Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/07/2017

Hier, je suis allée rendre mes chaussures.

Hier, je suis allée rendre mes chaussures.
Non, Imaginer, elles n'avaient pas été portées.

Dans le magasin mes pieds étaient à l'aise.
Chez moi, je ne pouvais même pas enfiler ces maudites chaussures.

Tant pis, j'attendrai la fin des soldes.
Pour l'instant, rien ne m'attire et mes pieds se recroquevillent d'effroi.

Dali avait ses "montres molles", il me faut de la "ballerine molle".

Je croyais trouver ma ville vide, les touristes ne comptent pas car ils ne font que passer.
Ils font du shopping et "font l'Europe" en cinq jours.

Le Parisien était là.
Il faut dire qu'il est loin le temps où il partait le mois entier avec femme et enfants. Je me suis laissé dire que même le camping était devenu un luxe.

Alors, il ne part qu'une petite semaine et vous ne profitez guère de la tranquillité.
Rendez moi les quinze août d'antan où acheter une baguette pouvait vous prendre la matinée.

Sinon, je suis dévorée par les moustiques.
Ce sont les seules bestioles à rester en ville.

chaussures, Paris, parisien

10/07/2017

Et des souliers lilas...

lakevio.jpg

Je regarde les chaussures qu'il vient de m'apporter.
Elles sont rouges !!!

Pourquoi ces chaussures rouges ?
Où sont les chaussures de la couleur du temps pour aller avec ma robe ?
Le chausseur me répond que le temps est changeant...
Je suis partie bouder dans ma chambre !!!

Pourquoi ces chaussures rouges ?
Où sont mes chaussures couleur de lune pour aller avec ma robe ?
Le chausseur me répond que la lune est gibbeuse...
Je remonte bouder dans ma chambre !!!

Pourquoi ces chaussures rouges ?
Où sont mes chaussures couleur de soleil pour aller avec ma robe ?
Le chausseur me répond que le soleil est caché...
J'arrête de bouder dans ma chambre !!!

J'enfile ces chaussures rouges.
Je passe une robe rouge très courte.
Mon père refuserait que je sorte comme ça.

Et puis mince !
Je pars me trouver un prince en boîte, voilà !!!

04/06/2017

Je ne peux accuser que moi.

Hier, j'ai proposé à la Grande et au Goût d'aller faire les courses dans "la ville d'à côté".

Cette rue commerçante de "la ville d'à côté" donne des envies de tout.
Les boulangers ont leurs baguettes primées.
Les fromages donnent du cholestérol rien qu'à les regarder.
J'ai même trouvé des chaussures !
Bon on va dire qu'elles sont originales mais du moins mes pieds ne souffrent pas.

Nous avions acheté de quoi faire une "salade César" et des petits pots de glace chez Picard.
Une glace à l'amande douce avec des griottes et une lichée de pistache.
Ne cédez pas à la tentation ! C'est une tuerie !

En retournant chez nous, nous avons senti douze grosses gouttes.
Les gouttes se sont transformées en grosse averse alors nous nous sommes engouffrés dans un café espérant une ondée brève.

L'ondée s'est transformée en une pluie régulière et puissante.
Nous avons dû nous résigner à partir sous une pluie battante.
Tornade poussant le caddy à une vitesse folle, le Goût m'aidant, mes chaussures trempées menaçaient d'abandonner mes pieds.
Après une soirée très agréable, nous avons appris l'attentat de Londres.
Nous fûmes unanimes, nous continuerons à vivre normalement.
Ces imbéciles n'auront pas notre peur.

Ville d'à côté, pluie, chaussures

 

11/11/2016

Les Crocs.

Depuis que le dentiste avait taché ses chaussures avec le résidu de mes empreintes, je voulais voir les fameuses chaussures.
Je n'avais pas oublié qu'il avait d'abord sauvé ses chaussures avant de me débarbouiller la figure comme un chiot.
C'est l'image qui me vient à l'esprit lorsque je le revois enlever le surplus de pâte à empreintes sur mon visage.

Je voulais donc voir les chaussures qui méritaient ce traitement de faveur.
Puis j'ai oublié car ma position ne me permet guère de les regarder et je vois plus ses yeux que ses pieds...

Hier, lorsqu'il est venu me chercher, il m'a empêchée de finir un article sur Israël.
Bon, c'était dans un magazine féminin donc pas une étude sociologique.
C'étaient juste les amours difficiles entre une Arabe chrétienne israélienne et une juive israélienne née dans une famille pieuse.

Mais j'ai quand même pensé à regarder ses pieds !
Il portait des "Crocs".
Ma déception a été immense.
Je crois que maintenant, il range ses chaussures avant d'exercer...

dentiste, chaussures, empreintes

04/05/2016

Tout, tout, vous saurez tout sur les chaussures

Vous vous souvenez que l'année dernière je m'étais retrouvée avec des plaques rouges jusqu'au genou, suite à l'achat d'une paire de ballerines.

Hier, nous étions partis à la chasse aux claviers.
Des ensembles claviers-souris sans fil en promo.
Bon ce n'a pas été aussi simple, il a fallu que le Goût argumente.
Du coup on a eu une remise supplémentaire...

Pendant ce temps là, en face, je regardais les chaussures.
Les ballerines pour être précise.
Il fait beau, mes faiseuses d'allergie sont sur le mini-balcon depuis un an.
Les autres sont usées.

Je me renseigne auprès d'une jeune femme charmante sur le parcours de mes souliers.
Mes vieilles chaussures voyagent longtemps.
Je les garde, faute de trouver chaussures non allergène...

Donc, mes ballerines d'hier venaient de Slovaquie, pour les plus proches.
Du Vietnam voire d'Inde pour les plus lointaines.
Aucune ne venait de Romans-sur-Isère, ancienne ville de la chaussure française.

Je suis repartie fort marrie, sans ballerines mais avec un clavier neuf.
Lui me va aux doigts mais pas aux pieds...

chaussures, provenance, allergie