Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/08/2018

Lumière d'Août.

Habituellement, j'adore le mois d'Août à Paris.
Les Parisiens sont partis, les rues sont vides, le seul problème est de trouver une boulangerie ouverte surtout la semaine du quinze août.

Cette année, on ne profite de rien, on vit cloîtré, rideaux tirés, on rase les murs pour faire les courses et vite on regagne notre troisième étage.

La nuit, je n'entend que le bruit de notre ventilateur et la toux de mon camarade de lit.

Dire que j'ai vécu à Tel-Aviv !
Bon d'accord, j'avais la mer à côté de chez moi, du coup il faisait chaud et humide et la température ne baissait pas la nuit.
On cuisait dans la rue, on réfrigérait partout ailleurs et pourtant je sortais chaque jour.
Je m'installais à la terrasse des cafés pour lire à l'ombre des ficus géants.

La pilule est dure à avaler : Je-vie-illis !
Je n'ai jamais aimé la chaleur.
Aujourd'hui je la déteste.

Je lis, j'arrive à la fin de "Les primates de Park Avenue".
C'est le bouquin d'une anthropologue, qui au lieu d'étudier les grands singes s'est mise  à étudier, suivant les principes scientifiques de l'anthropologie, le mode de vie de son voisinage.
C'est celui de femmes riches, très riches, maigres, très maigres et surtout très  névrosées.
De femmes qui touchent de leur mari un bonus en fin d'année.
De femmes qui pratiquent le sport à outrance et se nourrissent de cocktails très alcoolisés et d'olives...
C'est fou ce que ça donne envie.

Je regarde de vieilles séries sans même repasser.
Je végète tranquille...

chaleur, lecture, Août, pollution

Commentaires

Je suis allée à Marmottan et puis j'ai traîné dans le quartier. Stupéfaite par le nombre de squellette ambulants. En hiver c'est moins choquant, là, ça m'a fait peur.
Ici, on est plus menacé par le surpoids et l'obésité, dans les quertier chics, c'est la dénutrition qui sévit.

Écrit par : Berthoise | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Même combat chez moi !

Écrit par : mume | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

voilà, on calcule au plus juste le moment optimal où il faudra sortir faire les courses et pour le reste, rien ne se fait, on a une giga-excuse pour être paresseuse :-)

Écrit par : Adrienne | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

On vit cloîtrés, c'est vrai, moi pas trop mais quand même un peu... l'été n'a jamais été ma saison préférée à cause justement de la chaleur qui nous empêche de vivre comme on voudrait.
Mais tu es bien bercée la nuit :-))
Quand tu vivais à Tel Aviv, tu avais quelques années de moins... je sais, ce n'est pas élégant de le rappeler mais c'est pour tout le monde pareil, on supportait mieux certaines choses.
Les femmes maigres ne sont pas de bonnes vivantes, c'est bien connu *dit-elle pour se rassurer*
Bises, prends bien soin de toi et de ton camarade de lit :-)

Écrit par : Praline | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Je vais bientôt ressembler à une endive * à vivre derrière les volets baissés moi qui ne m'épanouis qu'à la lumière (j'ai pas dit au soleil !! dont je guette avec anxiété le coucher pour relever les volets et espérer un peu d'air)

* comme je cherche un sourire partout me revient un souvenir à propos d'endive (ou chicorée) : ma mère prise d'un fou-rire, après avoir appelé mon père dans le potager, et lui demandant : "tu veux bien me ramener une chicorée... (une pause) sauvage !!!!!"

Écrit par : Sophie | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Courage, la canicule se termine, en principe, mercredi. Ensuite, il va te rester un peu de temps pour profiter du mois d'août à Paris.
Nous sommes allés garder Petit Filou à la campagne et 4° d'après mon téléphone de moins que chez nous, ça fait un bien fou ! Une respiration avant le rush de ce feu brûlant.
On tient le bon bout !

Écrit par : Armelle | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

oh pinaise comme je vous plains!!!!!!!! c'est l'horreur...chez Titi c'est pareil avec son père ils vivent dans le noir, et encore ils sont entre la Seine et la Forêt de Saint Ger...ici plus de vent...niniche...27 en bas..25 en haut...c'est gérable, je viens de rester 1 h dans le bain froid! Demain on fait plage à Carolle on ira le matin...moins de monde et moins chaud...mercredi ça baisse de 10° sur Paris...ouf.j'ai bientôt fini Agathe...je garde la fin pour la plage. Bon courage...bisous.

Écrit par : Tarrah | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

En principe c est fini mercredi. 50° ds le jardin de mon voisin hier après midi.

Écrit par : Ang/col | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Hier j'ai végété aussi sur mon canapé en regardant des séries et en attendant le retour de mari et des 2 monstres.
J'ai quand même passé l'aspi entre 2 séries et j'ai fini en eau.
Aujourd'hui, je suis au travail. J'ai la clim heureusement pour mes patients.
Dehors la fournaise!
Patient de 14h lapin! j'adore.

Bon courage et bon rétablissement à l'homme.

Écrit par : Anne-Catherine | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Une petite pluie hier soir a à peine fait baisser la température...
Mais j'ai bien conscience qu'en ville ce doit être bien pire que chez nous...
Bon courage !

Écrit par : Fabie | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

La chaleur est difficile pou tout le monde mais elle est pire à Paris

Écrit par : lanabc | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Je mets ma lessive à sécher sur la terrasse c'est aussi rapide que le sèche linge. Je suis anéantie et je pars mercredi dans les Fagnes. Je veux pas du mauvais temps non plus.
Malgré mes conseils mon fils s'obstine à peinturlurer ses châssis de fenêtres le week-end. Mais c'est un stoïciens.

Écrit par : Pivoine | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

En vacances en Italie comment faisais je? Bon à la mer c'était nager sécher nager sécher mais avec mes parents c'était musées glaces (heureusement) et re musées. Vérone Florence Ravenne il n'y avait que nous pour être dehors. Les musées de Florence étaient épuisants mais j'avais 13 ans...

Écrit par : Pivoine | 06/08/2018

Répondre à ce commentaire

Je vous plains ... oui hier c’etait Épouvantable ! 40° et pas d’air ... pourtant on est censé avoir l’air de l’ocean ! Que nenni ! Et obligée de nettoyer après le passage du réparateur du volet qui ne voulait plus descendre , j’ai terminé complètement liquéfiée donc douche fraîche et hop fauteuil devant le ventilateur ! C’est vrai qu’on ne peux rien faire, ni sortir ! Et ce matin : miracle : 26° petite averse et vent soutenu ! Je suis folle de joie ! Je revis ! Heureusement car il faut que je conduise mari a son RV chez le chirurgien pour son canal carpien et qui a en plus un lumbago ! Nos hommes ont besoin de nous il faut bien l’avouer ! Courage HB demain vous allez respirer !

Écrit par : Francelyne 17 | 07/08/2018

Répondre à ce commentaire

très maigres et névrosées .... ça m'enlève l'envie de maigrir!
Auourd'hui on revit.... du coup j'ai fait un bon coup de ménage ... avec plaisir en plus !!!!
Robert a même tondu (bon!je te dis pas le nuage de poussière) .Je viens d'entendre aux infos que vous risquez orage grêle et vent !!!!!!! ....... Soyez prdets si vous partez en balade !

Écrit par : emiliacelina | 07/08/2018

Répondre à ce commentaire

Trouver de l'air frais et pur devient rare. Il fait ou trop ou pas assezchaud, froid, humide, c'est le dérèglement climatique, alors si s'ajoute le dérèglement hormonal,n on n'a pas fini ! bon courage, patience, l'hiver arrive !

Écrit par : delia | 13/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire