Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/05/2020

Un sentiment de ras-le-bol.

confinement,paris,envie de verdure

J'envie les sages qui trouvent la sérénité dans leur jardin.
À Paris, on a rarement un jardin et les parcs sont fermés.

Pourtant, je ne suis pas une grande fan de la campagne, trois jours à regarder pousser l'herbe et j'ai envie de retrouver ma ville.
En ce moment, on a les inconvénients de la ville sans ses avantages, bon, faut voir le bon côté des choses, surtout que ça ne va pas durer cette absence de pollution et ce calme à la place du bruit habituel.
Les Parisiens ont eu beau quitter la ville.
Il en reste toutefois certains, fort civils.
D'autres beaucoup moins, le masque comme collier et la cigarette au bec...
Où ceux encore qui ont un seul masque d'une couleur indéterminée à force d'être retiré et reporté depuis des jours.
D'autres encore, l'oeil collé au smartphone qui vous rentrent dedans, étrange conception de la "distanciation sociale".

Vous allez dire que je suis de mauvaise humeur.
Ce n'est pas faux mais pas plus ni moins que toutes les personnes que j'ai eues au téléphone hier.
Toutes étaient comme moi : "Ras le bol du confinement !!!"
Le téléphone a quasiment tout remplacé : Le café, le déjeuner dehors, les librairies,les musées...

Finalement, je suis comme tout le monde, je veux le beurre et l'argent du beurre, le calme et la vie trépidante, l'absence de pollution et les musées, les cinémas et les boutiques ouverts.

Je promets que je serai sage.
Juste un jardin ouvert, monsieur le bourreau.
Le Palais Royal et la librairie Delamain, un café aussi, un sympa.

Il n'est pas défendu de rêver, ça chasse la mauvaise humeur...

Commentaires

Tu ne me feras jamais croire que tu envies les sages.
Je te connais toujours aussi peu mais assez pour savoir que tu n'as pas de goût pour la sagesse...

Écrit par : le-gout-des-autres | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

Vois-tu je trouve les parisiens sages quand j'entends les bretons hurler au scandale parce que leurs plages sont fermées ! Ils ont quand même de belles balades. J'espère qu'ils seront soumis au même règlement que les autres. Il n'y a pas de raison. Bon, ceci dit, privée de mon séjour breton, je suis anti-bretagne pour me venger.
J'ai peur qu'à 60 kilomètres de Paris nous soyons envahis par les parisiens en mal de verdure à cent borne de chez eux…
Bon dimanche

Écrit par : Armelle | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

" je suis anti Bretagne "
eh bien restez donc chez vous car nos plages ont été fermés après l' arrivée des "bobos parisiens" ...qui s' y sont précipités avec leurs tongs et leurs marinières rayées comme il a fait très beau ils nous ont épargnés leurs bottes et cirés jaunes . Depuis, ils se font faits très très discrets .
Les parisiens sages ? ce ne sont pas les images renvoyés ....
Ceci dit, j' adore Paris et les parisiens ....aussi .

Écrit par : Pen Carn | 03/05/2020

Je ne sais ce que cela fait. Je n'ai jamais voulu vivre en ville. Cela me fait l'effet de regroupement, de troupeau, et cela m'importune. Besoin de mon espace vital, tout le temps.

Écrit par : val | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

Tiens, je vais te remonter le moral.
J'ai comme un mauvais pressentiment. J'ai l'impression qu'on est en train de nous préparer à quelque chose...Depuis samedi, je trouve qu'on nous menace un peu trop si les résultats sont mauvais. Pourtant, question confinement, avec le sale temps que nous avons depuis plusieurs jours dans les 3/4 de la France, on ne peut que rester chez soi. Hier, ça a été le summum, des trombes d'eau toute la journée, qu'on était bien content d'être chez soi..
J'ai trouvé les résultats hier pas si mauvais, si tant est qu'annoncer des centaines de morts soit une bonne nouvelle, mais on est descendu en dessous de la barre des 200 morts hier. Petit à petit, la décrue s'amorce, bien trop lente, il est vrai à notre goût. Chaque jour, je regarde les chiffres et prie pour qu'ils ne remontent pas en flèche.
J'ai l'impression que le gouvernement hésite et n'est pas prêt à remettre les enfants à l'école, sous le tollé général et ne sait plus comment se dépêtrer avec ça. Alors, quelle pirouette, il pourrait faire sans perdre la face ? reculer la date de sortie, par exemple, de 15 jours.
Au moins, on aura des masques, remplis de microbes, dégueulasses, certes, mais on aura des masques payants. J'ai la nausée quand je vois dans quel état sont certains masques en tissu..Faut bien dire que faire une machine à laver de 9Kg avec seulement 5 masques dedans, bonjour la facture d'eau et d'électricité. Après, cet été, on va nous rationner l'eau et nous interdire de prendre une douche tous les jours. C'est ça la France, un jour, tu dis blanc, un jour tu dis noir...
Voilà les bonnes nouvelles du jour. Pardon d'avoir fait aussi long...Mais, c'est dû à la maladie dont je suis atteinte.

Écrit par : julie | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

Moi j'y crois au fait que tu serais sage, tu es comme nous tous, tu n'as pas envie de choper ce virus, alors dé confinement ou pas, nous prendrons toutes les précautions possibles.
Les sans -gênes, eux dé confinement ou pas, continueront de mettre les autres en danger...

Écrit par : Fabie | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

je comprends! j'ai eu le malheur d'ouvrir mon agenda et de voir tout ce qui était programmé mais n'a pas pu avoir lieu, ça m'a filé un gros coup au moral ;-)

Écrit par : Adrienne | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

En effet, et particulièrement aujourd'hui, ça devient longuet. Très longuet. En plus j'ai mal aux intestins, ce qui n'arrange pas mon dimanche. C'est assez bien décrit. C'est tout à fait ça même. Bientôt, je ne saurai plus ni marcher ni parler et mon téléphone est plutôt muet...
En plus j'ai fait brûler ma poêle. Pas exprès bien sûr.
C'est un peu comme votre planche à repasser (J'ai trouvé ça très drôle...)

Écrit par : Pivoine | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

Moi j'ai envie de prendre un lunch chez Pierson, sur la nationale 4... d'aller à Hurtebise avec un thermos de café... et je dois laver 3 masques... puis d'aller au musée d'art ancien.

Écrit par : Pivoine | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

je rage, le sinistre n'est pas sûr de déconfiner le 11.....
Sans doute pour aller travailler mais pas pour le reste parti comme c'est parti.Je le sentais arriver ce truc.

Écrit par : edith | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

"... 3 jours à regarder pousser l'herbe..." m'enfin lovely HB, comme s'il n'y avait que l'herbe à contempler en campagne/montagne ! Donc oui, tu es de mauvaise humeur et je le comprends ; comme Adrienne, quand je regarde mon agenda, je pleure ! et je VEUX toucher, embrasser et câliner mes petits-enfants, mais faut pas y compter pour l'instant... ni pour après le 11 :-(
Bisettes de compassion et de soutien ♥

Écrit par : Praline | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

ben moi , j'ai vu trop de monde dans mon quartier "touristique", trop de gens qui entrent dans les jardins , trop de chiens encore moins calmes que le mien , une ancienne copine neuneu à monsieur qui s'incrustait , des plus jeunes sympas eux , allez , vivement la semaine et la pluie , en plus j'ai faim , j'ai des trous dans le garde-manger n'ayant plus pour les courses une passion prononcée ; sinon hier , j'étais à 15 kms de chez moi , ça fait du bieennnn , ça change , casser ces règles parfois absurdes , entendu "des cuivres" donner l'aubade , de suite l'ambiance

Écrit par : epalobe | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

tout le monde en a marre...même ceux qui ne sont pas très confinés comme moi

Écrit par : ang/col | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

J’adore regarder l’herbe poussée mais je suis aussi une fan de la librairie Delamain : un temps je travaillais pas loin et pas une semaine ne passait sans que j’y entre...

Écrit par : Manoudanslaforet | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

C'est humain, d'avoir envie de tout et de son contraire...
Moi je vis à la campagne, alors oui, on va dire que je suis sage parce que je regarde pousser les mésanges et que j'écoute chanter l'herbe, ou le contraire...
Mais je rêve d'une virée à Lyon pour aller voir mon fils qui est seul dans 25 mètres carrés...
Une toute petite terrasse de café me plairait bien aussi, monsieur le bourreau...
C'est sûr, y en a un peu marre, je te comprends...
•.¸¸.•*`*•.¸¸✿

Écrit par : celestine | 03/05/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire