Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2020

Amours, délices et orgues

devoir de Lakevio du Goût_470.jpg

Mais que diable vient-elle d’apprendre ?
Cette toile qu’on pourrait croire de Hopper si cette impression de joie ne venait assurer qu’il ne pouvait avoir peinte vous inspire-t-elle ?
Si oui, il faudrait que vous y glissiez les mots :
- Amour.
- Sandwich.
- Lèvres.
- Téléphone.
- Besoin.
- Tournevis.
- Caleçon.
- Seins.
- Gare.
- Cheveux.
- Toilettes.

Ils venaient de se retrouver après une longue séparation.
Il était parti pour dix-huit jours.
Dix-huit jours !
Une éternité lorsqu'on se connaît depuis quelques mois.
À peine le temps de souffler lorsqu'on se connaît depuis plusieurs années.

Il avait pensé à lui ramener des fleurs.
Le baiser était chaleureux, sans arrière-pensée.
Elle ne pensait pas à la machine à laver en panne.
Elle ne pensait même pas à lui parler de tournevis.

Il n'était pas encore sorti de la gare qu'il pensait déjà à la suite.
L'odeur de ses cheveux et de son parfum lui avait donné des idées.

Il avait faim d'elle et faim tout court.
Dans l'immédiat un sandwich ferait l'affaire.
Après l'amour, après la douceur de ses lèvres, le contour de ses seins, il chercherait son caleçon et son téléphone, un passage aux toilettes.
Eh oui ! Même dans les histoires d'amour, sauf dans "Belle du seigneur", on passe aux toilettes.
On ne l'écrit pas forcément, c'est tout.

Maintenant, il avait besoin de dormir.
Après l'amour les hommes ont sommeil.
Les femmes non.
Alors elle pensait à la machine à laver.
Il devait absolument la réparer...

Commentaires

Ah chez toi aussi le tournevis sert à réparer la machine à laver ;)
C'est vrai que lorsque l'on n'arrive pas à dormir, la liste des problèmes à régler tourne dans notre tête...

Écrit par : Fabie | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

En fait non.
Le réparateur de machine à laver, c'est moi...

Écrit par : le-gout-des-autres | 14/09/2020

Pas moyen de dormir avec une nana qui te parle de machine à laver après l'amour...

Écrit par : le-gout-des-autres | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

dix-huit jours sans machine à laver, il est temps qu'elle apprenne à manier un tournevis ;-)

Écrit par : Adrienne | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

Ah, l'importance d'une machine à laver ! Je suis en mode chansons, cette semaine :
Passez notre amour à la machine
Faites le bouillir
Pour voir si les couleurs d'origine
Peuvent revenir
Est-ce qu'on peut ravoir à l'eau de Javel
Des sentiments
La blancheur qu'on croyait éternelle
Avant

Écrit par : Passion Culture | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

C'est beau l'amour.
Et tu racontes bien.

Écrit par : Berthoise | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

Franchement, elle aurait pu faire venir un dépanneur pendant ces 18 jours d'absence de son technicien favori !

Écrit par : Gwen | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

une qui ne perd pas le nord !

Écrit par : ang/col | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

Et dire qu'elle aurait pu profiter du tournevis d'un dépanneur bogosse !

Écrit par : alainx | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

pour qu'elle ait encore envie de penser à sa machine....peut-être qu'il ne l'a pas suffisamment fatiguée ? Oups! Pardon! J'ai rien dit!

Écrit par : Emiliacelina | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que c'est glamour, un homme qui s'endort après l'amour et te laisse seule avec ta machine à laver...Ça fait rêver, quoi.
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 14/09/2020

Répondre à ce commentaire

18 jours, c'est vrai que c'est long quand on est jeune et amoureux...Le goût a eu une drôle d'idée de faire se côtoyer l'amour et le tournevis. Et oui, y'a pas que l'amour dans la vie, y'a aussi les petits désagréments de tous les jours...Tu es pragmatique HB..

Écrit par : julie | 15/09/2020

Répondre à ce commentaire

Un baiser chaleureux et sans aucune arrière pensée, mais, alors, Heure-Bleue, c'est l'amour avec un grand A !

Écrit par : Jerry OX | 16/09/2020

Répondre à ce commentaire

Je ris de bon coeur... j'adore ton humour ;-) net et incisif en plus.

Écrit par : Pivoine | 17/09/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire