils me touchent.
Mon poing me démange mais la perspective de nourrir ma famille me retient.

"La Grande Dépression" au cinéma.
Ça, ça va être un grand film !
Je serai célèbre ou pas, mais je peux ébaucher un sourire.
Au studio au moins, ils sont tous bien nourris.
Le réalisateur est même un peu gras...
En plus, ils vont me faire tomber amoureux !
Amoureux quand on a le ventre vide ! Franchement...

Le film a été tourné.
Ce fut un énorme succès et au moins j'ai sauvé ma ferme et ma famille.
Je n'ai jamais voulu voir mon film...

09/10/2019

Downton Abbey.

Dimanche, le Goût était de sortie.
"L'ami fâché", un de son "forum Hi-Fi" l'avait invité à l'anniversaire de ses soixante ans.
C'est une drôle d'idée de fêter ses anniversaires après la cinquantaine.
J'ai l'impression qu'on salue sa longévité.

Bref, il n'était pas là et n'avait pas donné d'heure de retour alors je suis allée voir Dowton Abbey avec une amie.

Ceux qui tiennent le haut du pavé dans le film sont ceux de l'office.
Les domestiques sont en première ligne, l'intrigue est mince, une visite royale, une fille cachée et tout ça, tout ça.
C'est la version "people" de la série...

Mais comme d'habitude le charme agit.
Le château donne envie.
Les robes donnent chaud.
La cuisine donne faim.

Maggie Smith est, comme toujours, remarquable et les autres ne sont pas mauvais.
Ce fut donc un excellent moment.

Et lorsqu'on a dépassé la soixantaine, tous les bons moments sont excellents pour le moral.
Quand je suis rentrée à la maison, j'avais un invité impromptu, un ami du Goût que je ne connaissais pas, il est Dr ès Sciences et travaille au CEA.
Maintenant que j'en connais quelques uns, je peux vous le dire.
Comme le Goût, ils sont tous plus ou moins cinglés.

cinéma, Dowton Abbey, "le film"

 

27/09/2019

Jour de pluie à New York.

cinéma,pluie,new york,manhattan

Lorsqu'un film de Woody Allen sort, même si son pays ne le diffuse pas, j'y cours.

"Jour de pluie à New-York" ne m'a pas déçue.
Ce n'est pas un grand cru, d'accord, mais...
Le jeune Gatsby est magnifique.
Oui je sais, c'est facile...
Manhattan est superbe et me donne envie de retourner là-bas.

Woody Allen vieillit.
Alors ses films sont de plus en plus beaux.
Il est comme un peintre qui triche avec la couleur parce que ses yeux le trahissent.
Il use de filtres et il fait des films à l'image mordorée.

Sinon ses héros sont beaux, riches et l'amour y est volatil.

Le seul véritable amour profond de ce film est celui que Woody Allen voue à New-York.