Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2020

Elle.

Mon arrière-grand'mère est la personne qui a le plus compté pour moi.
J'ai eu la chance de la connaître longtemps.
J'avais presque dix-huit ans lorsqu'elle est morte.

Ma mère, trop jeune et trop volage, m'a souvent confiée à elle.
Je l'en remercie.

Mon arrière-grand'mère avait des principes, ne sortait jamais sans chapeau et sans gants et disait « Il vaut mieux une vilaine reprise qu'un trou bien fait ! »

Malheureusement, si elle avait des qualités à revendre elle cousait très mal.
Je me souviens avec attendrissement de ses vilaines reprises...

Elle m'emmenait au Parc Monceau.
Ce parc, que je n'aime pas beaucoup, n'a pas changé.
À l'époque on y croisait des nurses en costume qui parlaient anglais aux enfants.
Aujourd'hui on y croise les nounous et des enfants blonds qui parlent arabe avec elles.
Rien n'a vraiment changé.
Ça respire toujours l'ennui même si parfois on rencontre des élèves du lycée Carnot essayant de fumer discrètement des cigarettes qui font rire.

Puis j'ai grandi.
J'ai commencé à lui faire ses courses sans jamais aller ailleurs qu'aux endroits indiqués.
Les œufs ? Tout en haut de la rue Poncelet ! Presque aux Ternes.
Le pain ? À l'opposé, rue de Prony !
La « Veillée des chaumières », car mon arrière-grand'mère ne donnait pas dans la gaudriole, dans une petite rue sans commerce sauf le marchand de journaux.

Le Goût connaît mon arrière-grand'mère sans jamais l'avoir rencontrée.
Elle était partie tutoyer les anges mais je lui parle souvent d'elle.

Il me suit rue de Courcelles et comme moi, il n'aime pas beaucoup le parc Monceau.

arrière grand'mère, Rue Poncelet, Paris

Commentaires

Bel hommage à ton arrière grand-mère, on sent toute l'affection et l'attachement que tu lui portes encore aujourd'hui.
Quant à moi c'est à ma grand-mère maternelle que je voue une affection et une admiration qui ne périront jamais, hélas elle mourait alors que ma fille venait au monde.
Bisettes émues.

Écrit par : Praline | 22/09/2020

Répondre à ce commentaire

Je n'ai connu aucune de mes grands-mères et un seul de mes grands-pères... Alors, bien qu'arrière-grand-mère aujourd'hui, j'ai l'immense regret de ne pas les avoir écoutés s'ils avaient vécu. Tu as eu tellement de chance d'avoir connu et aimé cette femme !

Écrit par : Gwen | 22/09/2020

Répondre à ce commentaire

et ta grand-mère ??

Écrit par : ang/col | 22/09/2020

Répondre à ce commentaire

Nous avons en commun une arrière grand mère qui comptait. Ma mère m'a laissée chez elle ( et sa fille mère de la mienne ) à quatre ans et ne m'a récupérée qu'à presque treize. Elle est décédée à 95 ans, j'en avais quinze. Les gants et les chapeaux je connais !

Écrit par : SdL | 22/09/2020

Répondre à ce commentaire

Quel joli hommage à ton arrière-grand-mère!
On en redemande ...

Écrit par : Ambre | 23/09/2020

Répondre à ce commentaire

Et ta grand-mère, la mère de ton arrière-grand-mère, tu l'aimais aussi ? Je n'ai pas connu mon arrière-grand-mère, aucune des 2 d'ailleurs, mais, j'aimais beaucoup ma grand-mère. J'aimais aller chez elle (mon père aussi aimait aller chez sa belle-mère, c'est assez rare pour le souligner) quand notre mère nous faisait des misères. J'ai d'ailleurs ramené un portrait d'elle dernièrement, portrait dessiné par un neveu quand il avait 18 ou 20 ans. Parait que le visage des vieux est plus facile à dessiner parce que ridé...

Écrit par : julie | 23/09/2020

Répondre à ce commentaire

C'est bien que tu aies pu la côtoyer "longtemps", cela devait être rare de connaître son arrière grand mère !
Heureusement qu'elle a été là pour toi, elle t'a laissé de bons souvenirs, et t'a aidé compenser l'insouciance de ta mère.
Je n'en n'ai connu aucun, d'ailleurs mon père n'a pas connu ses grands parents maternels.
Mes petits enfants en ont 5 en vie, et ma puce visualise très bien le lien de parenté entre les uns et les autres.

Écrit par : Fabie | 23/09/2020

Répondre à ce commentaire

Tout comme toi, j'ai des souvenirs forts: ton arrière grand mère me fait penser à ma grand mère, jamais en panne d'aphorismes...
Par contre le parc Monceau, je le trouve très beau.
Comme quoi les goûts...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 24/09/2020

Répondre à ce commentaire

Je n'ai pas connu mes AGP, les mariages étant tardifs!
Par contre mes grands parents, oui.J'habite maintenant dans le village de ma grand mère, les souvenirs tendres sont là, et certains au village se rappellent d'elle. Ce qui m'a permis d'être acceptée plus vite

Écrit par : edith | 24/09/2020

Répondre à ce commentaire

j'aime ce billet, sans doute parce que je m'y reconnais, ayant la même sorte de reconnaissance envers ma grand-mère (et son papa, mon arrière-grand-père, décédé quand j'avais 14 ans mais inoubliable)

Écrit par : Adrienne | 25/09/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire