Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2018

Merci Télérama.

télérama,courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs :

Si les personnes âgées n'existaient pas, il faudrait les inventer.
Pour augmenter leur contribution à la GSG , restreindre leur retraite mais aussi pour les solliciter, de plus en plus, par la voix-voie des ondes pour des donations, des legs, des testaments.

Rien à ajouter.

 

10/04/2015

Ou va se nicher le snobisme.

Il se niche dans Télérama, plus exactement dans le supplément "Sortir", oui le truc qui a permis la découverte dans le Marais d'un restaurant où il ne restait au menu que des pâtes japonaises.

Hier, il a fallu trois langues au chroniqueur pour parler d'un pâtissier.
Je ne vous donne pas l'adresse du "créateur", l'article de Télérama va déjà le faire souffrir...

Morceau choisi à propos de chocolat.
Fin de l'article :

- Je le déguste paisiblement avec un cocktail El Che, à base de rhum Havana. Seleccion de maestros, de "liqueur de tabac", de "bitter café" et de "cordial à la lime".
On m'avait pourtant appris que "ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément".

01/02/2015

C'est quoi ce sabir ?

 

télérama,écriture,snobisme

Hier soir, j'ouvre le supplément "Sortir" de Télérama et je me plonge dans ma semaine parisienne.

Je suis arrêtée tout de suite !
Qu'est-ce que c'est que ce charabia ?
Je connais les Parisiens.
Je connais leur snobisme.
Il me semble toutefois qu'écrire est un métier.

Je suis anéantie par quelques morceaux choisis sur la page.

"Je fonds devant un chanteur à la voix rauque, Mick Flannery, un songwriter."

Que c'est beau, ce "songwriter" au milieu de n'importe quoi !

Ne parlons pas de la critique gastronomique.

"Quand je vais au Théâtre Romain Rolland de Villejuif" commence le critique.
Notez que le critique de Télérama quitte Paris, il se rend dans des banlieues improbables, l'exil quasiment pour découvrir "La Culture".
Il va même au restaurant, chez "Show Devant".
"Dans son décor vintage, Show Devant offre un véritable spectacle dans l'assiette avec une cuisine "bistronomique" originale."

Oui, il a écrit ça, le critique...
Devant cette inventivité, je suis médusée, je sens que je deviens Gorgone...

30/12/2014

Allo, Maman Bobo.

La Tornade est arrivée hier.
Tornade est la reine des plans, elle commence à A et en plus de quinze ans d'amitié, je ne sais toujours pas à quelle lettre de l'alphabet elle s'est arrêtée.

Hier, elle ne venait pas de Londres, elle arrivait de chez ses parents et nous avait donné rendez vous à l'Hôtel Concorde Opéra.
Il a gagné en grandeur, ce qu'il a perdu en convivialité...

Seulement voilà, même la reine des plans est victime des événements extérieurs.
Son train a été retardé.
Les textos mettaient deux heures à nous parvenir, et vous savez quoi ?
La presque Anglaise ne s'est pas sentie prise en otage.
Assise sur un strapontin, sa place en première classe prise d'assaut par ceux qui auraient dû prendre le train précédent.
Elle a avoué avoir passé un bon moment a discuter avec ses voisins, seules trois dindes ne trouvaient pas le voyage agréable.

Aujourd'hui, bobo un jour, bobo toujours, nous allons investir le Bon Marché, ça va faire grincer des dents.
J'aime ça...

Bobo, Télérama, TGV

06/11/2014

Hier, nous sommes allés à Paris.

Hier, nous avions rendez vous avec Bérangère au bar de l'Hôtel Concorde.
Bérangère, c'est une ancienne blogueuse.
Elle avait un blog mieux que bien, une référence, une finesse d'esprit et une écriture...
Je ne vous dis que ça...

Un jour, elle a fermé son blog.
Un jour, elle en ouvrira un autre.
Le blog, c'est un virus, par moment le virus se calme et il nous reprend.

Le bar de l'Hôtel Concorde Saint Lazare est un endroit où je vais depuis très longtemps.
Merveille adore cet endroit mais pour l'instant, elle déteste le changement.
Or le changement est là ! Le bar a changé de place.
On nous dirige vers le Grand Salon.
C'est devenu moins convivial mais on peut toujours sortir son Télérama...

hôtel,café,blog,télérama



Hier en quittant Bérangère, nous avons hésité,.
D
iriger nos pas vers les Galeries Lafayette ou rentrer sagement et faire nos courses chez Simply ?
La sagesse, celle qui vient avec l'âge, nous a fait sagement choisir le moins cher.

J'étais contente de voir Bérangère.