Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2019

Le cerf-volant...

promenade dans les prés.jpg

En regardant cette toile d’Harold Harvey je m’interroge.
À quoi peuvent bien penser ces trois enfants ?
J’ai bien une idée, mais vous ?
Je vous dirai lundi ce qu’ils ont d’après moi à l’esprit…

Je l'ai regardée cette toile.
Je l'ai regardée et j'ai d'abord pensé à une histoire "façon Comtesse de Ségur".


Madeleine et ses deux cousins qui jouent.
Madeleine qui ne veut pas prêter son cerf volant.
Les deux garçons vont faire fondre la tête de la poupée au soleil.
Et c'est parti !
Les deux garçons seront fouettés et tout finira par une prière...

Pfff... Que c'est lénifiant comme histoire.
Édifiant comme il se doit.

Puis, j'ai pensé à "Sa majesté des mouches".
Ça finit mal cette histoire.
Tous ces enfants livrés à eux-mêmes qui, après un drame, finissent par recréer l'autorité. 
Et quelle autorité !

Que choisir ?

Rien de particulier, se laisser porter par ce tableau.
Trois enfants.
Une petite fille qui ne veut pas lâcher son cerf volant.
Deux garçons qui mijotent de le lui arracher.
C'est bucolique mais dans un instant, tout va basculer.

Le garçon va se lever, attraper l'objet convoité, se mettre à courir, son ami va le suivre, la petite fille déséquilibrée va dévaler la pente et se blesser au genou.

A la vue du sang, les garçons vont accourir, supplier la petite fille de se taire, lui faire un bandage sommaire et ils vont jouer tous les trois.

La toile redevient charmante.
On est passé à côté du pire.
Elle aurait pu se tuer en tombant mal sur une pierre.

Commentaires

Ton tempérament optimiste ressort bien là et fait plaisir à voir...

Écrit par : le-gout-des-autres | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Tu as raison Heure-Bleue : mieux vaut se laisser porter par ce tableau. Tout effacer pour revenir à une scène charmante.

Écrit par : Yvanne | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

tout noir ou tout blanc ;-)

Écrit par : Adrienne | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Décidemment tu as une imagination sans faille pour nous faire entrevoir "presque" le pire ! ;)

Écrit par : Fabie | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Chaque lundi matin, avant de venir te lire, je me demande quel genre de " paire de claque " je vais prendre…
Ce matin ne déroge pas à la règle !
Bon, elle n'est pas tombée sur une pierre.

Écrit par : SdL | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Comment ne pas traiter une consigne,
tout en faisant croire qu'on la fait…
bel exploit !

Écrit par : alainx | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

J'ai adoré tes aller et retour : superbes !

Écrit par : Sophie | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Oui. Il est de fait qu'on peut s'attendre à tout avec les enfants. Surtout s'ils sont remuants et inventifs... ils en sont souvent quittes pour quelques points de suture...

Écrit par : Pivoine | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

J'ai toujours préféré Sophie à Madeleine la trop sage des Petites Filles Modèles !

Écrit par : Gwen | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

C'est vrai qu'il est tout sauf paisible ce tableau. A mon avis; les 2 garçons regardent le dernier ver de terre encore vivant. La faim les tiraille. Vont-ils le manger ?

Écrit par : Obni | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Tous les scénarios en quelques lignes, emballé c'est pesé, je t'adore ! :-)

Écrit par : Praline | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

C'est angoissant comme histoire. Heureusement, le scénario catastrophe n'est pas toujours au rendez vous. Ils ont l'air paisibles tous les trois ces enfants !

Écrit par : delia | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

sa majesté des mouches, quel livre ...!

Écrit par : ang/col | 02/12/2019

Répondre à ce commentaire

Ouf ! Ça se termine bien.

Écrit par : Berthoise | 03/12/2019

Répondre à ce commentaire

La petite fille voudrait apprendre à s'en servir, mais les deux garçons ne s'en occupent pas.Pauvre gamine!

Écrit par : edith | 03/12/2019

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que ce tableau m'a fait aussi penser à Sophie, la chipie. Pas trop eu grand chose à en dire...Mais, je préfère encore ça à des histoires qui finissent mal...Tiens, comme les films, je peine à regarder les films qui finissent mal...Il me faut une fin optimiste..Pourtant, certains films sont des chefs-d'œuvres...Je regrette vraiment de peiner à les regarder 2 fois, tiens, comme le film "la vie est belle, un chef d'œuvre" avec Benini..

Écrit par : julie | 03/12/2019

Répondre à ce commentaire

Insoutenable légèreté de l'être...
En quelques touches d'encre ou de peinture, tout peut toujours arrivé...
Et puis le vent fraîchit...et il ne s'est rien passé... ;-)
Et pourtant...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 03/12/2019

Répondre à ce commentaire

J'adore ton texte, J'ADORE. On n'est pas obligés de faire des grandes phrases juste pour dire ça, si?
Belle journée à toi Heure Bleue!

Écrit par : Ambre | 04/12/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire