Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2019

Finalement, je me moque des sous-marins.

merveille,p'tite soeur,la vie

Si on prend le risque d'écrire sur le net, on prend le risque d'être reconnu et finalement, je m'en fiche.

J'aimerais que, si elles en ont envie, mes petites filles puissent un jour lire ce blog.
J'aimerais que Merveille se rappelle qu'elle nous a joué son spectacle de théâtre et que nous étions fiers d'elle.
J'aimerais que sa petite sœur se rappelle qu'elle était très souvent sur nos genoux pour nous faire des câlins.
Bon elle se serait enfuie si nous lui avions proposé de l'emmener avec nous...

J'aimerais que l'Ours puisse lire que j'ai attendu un coup de téléphone avec impatience ce jour là.
J'aimerais que le jour de la guérison de JJF arrive enfin.

Toutes ces petites choses, sans importance pour les autres, mais qui font que ma vie est parfois si douce, et à d'autres moments si stressante.
Finalement, ce blog, c'est un tiroir à souvenirs.
Je n'ai presque plus de photos.
J'ai des moments de vie.
C'est important aussi, non ?

25/08/2017

Un jour prochain, pas si prochain, en fait...

Mon ordinateur va mourir.
Il refuse les dernières mises à jour.
Il n'est plus vraiment coopératif.

Il a vu naître Merveille.
Une Merveille qui grandit.
Une Merveille à la dent dure et la langue pointue.
Une Merveille aimante avec sa sœur.
Une sœur P'tite Sœur qui se laisse aimer.
Une sœur qui n'imagine même pas qu'on puisse ne pas l'aimer.

Les deux se sont intéressées à tout, à la nourriture des animaux, aux espèces menacées.
Toutes sont en fait menacées.
Et toutes menacées par une seule espèce, l'Homme.

Je crois qu'il ne sera plus possible d'emmener Merveille seule à Paris car P'tite Sœur a compris l'utilité des grands parents.
Elle a été longue à nous accepter mais aujourd'hui, elle rattrape le temps perdu.
Nous ?
Et nous, nous nous couchons sur les rotules et nous endormons comme des masses.
Comme le panda roux du Jardin des Plantes...

les filles,le temps qui passe,la vie

 

12/05/2017

le temps passe.

merveille,p'tite soeur,la vie

merveille,p'tite soeur,la vie

 

 

Elles avaient deux ans, Merveille aimait déjà le chocolat, P'tite sœur était encore sauvage...

12/05/2016

Je manque de temps.

Avant hier, nous étions chez les enfants.
JJF souffre toujours et la neurologue est en vacances.
Le kiné n'ose pas trop faire son métier sans avoir les résultats.

JJF a repris ses béquilles et met son pied à l'abri de ses filles.
Elle a le visage marqué par la douleur.
Franchement, je ne trouve pas l'équipe médicale à la hauteur.
La multiplication des examens montre le flou artistique dans la pose du diagnostic...

Avant que son grand-père ne fasse la lecture à la plus jeune dans un endroit très fréquenté de cette maison, une maison de filles, Petite Sœur avait eu le culot de me demander de lui ramasser un bébé.
Elle est quand même plus à la portée de la moquette que moi !

Nous avons eu Merveille hier, l'avons rendu fatiguée et "chougneuse".

Aujourd'hui, nous voyons la petite sœur du Goût et sa cousine.
La sœur du Goût, c'est la cardiaque de fraiche date.
Elle est atrabilaire depuis peu, les effets de l'opération ?

La cousine est celle qui très malade mais toujours souriante.

Les Merveilles, les enfants, la vie