Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2020

Quand j'entends le mot culture.

Quand j'entends le mot culture, je sors mon revolver !

Aujourd'hui, c'est plus "light", je sors mon téléphone et je prends une photo.

Nous étions dans notre coin, une rue touristique sans touriste.
En milieu de semaine, dans l'après-midi lorsque ça parle français c'est qu'il n'y a pas de touristes et la proportion de retraités importante.
C'est d'ailleurs la première fois qu'il y avait de la place partout.

En passant devant une librairie, je me suis arrêtée.
Coin touristique oblige, il y beaucoup de livres sur Paris.
Je ne vois pas sur l'étal Nadine Monfils, écrivain montmartrois.

Je suppose que la libraire, qui n'a pas une réputation d'accueil courtois auprès des clients qu'elle ne reverra pas pour la plupart, a dû se fâcher avec l'auteur de ces polars déjantés.
C'est alors que j
e lève la tête et qu'une faute énorme me saute aux yeux.
J'ai envie de la lui signaler mais un peu garce, je passe mon chemin...
Le Goût prend l'énormité en photo pour que je puisse vous montrer que dans cette librairie on trouve tout sauf une libraire ou à défaut un Larousse...

Voilà donc, photo à l'appui, où a sombré la littérature.

promenade parisienne,librairie,soleil

Commentaires

Ah oui quand même! moi je serais rentrée pour le dire!

Écrit par : edith | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Elle a une réputation tellement détestable que j'ai hésité, je suis sympa, on ne voit pas son nom.

Écrit par : heure-bleue | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Boudiou ! une féministe exacerbée ? je dirais même plus... etc

Écrit par : Sophie | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

ça la fiche mal pour une libraire ! Il fallait lui dire ses 4 veritees mdr

Écrit par : ang/col | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

ah oui, on ne peut pas dire que ce soit une faute de frappe ;-)

Écrit par : Adrienne | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Magniphique ! de toute beautée !

Écrit par : Praline | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

c'est pour la parité

Écrit par : epalobe | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Énorme!!!!

Écrit par : manoudanslaforet | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

C'est l'écriture deux fois inclusive... mais enfin, elle pourrait gratter une lettre... ça fait désordre... surtout pour un libraire.

Écrit par : Pivoine | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

AAH oui mince, il y a le S.

Écrit par : Pivoine | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

À mon ancien boulot, on a sorti deux livres sur Bruxelles. Sur la tranche du premier, on lisait Bruxelles multicultrelle au lieu de multiculturelle.

J'ai travaillé avec une graphiste qui semait des fautes partout (pour le livre suivant qui a été relu plusieurs fois). Un soir, j'ai encore dicté des corrections au flasheur, ce qui, normalement ne devait pas être le cas...
Elle m'a laissé un scuplteur au lieu de sculpteur dans une légende de photo.

Plus tard, on a engagé un graphiste qui était attentif (malgré les pétards qu'il fumait...) c'était reposant...

Écrit par : Pivoine | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Décidément ! Hier je liais chez une autre amie blogueuse, maitresse d'école, par ailleurs, le mot d'excuse que lui avait écrit une maman qui ne pourrait pas envoyer son enfant à l'école car elle avait rendez vous le matin de bonheur. Sans doute un rendez vous galant.
Heu ! Pivoine, ta correctrice était peut être dyslexique ?
En fait tout cela me rassure moi qui suis un peu la spécialiste de la faute d'orthographe !

Écrit par : delia | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Effectivement, celle là, elle est "belle" !

Écrit par : Fabie | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Effectivement, cela surprend ! Quel dommage

Écrit par : Anita | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

OH............................il n 'y a pas de dictionnaire en vente dans cette librairie!!!

Écrit par : Martine | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Ça fait mal, ça pique !!!
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 17/01/2020

Répondre à ce commentaire

Pour une librairie pas terrible !

Écrit par : odile | 18/01/2020

Répondre à ce commentaire

ENORME ! Hélas, c'est de plus en plus souvent. Tu as raison de pointer cette photo du doigt car c'est un bonnet d'âne assuré pour cette pseudo libraire !

Écrit par : Armelle | 18/01/2020

Répondre à ce commentaire

Les fautes d'orthographe me choquent toujours autant; Est-ce de l'écriture inclusive? Je serais rentrer l'assaisonner d'autant plus qu'elle est détestable !

Bises

Écrit par : lakevio | 18/01/2020

Répondre à ce commentaire

Je viens de voir sur France 3 que la librairie les mots a la bouche rue été Croix de la Bretonnerie était chassée de ses lieux pour cause de loyer annuel porte au triple de son prix. C'est un chausseur de luxe qui prend sa place. Les gens interrogés dans le quartier font le même constat que toi. Paris se vide de sa substance et de ses habitants. La ville devient triste !

Écrit par : Armelle | 18/01/2020

Répondre à ce commentaire

J'adore ton blog que je suis depuis plusieurs années sans avoir jamais commenté (pas assez de temps) mais je suis choquée ce soir de ce message.
Parce que tu as écrit "Le Goût prends l'énormité…" au lieu de "prend".
Alors, oui, la libraire commet une faute énorme, c'est vrai que ça pique les yeux.
Mais même dans les commentaires choqués, il y a des fautes ! (lakevio)
Je vais sans doute en faire aussi !
Je préfère la tolérance et l'humilité car il est bien difficile d'écrire avec zéro faute.

Écrit par : lispa | 19/01/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire