Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2017

Les Royaux sont à Paris

Les "Royaux", les jeunes, sont à Paris.

En voila une nouvelle me direz-vous.

Ils me gênent !
Enfin pas eux mais leur visite qui bouscule mes projets.
J'avais l'intention d'aller au Bon Marché changer un livre que j'avais acheté samedi dernier pour le Goût.

Ce livre, le Goût l'a déjà lu, en grand format.
Je venais de lui acheter en poche.

J'avais l'intention de montrer à Minou la marinière que j'avais trouvé jolie.
Elle pouvait...
J'ai regardé son prix : 690€.
690 € une marinière !
Je me suis demandé qui pouvait mettre 690€ dans une marinière, même jolie.

Pas une "simple électrice" qui ne sait pas quel bulletin de vote glisser dans l'enveloppe.
Pas une "simple citoyenne" qui n'a pas encore vu une seule équipe de campagne lui vanter son candidat.
Un qui est propre sur lui avec de beaux costumes neufs.
Une qui veut bouter tous les étrangers hors de France.
Un benêt qui fait des propositions irréalistes.
J'en oublie et pas des moindres...

Donc ma marinière à 690€ peut tout à fait être un cadeau de quelqu'un qui veut me faire plaisir, c'est beau l'amitié.
Un ami m'offrirait une marinière à 690 € ?
Et alors !

les royaux,perturbations,embouteillages

01/08/2015

Premier Août.

 

pollution,vacances,embouteillages

Je ne fais plus attention à la date.
Lorsqu'on ne travaille plus, la date n'a plus d'importance.
On note les rendez vous médicaux, les rendez vous avec les amis et on s'intéresse aux anniversaires.

Heureusement que mon amie la banque est là pour me rappeler qu'en ce mois de juillet, je ne suis guère allée à Paris.
La canicule m'a fait rester dans mon coin, à peine moins chaud mais plus arboré.
Arboré ? Mais pour combien de temps encore ?
Les arbres sont malades, on vient d'en couper encore quelques uns.
Puis, dès qu'une grande propriété est vendue, elle est achetée par un promoteur qui va construire 40 appartements et couper les arbres...

C'est ça habiter à trois kilomètres de Paris et surtout à huit cents mètres de la Défense.
On démolit, on coupe les arbres, on construit, on augmente les prix.et on éloigne les nécessiteux.

Premier août, les uns partent, les autres reviennent.
La pollution grimpe.
Mes yeux pleurent.
Les "informations" de la télé nous parlent de glaces, de merguez et de barbecues.
Oublier si facilement que la moitié des Français ne part pas en vacances, c'est tendance...