Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2020

La boulangère a des écus.

Chaque année, c'est la même chose.
Les boulangeries ferment les unes après les autres sans concertation ni avertissement.
Il nous faut aller de plus en plus loin pour trouver notre "baguette tradition".

Il reste une boulangerie dans le coin.
Elle pratique des horaires d'été.
Elle pratique surtout des "paiements du dimanche".
En effet, depuis trois ans que nous sommes là et la pratique existait probablement avant, l'affichette du dimanche est là, devant la caisse.

"La carte bleue est en panne".

La carte bleue n'est en panne que le dimanche.
Mais tous les dimanches.
N'ayant pas un sou vaillant, le Goût a fouillé ses poches, en a sorti quarante cents.
La vendeuse a dit "bon, ça ira..."
La cliente devant lui n'avait pas un sou, seulement sa carte Visa.
Elle a eu une baguette gratuite...
Le protocole a été allégé.
Avant il fallait aller à la tirette pour avoir le droit de manger du pain médiocre.
Maintenant, même sans sou, la baguette médiocre est accessible...

Cette année, le quartier manque de touristes.
C'est chouette pour les habitants moins pour la boulangère car vous pensez bien que tout le quartier connaît "la panne du dimanche".

dimanche, boulangerie, baguette

27/11/2014

Ne me dites pas...

 

banquière,bhv,boulangerie

Ne me dites pas que chez vous, tout n'est que luxe, calme et volupté !
Chez moi, on se dispute.
C'est souvent le bazar et je n'ai même plus l'excuse de la bestiole de luxe qui s'étale sur les coussins.

La banque, c'était la banque.
La nouvelle banquière est sympa, prête à nous vendre un truc dont on n'a pas besoin et pas les moyens d'acheter.

Donc, en sortant, nous sommes allés voir le "BHV Marais".
Ils ont presque réussi à rendre ce magasin impersonnel.
Ils ont chassé les anciens.
Il faut de la jeunesse, mal payée et silencieuse.

Nous n'avons même pas bu de café.
J'ai regardé les jouets.
J'ai visualisé la chambre de Merveille alors je n'ai rien acheté.
J'ai regardé les jouets de bébé, j'ai visualisé le parc de la petite alors j'ai pensé qu'il était urgent d'attendre.

Aujourd'hui, je vais me promener du côté du Marché Saint Pierre, l'Homme, oui, c'est lui qui coud, a un projet de nappe de Noël.
A défaut de tissu, on refera le monde avec une blogueuse qu'on aime.
Ce sera bien aussi...