Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/08/2018

Roman Cieslewicz

musée,place vendome,bijoux

Ce n'est pas plus facile à comprendre qu'à écrire...

C'est un graphiste, mort en 1996, ami de Roland Topor et d'Arrabal.
Ça n'aide pas non plus...

C'était un Polonais.
Ce fut ma première impression.
La Guerre Froide, le communisme et je pense à qui ?
A mon père.
Si mon malaise est bien présent, je n'ose penser à ce qu'aurait été sa réaction à lui.

Des salles pleines de collages.
Quelques visiteurs clairsemés dans des salles délabrées.
Elles sont raccord avec l'exposition...

Il me faut de la frivolité en sortant alors je vais jeter un œil à la toute petite exposition Hermès qui célèbre le couturier Margiela.
C'est beau, les tissus sont somptueux et l'exposition toute petite.
Ça me va, j'ai envie de sortir.

On se retrouve place Vendôme, c'est Paris !
Un  bâtiment m'attire l'œil, il fait tache, il a besoin de travaux, une fenêtre ouverte montre un bureau digne d'une pièce de Courteline, un pauvre ventilateur ne brasse rien, le plafond est si bas.
On voit que l'Etat ne se soucie guère de la Justice.
Le seul bâtiment de la place qui est dans la débine est celui du Ministère de la Justice...

On cherche du pain, on en trouve rue de Castiglione.

On prend le bus à l'Opéra.
Nous sommes choqués, comme chaque fois, par les musiciens qui font un outrage à Puccini et aux touristes affalés sur les marches.
Touristes eux-mêmes qui sont un outrage aux statues de Carpeaux qui les entourent...

Musée, Place Vendome, Bijoux

Commentaires

Comme d'habitude, nous avons vu les mêmes choses mais nous ne les avons regardées du même oeil...

Écrit par : le-gout-des-autres | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

ah, les touristes affalés sur les marches...ainsi la Piazza di Spagna à Rome est devenue immonde, restent les souvenirs et se réfugier dans les bars des palaces :)

Écrit par : angiola | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

J'ai vu chez ton compère que tu n'étais pas déçue par la lecture du livre ; j'ai attendu quelques comm. avant de le faire moi-même. Alors, je vais demander : quel titre ?


Je ne connais pas du tout Roman Cieslewicz -t'as raison, je m'y suis reprise à trois fois pour écrire son nom. Il est pour moi hermétique, mais bon....

Ici aussi il fait plus fraîs, j'ai mis une petite laine !!! On passe de la fournaise à la glacière et c'est pas bon.....

Écrit par : Sophie | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

C'est le journal d'Irlande de Benoite Groult, elle a la dent dure et j'aime bien.

Écrit par : heure-bleue | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

alors Paris-Berlin, même combat?
je comptais justement y faire un tour en 2019 ;-)
mais qu'on se rassure, les villes à la croissance touristique la plus importante sont toutes situées en Asie...
(qu'en pense-t-on à Bangkok, numéro 1 au hit-parade avec 19,41 millions de touristes en 2017? ou à Hong-Kong, championne en 2016?)

Écrit par : Adrienne | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

---> HB

Ah, Benoîte Groult. Je l'ai un peu oubliée ces temps derniers, et pourtant j'ai quelques livres d'elle qui sont tout abîmés d'avoir été lus et relus.

Écrit par : Sophie | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

Ben... moi j'aime bien voir les touristes à Paris. Ca me donne le sourire. Et je suis tellement heureuse de vivre dans une ville si belle que des millions de gens viennent la visiter.

Écrit par : Imaginer | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

Moi aussi j'aime bien les touristes.
Mais moins quand ils sont avachis sur les marches de l'Opéra une bibine dans une main et un paquet de gâteaux dans l'autre qu'ils jettent par terre quand il est vide.

Écrit par : le-gout-des-autres | 11/08/2018

Pour le bâtiment de la Justice, place Vendôme et pour les touristes, entièrement d'accord avec toi !
Tu sors ? Ca sent la guérison du Goût et ça, c'est la bonne nouvelle !

Écrit par : Armelle | 11/08/2018

Répondre à ce commentaire

Topor... un grand monsieur.
Autrement l'été à Paris... il y a de plus en plus de touristes... et de parisiens il me semble.
Même si les boulangers osent prendre des vacances c'est plus que supportable.
Je me souviens de maman m'écrivant qu'elle voyait les pigeons traverser tranquillement la rue de Boulainvilliers un 15 août... c'était dans les années 50...
Mais les "beaux quartiers" se vident peut être encore en 2018...
Près de la grande bleue, c'est le contraire, on fait le plein.
Même chez Carrouf où je ne vais que très rarement.
Bises mes jeunes amis.

Écrit par : Françoise | 12/08/2018

Répondre à ce commentaire

Grandeur et décadence ! j'aime bien "un batiment qui fait tâche : c'est le ministère de la justice ! Je crois qu'il n'y a pas que le batiment !(lol)

Écrit par : delia | 13/08/2018

Répondre à ce commentaire

T'as pas d'autres photos sous la main à nous montrer ? Etes-vous repartis en vacances ?

Le seul bâtiment de la place qui est dans la débine est celui du Ministère de la Justice...Pourtant, vu les honoraires des avocats et les délais d'attente pour être jugé, il me semble que le ministère de la Justice n'est pas le plus à plaindre...Où va donc l'argent ?

Écrit par : julie | 13/08/2018

Répondre à ce commentaire

Très accrocheur et tendancieux certes mais après tout l'art est guidé par la seule liberté de l'artiste.

Écrit par : alezandro | 13/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire