Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/12/2017

Un bout d'an aux pommes...

Hier, j'ai abandonné le Goût qui devient capricieux avec l'âge.
Il est comme les bébés, faut toujours s'arrêter pour lui donner du carburant et parfois le nourrir...

Avec La Tornade, on est parti chez Pierre Frey.
Elle aimerait trouver du tissu pour faire des coussins, un bleu particulier ou un vert tout aussi particulier.

Me fiant à ma mémoire et à ma splendeur passée, nous sommes allées rue des Petits Champs.
Leur boutique en est devenu le siège social.
On a vu juste quelques tissus en vitrine pour nous allécher.

Contrairement au week-end de Noël, la ville bruissait et avait retrouvé son côté tour de Babel.
On reconnaissait les Chinois qui suivaient docilement le drapeau de leur guide.
Suivis par les  traînards aux sacs de marque qui les transforment en homme sandwich pour le bonheur d'un seul homme -merci Patron-...

Après un passage chez Clooney et un autre chez Lafayette Gourmet, qui nous propose des produits Carrouf, -merci Patron-, nous sommes rentrées pour trouver un Goût mourant.

Le fait de mourir ne l'a pas empêcher de faire honneur au repas et de dormir d'un sommeil de bébé.

Ce pauvre homme consumé par la fièvre n'avait pas vu que la fenêtre de la chambre était restée ouverte en grand, cause de ses frissons et de sa phtisie galopante.

Comme d'habitude, si je vous dis que c'était bien, vous le croyez ?

Le Goût, Paris, la grande

 

Commentaires

Bien sûr qu'on te croit.

Ainsi tu trouves UN défaut à l'Homme ? Capricieux, comme un enfant qu'il est redevenu en retrouvant son quartier ???

PS - je t'avais bien dit que Paris allait de nouveau revivre pour le bout d'an !!

Écrit par : Sophie | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

Un bien bel après midi.
Je rigole d'imaginer le Goût transi de froid, et s'imaginant avoir toutes les maladies les plus improbables les unes que les autres :)
Même fenêtres fermées, j'ai toujours les mains gelées.
Bonne fin d'année à vous deux.

Écrit par : Fabie | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

Il retombe en enfance, déjà ?! ben mince, bon courage Lovely ! hihi !
Bon, faites quand même gaffe, la grippe envahit la France. Prenez des vitamines (des bonnes, hein !...) lavez-vous les mains à outrance, arrêtez de vous embrasser tout le temps... bref, prenez bien soin de vous ;-) Bises.

Écrit par : Praline | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

Ah ces hommes .... c'est délicat ces petites choses là... pfff !
Fils aîné femme et fille sont parisiens pour la semaine, ils aiment fêter la nouvelle année à PARIS depuis quelques années et j'ai su qu'en effet il
Y a foule !
Bonne fin d'année à vous 2 , Bises.

Écrit par : Francelyne 17 | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

en te lisant, j'y étais!! dans cette virée parisienne effrontée, bravo!

Écrit par : sylvie | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je te trouve courageuse car hier, c'était le déluge ! Il a fait nuit toute la journée. J'ai déjà eu du mal à aller en voiture à la boulangerie... à la ville à côté car la baguette blanche et molle, très peu pour nous.
La Tornade a un goût sur car Pierre Frey est une belle référence.

Écrit par : Armelle | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

C'est moi qui aime Pierre Frey, la Grande ne connait pas, elle vit à Londres.

Écrit par : heure-bleue | 30/12/2017

Je pense que , revenue at home, tu as regardé où tu pouvais te procurer les tissus Pierre Frey ?
Parce que leur site de vente au mètre est très bien foutu : les unis ou imprimés, toutes les couleurs, il faut cliquer et ce que tu peux commander est imagé.

Écrit par : Sophie | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

j'avoue que ton côté de l'histoire est plus festif et moins cheap que celui du Goût, pauvre hère abandonné de tous et grelottant dans une maison vide...
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

N'empêche j'ai fait honneur à un repas que j'ai préparé !
Même si j'ai été lâchement abandonné au profit de boutiques de tissus.
Et puis j'ai quand même passé l'après-midi dans une maison froide comme un tombeau.

Écrit par : le-gout-des-autres | 30/12/2017

mal fichu.... et fenêtre grande ouverte !!!! Avec le temps de hier !!!!Ça va pas la tête ???????

Écrit par : emiliacelina | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

Pfff il a fait semblant d'être malade pour rester tranquille !!!

Écrit par : ang/col | 30/12/2017

Répondre à ce commentaire

Tous mes voeux pour 2018 à toi et à toute ta famille :-)

Écrit par : Rubynessa | 31/12/2017

Répondre à ce commentaire

Mais qu' est-ce que le goût aurait fait dans un magasin de tissus? (J'adore ça)...
Contente de voir que vous passez du bon temps.
Bonne année 2018 à vous...
Bises bruxelloises...

Écrit par : Pivoine | 31/12/2017

Répondre à ce commentaire

Au fait, en lisant un article chez Bonheur du Jour... Te souviens-tu d'un magasin, chaussée de Waterloo, à la Bascule, qui vendait du café ? Plus vers la galerie, mais pas la galerie de l'Inno Bascule, celle en face, aux arrêts de bus, en allant vers l'avenue Legrand, il y avait un magasin de sacs, cannes, parapluies, etc. sur un coin et après un magasin de café avec une machine à torréfier le café et cela sentait le café torréfié jusque sur le trottoir .................. Je ne sais pas s'il existait encore à votre époque.

J'ai pensé à cela tout à coup et aussi aux petits cafés serrés de notre ami blogueur berninois...

Écrit par : Pivoine | 31/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bien sûr que je te crois.
Bonne soirée.

Écrit par : Berthoise | 31/12/2017

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas parisienne mais pour rendre visite à Pierre Frey je serais allée rue Jacob ; j'adorais la rue et ses boutiques quand j'avais la chance de monter à Paris (dans les années 90). Un vœu : continuez longtemps à nous faire sourire par vos blogs jumeaux.

Écrit par : camille-madeleine | 31/12/2017

Répondre à ce commentaire

Bonne année à vous les amoureux les plus adorables que je connaisse.
Prenez bien soin de vous.
Bisous.

Écrit par : Françoise | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

belle année à vous deux! affection

Écrit par : sylvie | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

J'adore Mistinguett... Cette chanson ferait surement scandale, en 2018, presque 100 ans après sa création, auprès d'un certain public...
"[...]Mais je l'aime, c'est idiot, I'm'fout des coups
I'm'prend mes sous, Je suis à bout
Mais malgré tout
Que voulez-vous
Je l'ai tell'ment dans la peau
Qu'j'en d'viens marteau, Dès qu'il s'approch' c'est fini
Je suis à lui[...]"
Ma chanson préférée est: "Ça c'est Paris" et il y a aussi "Il m'a vue nue", un bijou avec une musique assez jazz... Il y a une belle reprise par Fusibles et Dentelles, quelque part sur la toile.
Je vous souhaite, Chère Heure-Bleue, une bonne et heureuse année 2018
Jean-Jacques'60
Berne le 1er janvier 2018, la tempête gronde

Écrit par : jeanjacques666 | 01/01/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire