Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2018

Août à Paris.

Le Goût est malade depuis notre retour, la clim dans le train puis la pluie bienfaisante qui nous a trempés en sortant de la gare.
En tout cas, il tousse et a de la fièvre.

Comme la fièvre croît et ne redescend pas, il a commencé à chercher un médecin.
Notre généraliste est en vacances, les autres aussi.

Paris au mois d'Août est notre mois préféré à Paris.
Bon, à condition de n'avoir besoin ni de dentiste, ni de médecin et à peine besoin de manger.
Le Goût m'annonce qu'il vient de trouver un centre médical.
Il tente...
Il ira peut-être ce matin s'il n'a pas la flemme.
Je le piétinerais quand il fait des choses comme ça.
Comme le Goût supporte avec dignité les grandes douleurs mais surtout pas les rhumes aggravés, genre bronchite, nous allons continuer à chercher.

Ce matin, l'air martyr, il me dit,  je cite "Ma jambe ne me porte plus".
Je m'alarme, je suis prête à tenter les urgences où à appeler les urgences médicales, refus de l'intéressé qui part quand même sur ses deux jambes et attends que je le regarde pour boiter bas...

Le Goût réfléchit à ce qu'il va faire pour sa santé en faisant une partie de Freecell.
Pendant que les cartes montent se ranger toutes seules, ma tension monte.
S'il meurt, ce ne sera pas d'une bronchite, non.
C'est juste que je l'aurai tué...

Août, Paris, Goût, malade

Commentaires

Il y a un mois de ça, la clim m'a aussi "tuée" mais j'ai ressuscité.
Blague à part, à mon avis il vaut mieux ne pas traîner (la patte d'abord) cette fièvre qui ne descend pas !
A lire ton texte, je me dis "le Goût est un vrai gosse" ! :-)

Écrit par : Praline | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

c'est à des occasions comme celle-ci qu'on se dit que c'était tout de même bien, l'époque où le médecin venait le jour même à domicile...
bon rétablissement!

Écrit par : Adrienne | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Chaque fois que je revenais de voyage (quand c'était pas pendant) dans un véhicule climatisé;
j'avais une bronchite.
Remarque ça a eu ça de bon que je me suis arrêtée net de fumer.

Assassine, tueuse de malade... hi hi hi (j'espère que ça te fait du bien de l'écrire et que de toutes façons, ça n'aggravera pas l'état du Goût)

Écrit par : Sophie | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Mais non tu le le tueras jamais.
Paris en août a beaucoup d'avantages et quelques inconvénients.
Il ne faut surtout pas être malade. Mais le reste de l'année non plus,
le toubib devient une denrée rare partout.
Quelques supérettes ou autres sont quand même là,
ce n'est pas le désert.
Voeux de rétablissement pour le Goüt.
Bises

Écrit par : Françoise | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Freecell et Spider Solitaire sont de bons "désangoissants " :)

Écrit par : Nina | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Tout ça parce qu'il ne veut pas te faire des "ricos" ! non mais les hommes, tous mourants à la moindre petite bricole. Heureusement que ce ne sont pas eux qui accouchent !

Écrit par : delia | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai lu la note du Goût… Et là, je ne dirai rien car sans le café de Jules qu'il soit mourant ou pas, je ne me lève pas. Pour le reste je me débrouille.
Ceci dit, pas facile de trouver un médecin au mois d'août, à Paris et ailleurs !

Écrit par : Armelle | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Coucou HB
Vous avez dû aller à la sépulture de MAB. j’ai beaucoup pensé à elle. Bise. Francoise

Écrit par : Ckan | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Françoise, je ne suis pas allée aux obsèques de Mab, c'était la place de sa famille.

Écrit par : heure-bleue | 01/08/2018

Le mieux est qu'il continue le Dafalgan. D'aller éventuellement chez le pharmacien. Il est sûrement fatigué, avec 38 de fièvre je suis ko. Et si ça ne s'améliore pas à la maison médicale demain.
Allez courage ! Et au lit avec du camphre si ça existe encore !

Écrit par : Pivoine | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Pauvre Goût...il a deux choix difficiles : mourir d'une bronchite ou...d'un assassinat...
J'espère qu'il n'aura ni l'un ni l'autre et qu'il va surmonter rapidement tout ça.

Écrit par : tanette2 | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

MAB
Dommage. En tant qu’amis je pensais que vous vous seriez déplacés d’autant que Maky vous avait chargé d’en faire part et donné les infos pour la sépulture. Je suis triste pour lui qui devait compter sur ses amis proches. Je ne l’etais pas, je croyais que vous deux l’etiez J’en suis triste pour Maky, Cécile et ses enfants. A bientôt

Écrit par : Ckan | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

C'est avec le feu vert de Maky que nous ne sommes pas allés à l'enterrement, ce moment leur appartenait, nous soutiendrons Maky lorsqu'il se retrouvera seul.
Nous sommes allés à l'enterrement d'une jeune cousine du Goût en juin, la famille était là, pas les amis, on les retrouve après.

Écrit par : heure-bleue | 01/08/2018

Ah oui chacun sa façon de voir les choses.

Écrit par : Ckan | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Oh le pauvre !! mais tu n'as pas honte ? hihihi

Écrit par : Colette | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Ah les hommes malades, tout un poème...
Par contre, cela fait deux fois que je vais chez mon fils en 1 mois, deux fois qu'ils ont eu besoin d'un médecin, et obtenu un rdv en urgence dans les quelques heures qui ont suivi, la campagne peut avoir du bon, parfois ;)
Bon rétablissement à ton malade.

Écrit par : Fabie | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

Chacun a son ressenti et nul ne peut critiquer un choix qui n'est pas le sien...
Lorsque mon fils est mort il y a deux ans, nous avons été si touchés de retrouver ses très nombreux amis venus parfois de très loin pour l'accompagner. Ensuite, mon jardin était trop petit pour tout ce monde dont beaucoup sont restés jusqu'à la nuit noire pour lui rendre hommage et évoquer des souvenirs. Cela nous a fait chaud au coeur.
Mais c'est très personnel et je comprends parfaitement ceux qui préfèrent le cercle restreint de la famille. Moi aissi j'ai pensé à elle d'autant plus que toi, HB, m'avais prévenue à l'heure de ses obsèques..

Écrit par : Gwen | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

quand beaucoup seront passés à autre chose je suis sûre que Maky appréciera la manifestation de votre amitié fidèle .
J'espère que le Goût va aller vite mieux ....ce n'est pas que je ne compatisse pas mais ta note me fait rire !

Écrit par : emiliacelina | 01/08/2018

Répondre à ce commentaire

J'avoue, ça énerve, le freecell !
 •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Écrit par : celestine | 02/08/2018

Répondre à ce commentaire

Alors comment va ton malade ce matin ?

Écrit par : Praline | 02/08/2018

Répondre à ce commentaire

Qui suis-je pour juger ? Il y en a qui ferait bien de méditer...

Quand même, tu crois lui faire peur en parlant d'assassinat ou c'est juste dans l'espoir de faire baisser la fièvre ?... Et puis, on ne tue pas quelqu'un qui vous fait la rico !... :)

Écrit par : lakevio | 02/08/2018

Répondre à ce commentaire

La clim c est redoutable. Il faut toujours prevoir une petite laine. Ta note m a fait bien rire ! C est souvent que j ai envie de trucider le mien ! Vous etiez où en vacances ?

Écrit par : Ang/col | 02/08/2018

Répondre à ce commentaire

Silence inquiétant de votre part à tous les deux... Serais-tu passée à l'acte ? Rassure nous

Écrit par : Gwen | 02/08/2018

Répondre à ce commentaire

Bah , le mien a failli trépasser avant d'accepter d'être hospitalisé en réa et opéré du cœur , réparation d'une valve mitrale en train de céder , eau dans les poumons etc, et encore aux urgences ,médecin qui me dit pas sûr qu'il s'en tire ; après un première aide médicamenteuse et d'oxygène , il pestait "ramènes moi , on est venu pour rien"mais il a cru et entendu l'infirmière , ouf , enfin , la récup a été longue pour lui

Prenez soin de vous , les parisiens d'août , bisous

Écrit par : epalobe | 02/08/2018

Répondre à ce commentaire

Moi je crois qu'il faut trucider la clim ! elle est quand même responsable de beaucoup de méfaits, celle là.
Pour les choses plus personnelles, je crois que chacun les vit à sa manière et avec son ressenti. Il n'y a pas de mal à ça, bien au contraire. Certains ont besoin d'être entourés et des fois pas, d'autres ont besoin d'être seul et des fois non. Cela dépend de tellement de choses !

Écrit par : delia | 03/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire