Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2017

Paris au mois d'août.

Août tire à sa fin et, pour la première fois, je n'en suis pas mécontente.

J'ai trouvé ce mois long, chaud et solitaire.
Il n'est pourtant pas plus solitaire que d'habitude.
Il est plus chaud, c'est de plus en plus courant.
Retrouver la pollution et la respiration qui va avec, ça n'a pourtant rien d'intéressant.

Ce matin, il fait déjà chaud.
Hier il faisait plus chaud qu'à Tel-Aviv.
Je le sais, j'ai vérifié.
Il faut dire qu'Israël plante des arbres alors que dans mon coin ils les abattent pour construire des immeubles.

Suis je assez vieille pour penser que "c'était mieux avant" ?
Je ne crois pas.
Mais je n'ai plus d'enfant à la maison.
Je ne prépare pas de rentrée des classes.
Je n'ai pas le nez dans les nouveautés.
Je n'ai même pas envie de traîner à Paris.
La moiteur de cette fin d'été me rend casanière et je n'ai rien de nouveau à raconter.

Un barbecue sympa chez les enfants, un fer à repasser à rendre à l'enseigne qui me prévient par mail que j'ai un cadeau de 0.01€.

Juste attendre la pluie pour revivre car les vieilles plantes ont besoin d'être arrosées.

Paris, Août, René Fallet

 

Commentaires

"Regui seu vell julivert sovint" comme dit ce proverbe catalan dont je soupçonne qu'il a un double sens...

Écrit par : le-gout-des-autres | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

si c'est "Regui seul vella julivert sovint", j'ai pas compris ce que ça fait là, d'autant plus que la traduction (je suis curieuse) est donnée dans le deuxième sens suspecté !!

Écrit par : Sophie | 30/08/2017

Oui, cette moiteur m'épuise aussi ! Je fais le minimum car dès que je remue je suis transformée en éponge ruisselante, la nuit aussi . La circulation est encore difficile , il y a encore des touristes, la dernière semaine d'août est moins onéreuse pour les familles qui ont un petit budget vacances.
Ce matin la fraîcheur tant attendue est la ... je vais pouvoir sortir et m'activer enfin ! La pluie arrive cependant, c'est moins réjouissant ... je sens qu'il va me pousser des nageoires !!!

Écrit par : Francelyne 17 | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne détaillerai pas mes déboires nombreux cet été, ça te minerait le moral.
Le mien est au plus bas, et je n'espère même pas un mieux, c'est te dire.
Bon, ceci dit, est-ce que l'image qui illustre ton billet est sortie tout droit des Pas Perdus ???

Écrit par : Sophie | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Non, de Paris au mois d'Août, j'ai la chanson dans la tête depuis que j'ai écrit cette note.

Écrit par : heure-bleue | 30/08/2017

Mais pourquoi ne pas retourner en Israël puisque vous semblez en garder le regret ?
Après tout, on n'a qu'une vie, n'est-ce pas ?

Écrit par : John | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne peux pas retourner en Israël, trop long à raconter, en plus j'ai mes enfants et mes petites filles ici.

Écrit par : heure-bleue | 30/08/2017

Je ne peux même pas souffler vers toi un air frais venu de ma campagne ...... canicule ici aussi et l'été se passe volets fermés ce qui me rend triste ......

Écrit par : Colette | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Comme nous faisions le même métier tu te souviens de la tonne de colis que nous recevions à cette période. J'adorais! Maintenant je regarde d'un œil distrait ces nouveautés et bien souvent je vais au rayon des livres anciens que je me promettais de lire si un jour j'avais le temps. Maintenant j'ai le temps mais je lis moins!

Écrit par : Zazie | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Tu n'as pas peur que ta dernière phrase soit interprétée au sens figuré ? ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

La fraîcheur arrive ainsi que la pluie mais... je m'en passerais bien quand je serai à Paray !

Écrit par : lakevio | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

ici aussi il a fait très chaud mais la maison avec ses murs de 1 m d'épaisseur reste fraîche. Aujourd'hui ça va mieux.

Écrit par : ang/colomb | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Vœu exaucé! La pluie arrive!

Écrit par : La Baladine | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je viens d'arriver sous la pluie. Je suis contente, j'aime la pluie et le Goût râle.

Écrit par : heure-bleue | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

je ne dirais pas que j'aime la pluie mais en ce moment elle est la bienvenue!
Le plus désagréable c'est cette moiteur étouffante!

Pas envie de traîner à Paris ?????? Ça devient grave !

Écrit par : emiliacelina | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Ici, ça s'est bien rafraichi. Et il pleut.

Écrit par : Berthoise | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Tu dois être contente. Je me suis pris une bonne averse

Écrit par : lanabc | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Il pleut sur Paris et on a perdu 15° depuis hier. Vous devez respirer, non ? Moi j'ai eu froid en rentrant ce soir, pieds nus dans mes sandales...

Écrit par : Isabelle Z | 30/08/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si c'est une nouveauté mais Fu vient de lire "Fais le pour maman" excellent parait-il.

Écrit par : mab | 31/08/2017

Répondre à ce commentaire

L'orage hier au soir était le bienvenu ! Enfin des températures acceptables pour moi et quel bonheur d'entendre tomber la pluie, on en avait oublié le bruit que l'on pourtant souvent traité de "désagréable".

Écrit par : tanette2 | 31/08/2017

Répondre à ce commentaire

En tout cas, j'ai bien aimé te suivre durant ces vacances... Je sais qu'on peut se sentir seul(e) même quand on est deux, mais au moins, déjà, vous êtes deux. Et avec des petits-enfants... Et quels petits-enfants, des merveilles o:)))

Presque tous mes amis sont célibataires... Ou divorcés (encore que, je suis une des rares), sans enfants, parfois, je ne sais pas ce que j'aurais fait (sans doute que j'en aurais adopté un mais je ne sais même pas si légalement, j'aurais pu).

Je n'ai pas encore de petits-enfants (il faudra le temps de les fabriquer, le temps de maturation) et dieu sait quel âge j'aurai quand je les verrai enfin (du moins le ou la premier - première) mon fils passe ses week-ends à travailler dans la maison avec sa belle-famille. Du moins, le potiron que je leur ai offert pousse, apparemment. Si, à l'heure qu'il est, les limaces ne l'ont pas mangé.

Mais les vacances, parfois ne sont pas gaies, je le sais bien. Depuis que je ne travaille plus, je n'aime plus les vacances ni les jours fériés. Sauf pour le beau temps et quand je pars pour quelques jours... Mais ça, je peux faire le reste du temps aussi.

J'aime bien l'idée qu'Israël plante des arbres. Ici aussi on les enlève, trop vieux, à élaguer, résultat, ils crèvent et on doit les remplacer mais un arbre, ça coûte cher, et d'ici qu'ils atteignent une taille convenable... Je crois que beaucoup d'arbres de nos villes sont malades et ceci explique cela...

Écrit par : Pivoine | 02/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire