Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2019

Enfin...

devoir de lakevio du gout No8.jpg

Enfin, il en aura fallu des déjeuners, des compromissions, des embrassades, des compliments qui donnent la nausée, des rencontres avec des hommes politiques qui donnent envie de déchirer sa carte d'électeur.
Mais bon, la fin justifie les moyens !

Je ne crois à rien de tout ça.
Je crois à-la-ré-u-ssi-te !
Je la vois déjà ma flotte de camions.
Je les vois déjà, mes ouvriers qui me saluent servilement.
Et pour cause... Je serai bientôt le seul employeur de la région.

À moi, les suppliques du Maire et du Préfet, les salaires bas, les heures supplémentaires gratuites !
À moi, les éleveurs qui vont faire la queue pour que j'achète leurs peaux !
À moi les tanneurs qui vont polluer les rivières, et empuantir une région..

Et tout ça pour vendre des sacs à "la ménagère de moins de cinquante ans" qui se rêvera bourgeoise le temps de l'achat, devant une vendeuse soumise mais qui n'en pense pas moins...

A moi, les bénéfices engrangés grâce aux touristes qui passent trois jours à Paris pour acheter des sacs qui sont parfois fabriqués chez eux.

Oui... La tannerie c'est pour le "Made in France"...
Ailleurs, c'est pour le profit.

 

Commentaires

Toi, tu en as marre du faux luxe.

Écrit par : le-gout-des-autres | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

il peut toujours rêver à sa flotte de camions ;-)

Écrit par : Adrienne | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Je te lis et ça me donne envie d'aller me recoucher tout de suite…

Écrit par : SdL | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Bien cynique ce patron... Il y en a tant !

Écrit par : Fabie | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Lucide et désabusé. Il va falloir qu'il songe à reprendre un café quelque part dans la campagne profonde pour créer - comment dit-on à la télé ? - du lien social !
Nous avons sillonné des kilomètres et des kilomètres entre Beaune et Sens et pas un seul café ! Alors qu'il y songe car de plus en plus de touristes horrifiés par les prix des péages autoroutiers font comme nous et aimeraient bien trouver une petite terrasse ombragée ou un vieux rade pour un café ou une petite grenadine !

Écrit par : Armelle | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Le cynisme qui caractérise le monde dans lequel on vit ne t'a pas échappé et tu restitue fort bien l'ambiance. Un plaisir de lire cette analyse de la situation. Bravo.

Écrit par : delia | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Et voilà, avec la fin du sac plastique, le grand retour de la pollution écologique par le cuir.
Au moins cela va faire remonter le taux des accidents de travail et des maladies professionnelles qui étaient dramatiquement en baisse.
;-)

Écrit par : alainx | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Triste... et prémonitoire ?

Écrit par : Gwen | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Voila, Heure Bleue, le portrait d'un petit patron comme on en peut encore et toujours en rencontrer et , avec eux, on a intérêt à recompter ses doigts quand on leur sert la louche comme disait Coluche.

Écrit par : Jerry OX | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Hé ben, je ne reprends toujours pas le sourire ! faut dire qu'avec une telle photo... ;-)

Écrit par : Praline | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

et comme il va créer de l'emploi il aura droit à toutes les aides possibles ...Lui !!!

Écrit par : emiliacelina | 16/09/2019

Répondre à ce commentaire

Ounch! C'est si réel!

Écrit par : val | 17/09/2019

Répondre à ce commentaire

Je dirais bien il n'y a plus beaucoup de monde pour acheter des sacs made in France...
Pour le moment j'ai échangé mon sac en faux cuir acheté à la gare du Midi contre une authentique besace en provenance du Ghana et cousue dans des sacs de riz. Mais avec un beau tissu et des belles finitions.

J'ai été invitée un jour chez un entrepreneur flamand qui avait délocalisé dans le nord de la France pour avoir des aides européennes. C'était une fabrique de saucisses et saucissons (Ce qu'on a eu à l'apéro d'ailleurs).

Écrit par : Pivoine | 18/09/2019

Répondre à ce commentaire

je vois que tu as toujours le moral au beau fixe... lol bisous.

Écrit par : Charlotte17 | 18/09/2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire