Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2017

Même mes rêves sont désenchantés.

Je regarde si souvent les annonces immobilières que dès que j'ouvre mon navigateur, elles me sautent aux yeux.
Je fais le tour de France des agences, je rêve et j'espère.

Cette nuit, j'ai visité une maison à Montmartre.
Une cuisine de quarante mètres carrés au minimum avec une La Cornue, c'est le Goût qui va être heureux.

Une pièces tapissée de livres, carrément la bibliothèque du Sénat.
Un jardin extraordinaire sans canard.

Je n'ose demander le prix.
Le propriétaire m'annonce mille €uros.
Je demande "par jour ?"
Il me dit "non, par mois..."
Là, même en rêve, je sais que c'est impossible.

Les agences immobilières tuent même les rêves...

Rêve, désenchantement, maison

26/10/2015

Ce matin, j'ai écouté Michel Sapin.

Ce matin, l'invité de France Inter était Michel Sapin, notre Ministre des Finances.

Au début, je n'ai entendu que blablabla, blablabla.

Puis une femme a téléphoné.
Elle est veuve, et elle paie beaucoup plus d'impôts qu'avant.
Elle a perdu sa demi-part en 2012.
Non seulement, elle n'a plus son mari et moins d'argent mais elle paie plus d'impôts.

Défense du Ministre ? "C'est pas moi, c'est l'autre ! Celui d'avant !"

Toujours la même façon de faire, "c'est pas moi c'est l'autre" même lorsqu'ils règnent pendant quatorze ans.

Mais si ce n'est pas lui, pourquoi ne fait-il pas un geste pour les veufs et les veuves ?
Pourquoi ne pas l
eur redonner cette demi-part ?
Elle n'atténuera pas leur chagrin.
Elle permettra au survivant de se nourrir.

Réponse du concerné ? "blablabla, on restera comme ça."

J'en suis arrivée à une triste conclusion.
Nous sommes gouvernés par les banques et les actionnaires.
Les hommes politiques ne sont que leurs marionnettes.