Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/05/2020

Si j'aurais su, j'aurais pas venu...

devoir de Lakevio du Goût_37.jpg

Bien que nous soyons le 1er ami, jour chômé par excellence, je vous propose ce devoir pour lundi.
Magritte avait eu vent du « Covid-19 » j’en suis sûr.
Les amants qu’il a peints en sont la preuve.
Quelle sensation peut laisser un baiser quand on respecte les « gestes barrière » ?
Imaginez donc la chose.
Tentez-la.
Puis supputez ou racontez l’effet du coronavirus sur ce baiser.
Surtout un baiser « protégé » de cette façon…
À lundi…
Me voilà assise sur le rebord de la boutique en face de chez moi.
Pour une fois, j'ai réussi à avoir la place la première.
Je discute
avec ma jeune voisine en respectant "la distanciation sociale"...
Nous parlons de cette idée étrange de soirée masquée.
Je trouvais ça stupide alors j'ai dit :
- Tu ne sais pas de quoi sont capables les vieux pour essayer de faire croire qu'ils sont encore jeunes.
- Mais vous n'êtes pas vieille.
- Bien sûr que si mais on fait semblant !
- Vous vous défendez bien je vous assure !
- Tu trouves que c'est une idée saine de faire une soirée, la tête cachée sous un foulard ?
- Oh... vous savez...
- Et au signal embrasser le premier homme à côté de toi ?
- Ah ça...

J'y ai réfléchi deux secondes et ajouté :
- Surtout que foulard ou pas, tu reconnais l'homme et qu'avec la chance que tu as, c'est sur le crémier du coin que tu vas tomber, il sent le fromage à "Habit rouge".
- Beurk !
- En plus, ce foulard te cache peut être la tête mais tu peux sentir ses lèvres adipeuses.
- Re beurk !

Moi j'ai détesté cette soirée, la première depuis cette épidémie.
Je crois que je préfère encore être confinée parce que ce crémier...

Commentaires

je suis d'accord : BEURK !!!

Écrit par : emiliacelina | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Bonjour Heure Bleue
ah ah ah! Tu m'as bien fait rire!!!!

Écrit par : Ambre | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

s'il y a une chose que j'aimerais qu'on garde pour "l'après", c'est qu'on n'ait plus l'obligation d'embrasser ou de se laisser embrasser sans qu'on en ait vraiment envie :-)

Écrit par : Adrienne | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Comme je suis d'accord ! Je déteste qu'on me léchouille sans que je le souhaite ! Je prétends habituellement être porteuse de germes pour éviter l'accolade intempestive...

Écrit par : Gwen | 04/05/2020

Cynique !

Écrit par : le-gout-des-autres | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Ce crémier, c'est pourtant la crème des hommes !
De ses lèvres coulent le sucre et le miel.

Écrit par : alainx | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Bon, tu as trouvé une solution pour te faire apprécier le confinement , embrasser quelqu'un qui pue ! ;)

Le commentaire d'Adrienne me fait penser à mon second fils qui refusait tous les bisous (à part le miens), et sur une carte postale envoyée à des amis à nous, il avait mis "pas de bisous".

Écrit par : Fabie | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Oui, en effet, le crémier n'a pas l'air inspirant, pauvre homme... Et pourtant, de la crème bien fraiche, du lait, des yaourts... A la grenadine, tiens, on pourrait écrire quelque chose de très érotique aussi... Des oeufs, du beurre avec un fil (à couper le beurre o;) c'est vrai que les baisers dans les soirées n'étaient pas toujours inspirants... Nous, en Belgique, on avait les "bambas" entre les rocks... Et les slows. Toute une institution..................... Au temps du Covid, inimaginable.

Sauf pour ceux qui font des lockdowns parties et qui se cachent en-dessous des lits quand la maréchaussée arrive o:)))

Écrit par : Pivoine | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Ton crémier sent le beurre rance ? :-) Bah, il n'a pas vendu son stock d'avant le confinement. Très réaliste ton texte.
Cela me rappelle l'une de mes vieilles clientes originaire des pays de l'Est qui mettait du beurre dans ses cheveux. Pouah ! Je sens encore l'odeur !

Écrit par : Yvanne | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Finalement, vous en arrivez toi et le Goût à la même constatation, danser un slow masqué, c'est pas idyllique, c'est même à fuir..

Écrit par : julie | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Vous étiez à la même soirée le Goût et toi, et vous ne vous êtes pas vus ? Quel dommage ! et que de temps perdu !

Écrit par : Gwen | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

il ne doit pas être beau ton crémier !

Écrit par : ang/col | 04/05/2020

Répondre à ce commentaire

Pourquoi le crémier ? Jeune fille j'ai été draguée par un mécano. Il sentait la graisse de moteur et a cette époque les produits professionnels pour se laver les mains n'étaient pas si efficaces. Beurk comme tu dis. Il était pourtant mignon

Écrit par : Armelle | 05/05/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire