Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2021

La vie d'avant.

Un jour, on retrouvera notre vie d'avant et on râlera aussi.

Aujourd'hui dès vingt heures voire avant, la rue est vide.
Si ce n'était pas l'hiver, on pourrait dormir la fenêtre ouverte et le matin, les gamins du collège, masqués, ne font pas de bruit.

À Paris, on dort.
Enfin... Si on a un bon sommeil, ce qui n'est pas mon cas.

On ne voit plus de traînées blanches dans le ciel et pour cause : Il passe un avion tout les jamais.

Paris n'est plus une tour de Babel.
Lorsque rue des Abbesses, les gens se "piquent la ruche" au vin chaud et chantent à tue-tête dès quatre heures de l'après midi, c'est du local.
Bon c'est du local qui ne porte pas le masque et contamine son voisin mais en français.

Un jour, je ne sais pas quand car je ne suis pas une diseuse de bonne aventure, on reprendra notre vie d'avant.
Là "ça va nous faire drôle" !
On verra de nouveau dans ma rue un concierge secouant ses clés et conduisant son troupeau.
On entendra de nouveau dans ma rue le bruit des roulettes sur les trottoirs.
On entendra de nouveau les fêtes sauvages et le bruit de verre des bouteilles jetées par les fenêtres et s'écrasant dehors.

Les touristes seront partout.
Les expositions feront le plein et il sera difficile d'accéder au salon de thé.

Les commerçants redeviendront mal aimables.
Le Français se plaindra.
La vie reprendra son cours et les nuisances aussi.
Vous verrez que par moment on regrettera le temps du Covid...

covid, Paris, la vie d'avant

Commentaires

Là, on s'entassera dans les centres de vaccination quand on trouvera une place à Cafouillis les oies.

Écrit par : Nina | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

A Trifouilly les oies !!! car à Cafouillis ,aucune chance !

Écrit par : Nina | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

J'aime BEAUCOUP ce message !!!

(je ne reconnais pas où a été prise la photo ?)

Bonne journée Michèle, bises !

Écrit par : Ambre | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Dans une salle du Louvre.

Écrit par : heure-bleue | 14/01/2021

Pareil ici dans mon nid dessus la ville ; jamais je n'ai tant dormi fenêtre ouverte , jamais vu la Meuse si propre qu'en mars et avril
je voterais bien pour un confinement entre 10 h et minuit toute l'année ; retrouver des rythmes , laisser les gens dormir la nuit
belle journée à vous

Écrit par : épalobe | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Il m'arrive d'en douter vraiment. Il y a eu un avant Covid, il y aura un après. On vit au jour le jour sans se projeter au-delà des 48 heures et encore puisque ce soir, Jeannot va tenir sa conférence de presse. A mon avis, la montagne va encore accoucher d'une souris avec un couvre-feu avancé à 18 heures pour tout le monde. Les économistes pensent que le pays n'a plus les moyens de se payer un couvre-feu quand les scientifiques l'espèrent... Ca ne doit pas être évident en haut lieu de contenter les uns et les autres...
Bonne journée pluvieuse

Écrit par : Armelle | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Un confinement... pardon

Écrit par : Armelle | 14/01/2021

Quelles que soit les circonstances... vie d'avant... nouvelle vie...
Le Français râlera toujours ! Nous le savons toutes et tous...
Tiens moi, par exemple, à priori je ne voulais pas ce vaccin mais... aujourd'hui je cherche un centre de vaccination... introuvable.
Alors en bonne Françoise... je râle LOL
Des bises et bon courage... après la pluie vient le beau temps

Écrit par : Francoise | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Quand même la vie d'avant, pouvoir voir et embrasser nos enfants et petits enfants, voir des amis, aller au restaurant... ce serait tellement bien !

Écrit par : Fabie | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

oh lala oui ça fait rêver, on va faire une orgie de bisous quand tout ça sera fini !

Allez Michèle, participe à mon "défi", raconte nous tes envies !
http://enviededouceur.canalblog.com/archives/2021/01/12/38754901.html

Bonne soirée ! ♥

Écrit par : Ambre | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Ben voilà quoi... on n'est jamais contents ! :-)
Mais moi je VEUX revivre comme avant !

Écrit par : Praline | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Râler c'est le propre du peuple français !! quand la vie d'avant sera revenue, si elle revient et si nous sommes encore vivants , aurons nous tiré quelques leçons de tout ça ? je me pose sérieusement la question vois tu !

Écrit par : colette | 14/01/2021

Répondre à ce commentaire

Hier, gros coup de blues, en me disant "et si rien ne revenait comme avant"?

Écrit par : edith | 15/01/2021

Répondre à ce commentaire

Comme prévu, impossible de s'inscrire pour la vaccination. Selon les informations, les vaccins ne sont pas au rendez_vous.

Écrit par : Nina | 15/01/2021

Répondre à ce commentaire

La vie d'avant, ce n'est pas pour tout de suite, les variants anglais, arfricains, brésiliens, brugeois, gantois... courage courage pour vos soirées qui commencent à 18 heures... (ils sont fous ces Gaulois) il est dingue ce Castex.

Écrit par : Pivoine | 16/01/2021

Répondre à ce commentaire

On retrouvera une autre vie, mais je ne suis pas certain qu'on retrouvera "tout comme avant" . Il faudra lutter pour cela ! De nos huit petits-enfants, quand (par chance !) nous pouvons les voir, seuls deux se précipitent vers nous pour nous embrasser et se retiennent au dernier moment. Les autres ont bien intégré la notion de barrière des gestes éponymes : c'est à peine s'ils nous jettent un coup d'oeil en nous disant bonjour. J'ai peur que nous ne perdions le sens du toucher, le retrouverons-nous jamais ? A mon épouse qui voulait simplement mettre sa main sur la main de sa mère, qui glisse tristement vers la démence, l'infirmière de faction a rappelé, que non, c'était strictement interdit de se toucher... C'est à pleurer... Ce qu'elles on fait toutes les deux. Mon épouse et sa maman, pas l'infirmière :-( .

Écrit par : Passion Culture | 16/01/2021

Répondre à ce commentaire

S’il y a une chose que je ne regretterai pas c’est Le temps du Covid. J’ai l’impression qu’on me vole le temps de mes actuels et futurs vieux jours.

Écrit par : Anita | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire