Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2017

Elle ne m'a pas rendue chèvre...

P4131733.JPG

Toutes les photos ont été prises par Merveille.

Merveille qui me manque déjà.
Sa sœur aussi que nous n'avons pas encore vue.

L'Ours avait parlé d'œufs de Pâques.
Le Goût a acheté.
Ils sont là.

J'espère qu'ils ne vont pas rester ici jusqu'à Noël.
Le Goût craquera avant.
D'ailleurs il a déjà craqué.

Le soleil est déjà reparti.
Comme d'habitude, le rouge partira et je ne bronzerai pas...

Cette parenthèse enchantée est refermée.

06/03/2016

L'émigré.

Montmartre de Lakevio.jpg

Comme le premier touriste venu, je me suis dirigé vers Montmartre.
J'ai eu du mal à me diriger.
Je viens d'arriver à Paris.
J'ai réussi à quitter Calais, je n'ai pas envie de me retrouver en Angleterre, je ne pense pas que la vie sera plus douce là-bas.

Je suis venu m'installer sur ce banc avec un journal de mon pays.
Même si la censure est visible, je peux savourer ma langue, je peux rêver à mon pays.
J'ai quitté la Jordanie pour trouver du travail.
Assis sur mon banc, je rêve du désert mais je dois nourrir ma famille.

En France on ne parle jamais de la Jordanie.
Pour les français, je suis un arabe de plus...

Ceux dont certains disent que nous venons chez eux pour faire des attentats ou toucher les allocs.
Je ne suis pas un réfugié de guerre Syrien, je suis un réfugié économique de Jordanie.
Pourquoi ai-je choisi la France ?
Aujourd'hui seul sur mon banc, avec la solitude comme seule compagne, je me le demande.

La France, terre d'accueil, "Pays des Droits de l'Homme", je l'ai cru.
Je ne le crois plus.

On vient de me refuser mes papiers alors je vais faire comme les autres, je vais disparaitre dans cette grande ville.
Je travaillerai, parfois même pour l'Etat français.
Je cotiserai et, le moment venu, je n'aurai droit à rien et parfois, avec d'autres clandestins, je manifesterai dans l'indifférence générale...

Pourquoi ai je quitté mon pays ?
Pour une vie meilleure ?
Vraiment ?

20/12/2015

C'est incroyable !

C'est incroyable, dans quatre jours nous fêterons Noël et c'est le printemps !

Même les arbres s'y trompent !
Ils se croient en avril.
Assise devant mon clavier, je regarde le ciel, il est entaché de nuages gris mais je vois toujours de la verdure.
L'arbre minuscule de notre mini-jardin va bientôt se couvrir de feuilles.

Je me souviens d'une année à Bandol, au mois de février.
L'Ours et son cousin s'étaient baignés dans la mer et il faisait un temps de rêve.

J'ai annulé la "carte cadeau" qui n'arrivait pas.
Dès que j'ai commandé la nouvelle, la carte qu'ils avaient désactivée, je l'ai évidemment reçue le lendemain...
Alors j'attends la nouvelle carte.
Je suis presque sûre que c'est "une carte Godot".
Elle n'arrivera jamais...

Il me faut emballer les cadeaux maintenant car le 24, nous serons chez les enfants.
Le 25 ils viendront déjeuner à la maison.
Nous n'avons aucun souci pour le menu, Merveille a déjà tout choisi.
Le Goût n'a plus qu'à exécuter.
Ensuite, la Tornade arrive.
Si le temps veut bien rester clément, nous irons lundi en promenade avec les filles.
Ce sera bien...

Noël, printemps, verdure