Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2021

Ma ville et ses contradictions.

paris,masque,café,promenade

Les Parisiens sont des êtres étranges.
Depuis que le masque n'est plus obligatoire dans les rues, ils sont plutôt plus nombreux à être masqués.
Je ne cherche pas à comprendre...

Nous avons repris nos promenades, retrouvé des petits restaurants à "bô bun", trop petits pour avoir des terrasses.
Ainsi que nos cafés préférés et c'est bien...

Nous sommes allés traîner du côté du passage Vivienne.
Les boutiques ont changé et bientôt ce passage ne sera plus qu'une succession de cafés.
Les touristes étrangers sont absents mais les guides ont retrouvé une clientèle française.

Nous avons dégusté notre première glace en terrasse.
En sortant du café, le Goût n'a pas résisté, il est allé chez "Legrand, Filles et Fils" acheter une bouteille de vin. 

Le passage Choiseul est devenu coréen, une odeur d'épices nous y accompagne tout du long.

Je me demande comment j'ai pu envisager de quitter ma ville alors qu'il suffit de changer de quartier pour voyager.

Commentaires

J'ai ri à ta dernière phrase ! (héhé il n'y a pas que ta ville qui est pleine de contradictions) :-))

Écrit par : Praline | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

eh bah voilà ! tu as trouvé la solution ! :-)
Bonne journée !

Écrit par : Ambre | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

Oh la la… Des contradictions il y en a même à la campagne ! Nous avions une droguerie/ bricolage où l'on trouvait de tout et qui a fermé faute de clients. Tout le monde allait chez Leroy Machin, Bricochose etc.. Aujourd'hui tout le monde réclame le même magasin à corps et à cris. D'un autre côté : 4000 âmes 5 pizzerias, 7 magasins de coiffure. Allez comprendre !

Écrit par : SdL | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

Je vois qu'il y a de moins en moins de place pour les amateurs de "curiosités et autres diversités". Bouffe et fringues. Par chez moi, c'est pareil.

Écrit par : Nina | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

Bonjour, je vois que tu as retrouvé la raison,hihihi et oui il suffisait d'attendre un peu et de changer de quartier, alors vive Paris.
Bon week-end.

Écrit par : Marie Provence | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

Adieu veaux, vaches, cochons, couvėes...

Écrit par : Ang/col | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

Tant mieux ! Vous vous baladez et êtes heureux de le faire. Continuez !

Écrit par : Anita | 09/07/2021

Répondre à ce commentaire

Je ne te (vous) voyais pas quitter Paname pour une lointaine province !

Écrit par : Gwen | 10/07/2021

Répondre à ce commentaire

Ouais, comment as-tu pu envisager de quitter ta ville préférée ? Vous y êtes trop viscéralement attachés...Je ne suis pas attachée à un endroit précis...Parfois, j'ai des envies de partir habiter dans une autre région, le Périgord, la Savoie, la Touraine ( à cause des châteaux)...Mais, pas Paris ! On est que de passage sur terre...Alors, autant se plaire dans un endroit, mais ne pas trop s'y attacher...Hier, j'étais dans le village de ma mère...J'y suis attachée, mais ne voudrais surtout pas y habiter à vie (même si j'aimerais y être enterrée. A croire que ma vie post-mortem m'importe pus). Y'a plus rien de rien.. Hier, j'ai croisé 3 voitures de parisiens dans le fin fond du village. Nous bouchions la route, occupés à parler avec des locaux. Z'ont rien dit. Devaient venir puiser leur dose d'air pur et de calme total pour en rapporter dans leurs bagages.

Écrit par : julie | 10/07/2021

Répondre à ce commentaire

C'est une jolie carte postale parisienne que tu nous dépeins là. On te retrouve avec plaisir !

Écrit par : Armelle | 12/07/2021

Répondre à ce commentaire

Finies, les envies de déménagement ?

Écrit par : Berthoise | 17/07/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire