Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2017

Hier, j'ai écrit une note.

Hier, j'avais écrit une note, je me suis relue et ennuyée alors, j'ai effacé.

Je parlais des filles, de cinéma, de chaleur.

Le film était bien, le renard très mignon.

Le resto était bof.

Nous avons trop marché, à la fin P'tite Sœur a annoncé souffrir de la maladie des jambes.

Elle a fini le trajet sur les épaules de son grand père.

C'était bien, pour raconter une chouette journée, il faut faire court.

Les filles, cinéma, chaleur.

05/07/2017

C'est l'été.

C'est l'été.
J'ai trop chaud, comme chaque année...

Comme le Goût, j'ai été très fière du prix de Merveille.
Depuis de début de sa scolarité en primaire, ils font des concours de dictée, Merveille finissait toujours deuxième.
C'était très bien mais elle voulait la première place.

Cette année, elle est première et fière de l'être.
Nous aussi nous sommes fiers d'elle.
Alors même si les esprits chagrins disent "classement", "horreur", "malheur", je réponds "fierté", "joie".

Aujourd'hui, on va chercher les filles à l'école pour la dernière fois de l'année.
P'tite sœur fête ses quatre ans, avec un peu d'avance, à l'école.

Demain, on a rendez vous avec une amie.
Vendredi, sans doute avec une autre.
Samedi, on déjeune avec un ami du Goût, ils se connaissent depuis quarante-quatre ans.

Dimanche, j'espère qu'on se reposera...

les filles,amitié,temps

14/06/2017

Aujourd'hui, c'est mercredi.

les filles,chaleur,dispute.

Aujourd'hui, on va chercher les filles à l'école.
Le Goût ira à l'école maternelle car il marche plus vite que moi.
Pendant ce temps là, j'attendrai Merveille devant "la grande école".

Par mesure de précaution j'aurai mis un paquet de galettes bretonnes dans mon sac.
Merveille est toujours fringalée en sortant et pas toujours de bonne humeur.

Elle va essayer d'aller au restaurant chinois.
Je déteste ce restaurant.
Sa sœur n'y mange que du riz et elle trie tout, les petits pois, le jambon, l'omelette.
Elle ne mange que le riz et deux boules de glace.
Une jaune flashy et une marron qui n'a qu'un rapport lointain avec le chocolat.

On va rentrer par la "Coulée verte".
La petite va vouloir jouer.
La grande va vouloir rentrer pour jouer à la maîtresse.
Je vais m'y coller, j'aurais droit à du calcul rapide et à des punitions.
La petite sera sur les genoux de son grand-père et elle regardera les photos.

La grande voudra les genoux de son grand-père.
La petite ira voler du chocolat.
La petite enquiquinera sa grande sœur.
La grande soeur hurlera sur la petite, qui n'en aura de toute façon rien à faire.

Elles danseront sur notre lit.
Elles prendront l'air innocent devant le truc ravagé.
J'arriverai peut être à les faire colorier.
L'Ours viendra les récupérer alors nous serons sur les rotules.
Et le soir en essayant de lire malgré les paupières lourdes, on se dira en chœur "elles sont vraiment mignonnes, non ?"

28/05/2017

Pas frapper ! Non ! Pas sur la tête !

 

chaleur,les filles,les moustiques

chaleur,les filles,les moustiques

Je déteste ce temps.
Il me rappelle Tel-Aviv sans la clim.
Bon, j'exagère un peu.
A Tel-Aviv c'est plus chaud et plus moite.
En plus là bas ils ont planté des arbres pendant que nous on a coupé les nôtres...

Mercredi, nous sommes allés chercher les filles et, après le déjeuner, nous sommes revenus à la maison par la "Coulée verte".
Après avoir couru, joué et enquiquiné sa sœur, P'tite Sœur est allée s'allonger sur notre lit.
Evidemment, elle s'est endormie comme une masse et a inondé la literie...
Ah les joies de la machine à laver, du séchage de couette et de matelas.
Je comprends l'Ours quand il dit "elle pisse comme une chamelle !"
Nous les lui avons rendues jeudi soir.

Vendredi, j'ai trouvé qu'il commençait à faire trop chaud.
Mes pieds alors ont pris leur allure de petits rôtis de dinde.
Hier, c'était pire, le Goût a ressorti le ventilateur et j'ai dormi avec.
Enfin, avec le Goût et le ventilateur...
La Fête des Mères est repoussée par les enfants.
Il est question de faire un lot avec la Fête des Pères.
C'est à cause de la chaleur.
Malgré les rendez-vous qui se succèdent à la Pitié-Salpêtrière, la chaleur n'arrange pas le problème de JJF.

Bon, tout va bien puisque je râle.
Et puis l'Ours vérifie par téléphone que nous ne sommes pas morts.
Si même lui a intégré que nous vieillissons c'est que Dame Nature vient de nous filer un coup de vieux...

07/05/2017

J'ai rendu les filles.

C'est confirmé.
Il faut que je change de canapé.
Il me faut un convertible deux places.
Pour la première fois P'tite sœur a dormi à la maison.
Elle a fait le tour du cadran.
Merveille aussi mais en décalé.

Nous ne pouvons pas avoir plus de place alors il va falloir devenir plus ingénieux et ce n'est pas mon truc.

Heureusement qu'il faisait beau vendredi.
La "Coulée Verte" était pleine de gamins.
Ça se résume à ça les activités de l'après-midi lorsqu'il fait beau et qu'il n'y a pas de crédits : Une malheureuse maîtresse se déplace avec dix-sept gamins déchainés.
L'institutrice est partie avant nous avec sa troupe et je l'ai entendue dire à Merveille : "Toi, je te laisse à tes grands parents".

Le Goût peut jouer les jolis cœurs, nous sommes passés du côté obscur, bon, je le savais déjà mais quand même.

C'était bien mais crevant, je n'ai pas besoin qu'on me rappelle mon âge.
Mon dos fait ça très bien.

Les filles, JJF, pluie