Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/03/2017

Hier.

Hier, nous sommes partis chercher les filles à l'école en laissant le four au milieu de la cuisine et la plaque vitrocéramique ailleurs.

J'ai attendu Merveille.
Le Goût est allé chercher P'tite Sœur.

A voir la tête de Merveille, j'ai senti que la journée n'allait pas être facile.
Elle avait faim, mal au cœur, elle s'était disputée avec sa copine, son amoureux depuis la maternelle était absent.
Merveille ne chougnait pas mais presque...

Sa sœur est arrivée en chantant "Frère Jacques"
Elle a chanté et parlé toute la journée.

Nous sommes allés au restaurant, pas très loin de chez elles.
Merveille a oublié ses chagrins.
La Petite a mangé sans viande.

A la sortie, nous sommes allés au jardin.
La grande se plaignait, la petite jouait...
Nous avons changé de jardin.
La grande se plaignait, la petite jouait...

Je me suis occupée de la petite.
Le Goût a écouté Merveille.
Merveille l'anxieuse qui se fait du souci pour sa mère.

La fin d'après midi a été très chouette.
Les deux buvant une limonade.
Merveille avait retrouvé ses dix ans.
La petite se taisait enfin.
Il a fallu l'empêcher de s'endormir, il n'était pas question de la porter.

Les filles, jardin, limonade

04/02/2017

Tous en scène.

Hier, nous sommes allés chercher les filles à l'école.
J'ai attendu Merveille.
Le Goût est parti chercher P'tite Sœur à la maternelle.
J'ai pensé à lui dire "et surtout n'oublie pas son cartable !"
Merveille sort de l'école pâlichonne de faim et de mauvaise humeur.
On a donc commencé par la disputer avant de lui donner des gâteaux à grignoter.
Moins pâle, elle est redevenue souriante.
Le temps était triste, derrière les fenêtres du McDo on a regardé dehors et on s'est demandé ce qu'on allait faire des petites.
Le Goût a suggéré de les vendre.
J'ai emmené Merveille voir ce qu'on donnait au cinéma à côté.
Merveille voulait voir "Tous en scène".
On s'est demandé comment ça allait se passer avec la petite qui n'était jamais allée au cinéma.
On a tenté la chose.
On était un peu inquiet, le film était long, près de deux heures.
Les trois enfants ont été enthousiasmés.
Oui, il fallait voir le Goût, Merveille et P'tite Sœur se trémousser, danser, rire et chanter.
J'avais prévu de sortir en cas de pleurs, rien, elle a été ravie, elle a chanté, bougé en rythme sur mes genoux.
"Tous en scène" est un dessin animé très sympa, drôle, une comédie musicale qui met en scène des animaux.
On y voit une souris malhonnête, une jeune éléphante timide, un gorille dont le père est un gangster.
En sortant, "on a fait quatre heures" au McDo.
Oui,
je sais, c'est mal.
La petite a inauguré la
tape sur les fesses car elle a tenté "je me roule par terre pour avoir un jouet".
Hélas pour elle, je déteste ça, le chantage et les enfants capricieux.
Heureusement, elle a une heureuse nature et a arrêté de bouder rapidement.
Merveille a une patience d'ange avec sa sœur qui ne la laisse pas souffler un  instant.
Ça ne paraît pas comme ça, à lire, mais ça a été une très chouette journée.

La semaine prochaine, elles auront chacune leur journée.
Ça nous fera deux rudes journées au lieu d'une...

Les filles, cinéma, bonheur

15/12/2015

Hier, c'était bien.

Hier, nous avons proposé d'aller chercher Merveille à l'école.
Ce fut accepté avec joie...

Nous espérions que sa sœur serait réveillée de sa sieste pour pouvoir la promener.
Elle dormait comme une bienheureuse.
Cette petite vit sa vie.
Elle n'a pas l'âme tourmentée, elle dort, joue et mange.
Elle n'obéit guère mais toujours avec le sourire.

Contrairement à l'habitude, la classe de Merveille est sortie la première.
Je n'ai pas vu sa maîtresse.
Merveille a expliqué que sa maîtresse avait eu des contractions, qu'elle avait passé le dimanche à l'hôpital, mais que ça allait bien, qu'il fallait juste que sa maîtresse se repose.
J'ai apprécié l'évolution, à son âge, nous n'étions même au courant des éventuelles grossesses de nos maîtresses et encore moins de possibles contractions...

Nous avons fait un grand tour, sommes passés voir B. à l'école maternelle.
Merveille a toujours la nostalgie à fleur de peau ce qui ne l'a pas gênée pour engloutir un énorme éclair au café.

De retour chez elle, j'avais les deux avec moi.
D'un côté, je mettais des robes aux poupées de la petite et je répondais aux questions en anglais de la grande.
Honte à moi ! Je n'ai pas reconnu "Frère Jacques" !
Je dois avouer que ma petite fille chante aussi faux que sa grand' mère.

En sortant, nous sommes passés par le Monoprix et pour la première fois, nous étions à peine douze dans le magasin.
Nous avons discuté avec deux caissières, elles pensent que les clients font leurs fonds de placards pour pouvoir fêter Noël.
Avec plus de 10% de chômeurs et des emplois mal payés, leur analyse me paraît plutôt juste...

Les filles, école, promenade.