Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2018

Il va être l'heure

stress,tristesse

Le Père Lachaise n'est pas top pour la santé.
Le Goût à la crève et j'ai mal aux yeux.
Je vais tenter, plus exactement faire tenter au Goût, d'avancer la date de mon rendez-vous chez la pourvoyeuse de lunettes.
Je sens que je ne vais pas échapper aux verres progressifs...

C'est aussi l'heure où j'appelle ma sœur.
Ça n'étonnera personne si j'écris que ce n'est pas brillant.
Elle ne sort pas, mange très peu et en se forçant.
C'est si récent... Comment espérer qu'elle va vaquer tranquillement à ses occupations ?

Une première victoire néanmoins : elle réussit toute seule à faire du feu dans la cheminée et c'est important pour elle car c'est une grande frileuse.
Chez elle, je me promène en tee-shirt...
Le Goût, qui lui a appris à faire du feu, est bien chez elle, il ne garde qu'un pull.

Nous pensons y retourner dans le courant du mois, pas longtemps, juste quelques jours, histoire de couper sa solitude.

Rien de bien intéressant à raconter, à force de tousser, le Goût est, je cite "épuisé des entrecôtes".

14/06/2016

Le management par le stress.

Dans mon coin, si on est très vieux, qu'on ne peut plus se déplacer, on peut survivre mais sans choix.
Quand on peut se déplacer il y a Monoprix.
Un supermarché à taille humaine où on finit par connaitre tout le monde, les caissières, le boucher, le fromager et la poissonnière.

Une a quatre enfants, elle est toujours de bonne humeur.
L'autre regrette l'Espagne.
Un autre a beaucoup de trajet.

C'était une "petite grande surface" avec les avantages d'un magasin de quartier.
C'est fini !
On a l'impression d'être au BHV, il y a bientôt plus de "cravates" qui surveillent le personnel que de personnel.

Le personnel est si stressé que je me suis retrouvée avec deux tranches de jambon fines comme du papier à cigarettes et un filet mignon si petit que nous l'avons dégusté le soir même.

Les caissières ont la tête baissée.
Finis les échanges avec les clients.
Elles ont perdu le sourire et nous on a perdu la convivialité.

Il faut dire que Monoprix a été racheté il y a trois ans par le groupe Casino.
Au début, Casino a laissé les choses à l'état.
Aujourd'hui, il veut que Monoprix soit encore plus rentable.
Alors, il presse son personnel, tente de virer les CDI.
Et il espère que sa clientèle va suivre...
Je ne mets plus jamais les pieds au BHV, vais je devoir faire la même chose avec Monoprix ?