Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2018

J'ai survécu.

Je sais, je ne suis pas malade.
Je ne suis que garde malade...

Lorsque le Goût est malade, un rhume, une bronchite, une gastro, il meurt.
Mais pas en silence.

Si c'est grave, deux vertèbres cassées, un corset pendant huit semaines en plein été et qu'il fait chaud, on ne l'entend pas.
S'il a un cancer, on ne sait même pas s'il est là, il vaque comme si de rien n'était.
Sinon, aïe aïe aïe !!!

Hier, le Goût a dormi presque tout la journée, il ne s'est même pas rendu compte de mon absence.
L'Ours a téléphoné, il n'a pas entendu.

Pendant les rares moments où il ne dormait pas, il cherchait sur le Net, il souffre donc :
- De la maladie du légionnaire (en fait une bronchite).
- D'une crise de goutte ( en fait d'un bleu à la cheville).
Il a à peine plus de 37° ce matin, et  sur la cheville, il ne sait pas comment il a fait ce bleu.

Bon, je vous l'accorde, il tousse beaucoup, et il n'a plus beaucoup de capacité respiratoire mais il devrait relativiser.
Il a un fils, une femme, une belle fille, tous avec de l'asthme.

Ce matin, il va mieux, il va quand même aller à son rendez vous chez le médecin.

Le Goût supporte tout sauf de souffrir d'une maladie banale.

Le Goût, maladie, chaleur, Paris

Commentaires

Le Goût n'est-il pas simplement... humain ?...
:-)

Écrit par : Patrick | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Que veux-tu, HB, tu as épousé un homme exceptionnel, il lui faut des maladies exceptionnelles à sa hauteur !!!

Au fait, pas de problème de Rico ce matin ????

Écrit par : Sophie | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Non, il va mieux, j'espère que la chaleur ne te fait pas trop souffrir, ici, dans l'appartement, c'est supportable mais dehors, c'est l'enfer.

Écrit par : heure-bleue | 03/08/2018

Pauvre homme !
Zt pauvre Heure-Bleue.

Écrit par : Berthoise | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Ah... ces hommes ... tous pareils ! Je vois que les enfants sont rentrés de vacances vous allez pouvoir embrasser vos Merveilles . Il fait torride ici aussi ... c’est difficile à supporter mais il faut bien survivre !
Bon rétablissement à ton goût adoré !

Écrit par : Francelyne 17 | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

C'est le début de la guérison...
Et s'il continue à faire chaud sa toux se remettra peut être plus vite.

Je suppose qu'il boit beaucoup ?
C'est nécessaire.

Écrit par : Pivoine | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

J'espère qu'il va se remettre vite. Faire attention aux courants d'air avec cette chaleur difficile à vivre à Paris.

Écrit par : Armelle | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Ouf, il l'a échappé belle...Nous aussi, mon mari et moi la clim nous a fait ça aussi. J'ai toussé pendant 3 jours comme une malade. Mon mari, lui, ça a été le rhume. Je ne savais pas si je devais m'inquiéter ou non.
Je l'ai toujours dit "les hommes, quand ils ont un bobo, sont les pires des malades". Mais, quand ils ont une maladie grave, c'est vrai qu'on ne les entend pas et qu'ils sont en général de gentils malades…
A Paris, la chaleur doit être étouffante. Chez nous, jusqu'ici, ça allait, 22° encore à 9h, mais, ça y est, ça monte. Je ferme tout..
Ca y est, mon fils n'est plus parisien. Il dit en être tout de même chamboulé, un peu tristounet. Mais, jusqu'en septembre, il va y remonter 3 jours/semaine pour bosser dans sa boite, sa patronne ayant de la peine à le lâcher...Quand même une bonne dizaine d'années qu'il y habitait et qu'il s'y plaisait beaucoup. Il a quitté son appart la veille des obsèques, a fait l'état des lieux à 20h, la dame de l'agence ayant été compréhensive et il a pris la route de nuit pour le Morvan..La voiture de sa copine était pleine à ras bord, puisqu'ils sont venus directement de Paris aux obsèques. Il y avait même un canapé dans la voiture...Une nouvelle vie commence pour lui. Bon, faut dire que son nouveau lieu de vie, au bord du lac Léman, y'a pire, hein ! La vie est ainsi, certains changent de maison sur terre, certains partent pour leur demeure éternelle vers un ailleurs dont personne n'est revenu pour nous dire si c'est sympath. C'est ainsi..

Écrit par : julie | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Donc hier, une journée de silence qui t'a fait du bien :-)
La fièvre a baissé, tant mieux mais il va continuer son traitement. Une bronchite en plein été c'est terrible (oui oui moi je le plains le Goût, voilà ! :-)) ) Il y a quelques années j'ai eu une angine en plein été, j'ai cru mourir et pourtant je suis une femme :-)
Bisettes, de loin !

Écrit par : Praline | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que mon compagnon (nous n'étions pas ensembles, à ce moment là) a travaillé sous interféron, et que maintenant quand il est un peu malade, il est fort grincheux...

Écrit par : Fabie | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Je compâtis.

Les hommes difficile à soigner...............surtout pour les bobos.
Mais avec la chaleur être **malade** c est encore pire
Bon après midi quand même

Écrit par : Martine | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

C’est un homme quoi !!!!

Écrit par : Manoudanslaforet | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

suis contente que ça aille mieux! mais je pense bien à vous avec cette chaleur épouvantable...je viens de lire le blog de Juju sa mère est morte, c'était l'enterrement le 31 juillet...tout passe, tout casse, tout lasse...!

Écrit par : Tarrah | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Tu vas pouvoir enfin te reposer aussi, alors si ton malade va mieux. Surtout prends soin de toi, car il ne faudrait pas que tu prennes le relais. Les hommes sont plus fragiles que nous en définitive, ils aiment bien se faire dorloter !

Écrit par : delia | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

contente de lire que le médecin a été trouvé et que même le rendez-vous a eu lieu!
(il paraît qu'il va faire moins chaud vers la fin de la semaine prochaine...)

Écrit par : Adrienne | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

quand le petit-fils est revenu de Guadeloupe en arrivant à Paris depuis l'avion il nous a dit que Paris était dissimulé comme sous une nappe de brouillard! Sachant qu'il s'agit de pollution j'ai pensé à vous! Prenez garde à vous!

Écrit par : emiliacelina | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Peste ! Le "cri" ! Ton homme serait-il si bas ?

Écrit par : Gwen | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Ne serait il pas un peu hypocondriaque ? J'aimerais savoir si le fait de se plaindre, allège ses douleurs ; Si oui, il est sur le chemin de la guérison !

Écrit par : Chinou | 04/08/2018

Répondre à ce commentaire

Coucou, oui toute ma troupe ça bien, elle s'éparpille de plus en plus... La maison se vide, plus que trois à la maison

Écrit par : lulu | 05/08/2018

Répondre à ce commentaire

oups je disais aussi, mais le message est parti aux oubliettes, je te fais un mail un de ces jours si je retrouve ton adresse mail.
Des bises à vous deux, même au malade ...s'il n'est pas contagieux ;-)

Écrit par : Lulu | 05/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire