Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2017

Il fait chaud...

Il fait chaud et lorsqu'il fait moins chaud, il fait lourd.
Et je n'aime pas ça.

Je sors quand même mais je reste dans mon coin.
J'emprunte la passerelle car les ascenseurs fonctionnent rarement.
Le Goût soupire mais suit.
C'est un exercice comme un autre, comme se servir de ses pieds au lieu de prendre l'ascenseur alors on le fait.

Certaines se font des pauses avec tasse de thé et télé.
Moi je me fais des visites virtuelles des endroits où j'ai vécu.
Hier par exemple, je me suis offert une visite de Tel-Aviv.
Le palmier pousse toujours devant chez mon ex-chez moi...

J'ai également visité l'avenue Legrand à Bruxelles.
Mon salon de coiffure à changé de nom, mon "Delhaize" n'existe plus mais "Inno" est toujours là.
Je ne recherche pas tout, non, je ne vais pas vérifier si mon boulanger est toujours au même endroit.

Je me souviens aussi du café, pas celui du coin, non un autre un peu plus loin.
Je me souviens de cet appartement trop grand et vide.
Nous avons quitté Bruxelles avant de recevoir nos cartons en provenance d'Israël.
A l'époque, nous ne savions pas que nos cartons arriveraient trois ans plus tard et à Paris.

Je ne fais pas de visites virtuelles de Paris.
Je n'ai pas besoin, il me suffit de prendre le train.
Il est évident que je finirai par aller faire un tour à Bruxelles.
Pour Tel-Aviv, c'est moins sûr...

chaleur, Bruxelles, souvenirs

Commentaires

Mais, comment as-tu fait pour tenir à Tel-Aviv?

Écrit par : la baladine | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Elle a pris 32 fois l'avion en 4 ans pour des aller-retours à Paris.
Bref, elle n'a pas tenu...

Écrit par : le-gout-des-autres | 31/05/2017

Moi je visite les musées du monde, on évite la foule qui stage des plombes devant chaque tableau.

Écrit par : mab | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui souffle une petite brise. C'est fort agréable, après les grosses chaleurs des dernières nuits qui m'ont empêchées de dormir. Oui, je me suis évertuée à vouloir dormir à l'étage, sous les toits, après une énième dispute avec quelqu'un.

A l'époque, nous ne savions pas que nos cartons arriveraient trois ans plus tard et à Paris.

3 ans plus tard, vous avez reçu vos bagages ? Mon dieu, et pendant ce temps-là, tu n'as pas pu changer de petite culotte ? Mon dieu.
Tu as pris 32 fois l'avion ? pour aller voir ton chéri ? Quand je pense que je n'ai encore jamais voulu monter dans un avion..au grand dam de mon mari qui, lui adore. Franchement, je me demande comment des êtres peuvent se rencontrer, en étant aussi dissemblables et rester 45 ans ensemble !
Bruxelles, ce n'est pas bien loin. Là, c'est facile et rapide....par le train, par exemple, car, en voiture, encore faudrait-il qu'il n'y ait point pénurie d'essence. Ca commence à m'inquiéter cette pénurie, car, je ne me vois pas régler 20 repas de ma poche dimanche si "les parisiens" ne viennent pas, parisiens dont fait partie mon fils, qui a décidé de louer une voiture pour remonter fissa dimanche, sans manger le dessert, pour aller voir l'ASM.. Déjà qu'ils vont nous supprimer les trains le week-end prochain sur la ligne Clermont-Paris. Là, la coupe (de champagne) commence à déborder.
Vivement le retour des charrettes de bœufs.
Oui, je râle, donc je vais bien...en apparence....mais, les apparences, comme dirait Sigmund peuvent être trompeuses. Ouais..Là, l'homme est parti chercher de l'essence...2 heures qu'il est parti.. 2 heures pour faire un km, en pleine campagne. Là, c'est la Totale. Je suis sûr qu'il va me dire qu'il y avait la queue. Pourtant, RTL a dit qu'il n'y a que Paris qui est touché..

Écrit par : julie | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Encore pas plus loin qu'il y a moins de deux minutes, je faisais une visite virtuelle de ton blog...

Bleck

Écrit par : Bleck | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Quand on ne peut sortir, visiter via Internet, c'est bien, et je pense notamment aux personnes qui ne peuvent jamais sortir de chez elles.
Ici, de 32° on est passés à 20° après une jolie pluie bienfaitrice.

Écrit par : Praline | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

je me souviens de ton histoire de bagages perdus, mais je ne me rappelais pas que tu les avais reçus 3 ans après! Ça ne m'étonne pas que tu ais perdu beaucoup de choses dans tes déménagements! 32 voyages pour aller retrouver Mr le Goût! Ce devait être difficile à vivre je suppose ! J'ai du mal à imaginer moi qui n'ai pas bougé de mon coin!

Écrit par : emiliacelina | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Et pourquoi pas un voyage pour Tel Aviv ? Fais le plutôt que d'avoir des regrets plus tard .....dit celle qui s'est laissée coincer par un tas de raisons et qui maintenant ne peut plus ....

Écrit par : Colette | 31/05/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire