Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2019

Ils sont aussi à Paris.

touristes,paris,cars,mauvaise éducation

"Les Parisiens sont partis envahir les plages !" viens-je de lire sur FB, ce modèle de retenue et d'apprentissage de la langue française.
Hélas, d'autres sont venus à Paris.
Et ils ne sont pas tous étrangers...

Le provincial vient aussi à Paris et il a les défauts qu'il reproche aux Parisiens.
Il est mal élevé.
Il est arrogant.
Il jette ses papiers par terre.
Il porte des jugements lapidaires sur la Capitale qu'il trouve sale.
La faute à qui puisque les Parisiens sont en train de salir les plages des autres ?

Le Parisien qui est resté dans sa ville ne respire plus, lui.
Les voitures se font rares mais les avenues sont envahies par les cars.
Même le quartier de la Bourse, qui jusqu'à preuve du contraire, n'est pas vraiment touristique.
De toute façon, "la Corbeille" n'existe plus...

On devrait interdire les vacances !
Ça éviterait à des inconscients d'aller dévaster les derniers endroits qui étaient à l'abri de l'Humanité.
Ces havres de paix, grâce à la télévision sont désormais piétinés par des milliers d'inconscients.
Et ces inconscients en parleront dans les dîners à la rentrée...

13/11/2016

M'zelle Scarlett.

pluie,paris,touristes,passage,café vivienne

Hier, poussés par le manque, nous sommes allés à Paris.
Pour une raison encore inexpliquée, on avait des trains et il ne pleuvait pas encore lorsque nous sommes partis.

Le Goût est dans sa période IXème arrondissement, pas IXème siècle.
Le samedi, le coin est calme, shabbat oblige.
C'est toujours ces jours là que j'ai envie de retourner à Paris et dans ce coin.
Malheureusement, je n'aurai jamais les moyens.
Le savoir m'évitera de geindre le reste de la semaine.

Evidemment en sortant du restaurant il a commencé à pleuvoir.
Nous nous sommes réfugiés dans les passages.
Tous étaient remplis de touristes, de toutes nationalités.
Il faudra repasser pour nous parler des "touristes qui ont peur de venir à Paris à cause des attentats".

Passage Vivienne, avant d'arriver au café, nous sommes tombés sur un "shooting".
Une mariée en robe à crinoline.
On aurait dit Scarlett en moins belle.
Le jeune homme n'était pas très crédible en "jeune marié".
On voyait bien que la dernière femme qu'il avait embrassée, c'était sa môman...

Nous avons bu notre café.
J'avais le divan pour moi.
C'était bien.

 

04/11/2015

Hier, je suis allée à Paris

gl,lafayette gourmet,livres,touristes

Hier, je suis allée à Paris.
J'avais des envies de "saucisse au couteau" mais je n'ai pas eu le courage d'aller rue Rambuteau, là où elle est délicieuse et peu salée.

J'avais également besoin d'un cadeau d'anniversaire.

On a d'abord bu un café chez Illy car on a nos habitudes.
Ensuite, puisque je n'avais pas envie d'aller dans le Marais, on est parti chez Lafayette Gourmet.
Ça faisait des mois que nous n'y avions pas mis les pieds.
Je pense que ça a été la dernière fois hier.
C'est bizarre cette façon de transformer un truc qui fonctionne en "attrape touriste".

Déjà, lorsqu'on arrive, ça sent la friture, des pâtes, des sushis, des tapas, ça fume de partout.
Sans doute de quoi réconforter le touriste affamé qui va aller lâcher son bel argent en face.
Mais de saucisse au couteau, point.
Nous sommes partis lorsqu'on a vu des produits "Reflets de France".
Aller chez la Lafayette Gourmet pour trouver les produits Carrouf en plus cher, ce n'est pas la peine.

Puis nous sommes allées au rayon librairie des Galeries Lafayette.
Il n'en reste qu'un mini rayon, surtout des livres sur Paris et de la papeterie avec des morceaux du Tour Eiffel dedans.
Les vendeurs sont chinois ou arabes, car la clientèle attendue est chinoise ou arabe.
A chaque étage, un malheureux vous salue et n'a rien d'autre à faire.
Je n'ai rien trouvé à 0,54 €.
Oui, 0,54  €, c'est le somptueux montant de l'augmentation de ma retraite...

Alors, j'ai quitté les lieux et je suis allée acheter mon cadeau d'anniversaire à la FNAC.
Elle vend encore des livres, elle...

21/04/2015

Paris mode d'emploi.

 

paris,cars,touristes

Hier, nous sommes suis allés nous promener à Paris dans le Marais, juste pour le plaisir.
Nous avons traîné du côté de la place des Vosges.
J'avais dans l'idée de m'installer dans la cour du centre culturel suédois mais il était fermé...

J'adore regarder les gens et me raconter des histoires.
Hier, dans le bus, j'ai vu un couple, ils avaient l'air de ne pas vraiment se connaître.
Ça sentait la "rencontre Internet".
Lui, avait dû s'ajouter dix centimètres.
Elle, avait dû elle se retirer dix ans.
Rien n'avait marché...

Elle portait une grande chemise, trop courte pour qui a plus de quinze ans.
On pensait qu'elle avait oublié de mettre sa jupe.
Elle n'avait pas de soutien- gorge.
Elle aurait dû...

Lui s'était fait greffer des cheveux, j'en étais sûre.
Mais ça faisait comme la pelouse en bande, ça prend pas toujours du premier coup...
Je dirais, au feeling, rencontre sans suite.

Autrement, je n'ai pas reconnu ma ville.
D'habitude je vais du côté de la rue de Bretagne, c'est encore habité, le marché est sympa et les touristes ne se déplacent pas en troupeau.

Hier, on voyait des cars partout, des "troupeaux de Japonais" avec leur guide et son drapeau.
J'ai eu l'impression que Paris était devenue une ville musée, sans Parisien.
La ville devient une ville avec des locations de courte durée et des appartements  où il faut mettre plus de 10 000€ le mètre carré.

Il était tard, je voulais une baguette, elle était "bio", le jambon sortait d'un traiteur étoilé.
Dire qu'avant, le fils du patron de cette boutique était un copain d'école de l'Ours...