Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2020

Paris sur épidémie.

paris,couvre feu,lecture

C'est drôle, nous nous méfions davantage depuis le deuxième confinement que lors que premier.
Ce dernier avait le mérite d'être clair : Tout le monde à la maison, les animaux étaient les rois de Paris, il faisait beau et pas de voitures.

Ce deuxième confinement ne ressemble à rien.
Des embouteillages, des gens non masqués et des fêtes clandestines, des chiffres qui ne baissent pas vraiment sur Paris (il faut chercher pour trouver).
Ce n'est pas vraiment encourageant.

Pour la première fois, et je déteste ça, je me suis beaucoup servie du Net.
Je n'achète la viande que chez le boucher -et on ne mange pas beaucoup de viande-.
Je n'achète les fruits et légumes chez un producteur local et ma baguette chez des bons boulangers.
Heureusement, ce n'est pas ce qui manque dans le coin.

Il y a quelques jours, le Goût avait acheté un petit rôti.
Au moment de le faire cuire, il lui trouve une sale odeur, notre repas du soir a fini à la poubelle.

Il a téléphoné au boucher car il ne voulait pas lui dire à haute voix dans la boutique et il lui a signalé qu'il a dû jeter son rôti..
Hier, nous sommes allés chez lui chercher de quoi nous nourrir.
Élégamment, il nous a dit "zéro €uros" pour les produits.
Nous n'avons rien payé et en guise de dédommagement, nous avons reçu un pâté maison au piment d'espelette.

J'ai bien aimé le geste, et pourtant, nous sommes des petits clients.
Il est vrai que nous préférons peu mais bon.

Je n'ai malheureusement rien de plus palpitant à écrire...
Je lis mais je n'ai pas envie de faire des critiques de mes lectures.
Je regarde petitement la saison 4 de Crown, je veux la faire durer...

Commentaires

Bonjour Heure Bleue, oui je constate aussi que les gens réagissent ici aussi différemment. Les magasins pourtant ouverts n'ont pas plus d'affluence que d'habitude au contraire. Les coiffeurs si ils sont privilégiés, ils font le plein. Les gens ont peur et ils ont raison. Les petits commerçants souffrent, et ton boucher à été sympa. Parfois il ne faut pas commenter mais je lis entre les lignes et les absences. Bon week-end.

Écrit par : Marie Provence | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

J'ai l'habitude d'aller au marché mais j'ai eu des déconvenues avec celui proche de chez moi. J'ai jeté un kilo de carottes pourries en un temps record de 24 heures après achat. Du coup, je me fournie en légumes chez les Mousquetaires... Un comble.
Le prix des oranges et des clémentines est au prix du caviar. On en prend car il faut bien faire le plein de vitamines.
Je cuisine pour me passer les nerfs car contrairement au premier confinement, je ne supporte plus cette hypocrisie...
Bon weekend
Un bon point pour ton boucher !

Écrit par : Armelle | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

C'était le moment de racheter de quoi faire un pot au feu ! ;)
Je viens de tester le dentiste, je pense que lors du premier confinement je n'en n'aurais pas trouvé...

Écrit par : Fabie | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

oui on vit bizarrement et avec une sorte de stress quasi permanent

Écrit par : Adrienne | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

Mon mari est comme Le Goût. Il sent toujours la viande avant de la faire cuire....En tout cas, il a du sait vivre comme dirait ma mère, il aurait pu aller directement à la boucherie et dire son fait au boucher devant d'autres clients..Tout à son honneur....

Écrit par : julie | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

C'était bien d'en parler ouvertement au boucher, mais pas devant tout le monde.
Le boucher a eu une bonne attitude en vous dédommageant. Mais que s'est-il passé pour que cette viande soit daubée ? C'est plutôt rare, non ?
Bisettes neigeuses.

Écrit par : Praline | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

Réglo ton boucher ! je me demande si nous arriverons à noël sans être reconfinés complètement …….

Écrit par : Colette | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

oh! là! la! qu'est-ce que tout le monde se fait du soucis!

Correct votre boucher, moi aussi je sens souvent la viande avant de la cuire , c'est une manie!

Dans notre petit bourg le Proxy fermé pour vente depuis 4 mois a re-ouvert hier....ça m'arrange bien !

Écrit par : Emiliacelina | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

Nous avons regardé the White Queen puis the White princess. L Angleterre toujours. Intéressant

Écrit par : ang/col | 05/12/2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour Michèle
je t'ai lue :-)
Bon dimanche (il faudrait inventer des adjectifs particuliers en ce moment je trouve, car je sais qu'il te manque beaucoup de choses pour qu'il soit bon ;-))

Écrit par : Ambre | 06/12/2020

Répondre à ce commentaire

Quel que soit le commerçant je le dis quand ce n'est pas bon ou quand c'est bon.
Notre boulangère est ravie que nous recommandions notre bûche chez elle cette année. Normal elle est excellente, et je lui en ai fait des compliments.
Ils nous manque pas mal de choses en effet, mais à la campagne c'est plus vivable qu'en ville. J'ai vu ce qu'il s'est passé hier dans ta ville, c'est très inquiétant.....

Écrit par : edith | 06/12/2020

Répondre à ce commentaire

Oui. J'ai aussi pensé à vous en voyant les manifestants hier à Paris. Mais je suis sûre que vous étiez chez vous. Je n'ai rien du tout non plus à raconter... sauf que j'ai piqué une orange avec des clous de girofle. Mais je ne sens rien du tout...

Écrit par : Pivoine | 06/12/2020

Répondre à ce commentaire

Sinon, j'ai regardé deux documentaires passionnants sur arte, sur le Goum, à Moscou, et sur le Kadewe, à Berlin. Il y avait macys's aussi, à Manhattan, mais le défilé de Thanksgiving m'a moins attirée.
Et les galeries Lafayette :-)

Écrit par : Pivoine | 06/12/2020

Répondre à ce commentaire

Plus attentifs et encore plus prudents que pendant le premier confinement nous le sommes aussi. Il faut dire que nous ne connaissions pas de gens atteints au printemps alors que maintenant si.
C'est galère. Que dire de plus ? Ici, pas la joie pour d'autres raisons douloureuses.

Écrit par : Yvanne | 07/12/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire