Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2017

Une matinée dans la vie du Goût...

Le Goût se lève, prend son petit déjeuner et fait le tour des administrations qui nous réclament régulièrement des sous.
L'eau, le gaz, l'électricité, les impôts, notre ancien bailleur, le nouveau et commence à téléphoner.
Il téléphone à des interlocutrices qui ne comprennent pas toujours pourquoi nous ne sommes pas d'accord.
Il téléphone à des organismes qui ne répondent pas, notre banque, par exemple.

Notre banque nous a domiciliés au 99 d'une rue, qui ne compte que 26 numéros.
C'est ballot car il nous arrive d'avoir besoin d'un chéquier.
Le Goût n'a pas de réponse à son message...

Notre ancien bailleur nous annonce que nous avons consommé plus de 450 m3 d'eau.
C'est énorme, son interlocutrice cherche et clôt par "je reviens vers vous dès que possible".
Je déteste cette formule directement traduite de l'anglais.

Notre nouveau bailleur ne revient pas vers nous mais nous promet d'agir rapidement.
On se demande ce qu'elle entend par "rapidement" mais elle est charmante au téléphone et le Goût adore lui téléphoner.
Cela dit, nous n'avons toujours pas une clef pourtant indispensable.

Le gaz profite que nous avons une plus petite surface pour augmenter, presque doubler, nos mensualités.
Le Goût n'a pas encore réussi à argumenter avec eux.

L'électricité fait la même chose et nous fait payer un travail de relevé fait par nous.
De désespoir le Goût a fini par raccrocher.

Heureusement, nous avons la lumière.
Les décorations de Noël sont déjà installées.
Bientôt ça va commencer en septembre, mais comme la rentrée des classes commence à la mi-mai...
Les rues d'où nous apercevons le Sacré Cœur sont déjà illuminées le soir.

Téléphone, eau, gaz, électricité

Commentaires

Gaston, y'a le téléfon qui son et y'a jamais person qui répond...
Le tour des administrations, l'attente... Ma bru vient de me raconter qu'en téléphonant à un hôpital pour un rendez-vous, on lui donne un mail pour demander ce rendez-vous. mail qui ne marche pas. Elle a vérifié, re-téléphoné... Même chose. Elle se déplace et devant le guichet, on lui dit "non madame, on ne donne pas de rendez-vous directement, faut téléphoner"... Elle téléphone. Au bout du fil une personne en colère qui ne lui laisse pas en placer une, "elle a à gérer cinq hôpitaux et ne peut pas donner de rendez-vous, il y a le mail.".. .
Bon, tu peux crever, finalement !...
Tu as de la chance d'avoir déjà les illuminations. l'an passé, chez nous, quinze jours avant Noël et encore !... On verra cette année.

Écrit par : lakevio | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Le pire dans tout cela, c'est que ça arrive en rafales :
Comme tt le monde, on se bat avec des interlocuteurs qui "vont consulter le dossier et nous donneront une réponse incessamment sous peu" .

J'ai eu ainsi, et en double exemplaire, le "nouveau contrat" d'une mutuelle (celle de la société où je travaillais) à signer faute de résiliation automatique. Or, j'ai résilié par lettre recommandée il y a moultes années. 27' minutes d'attente, et un monsieur à nom de tisane (il a pas apprécié ma plaisanterie à ce sujet) n'était pas au courant. J'en pouvais plus de la zique, ni du message à me rendre folle.

Ma conseillère en banque que je n'arrivais pas à joindre, et ne répondais pas à mes mails (elle était toujours en vacances), est enfin disponible rapidement. Mais il a fallu que j'intervienne à l'échelon supérieur, ce que je déteste vraiment.

Quant au syndic, la personne dédiée est tellement surchargée de "clients" qu'elle ne suit absolument plus rien.

Pour les rendez-vous médicaux, encore un problème : mon généraliste navigue beaucoup en ce moment et les contacts téléphoniques sont difficiles, de même avec les hôpitaux .... et on s'étonne que les urgences soient encombrées. Quand il faut 6 mois pour un rendez-vous ...

Écrit par : Sophie | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

L'électricité fait la même chose et nous fait payer un travail de relevé fait par nous.
Tout à fait exact. Nous avons fait le même constat...On nous a fait payer une mise en route..Pourtant, c'est nous qui leur avons communiqué le relevé par téléphone. On devrait protester, mais à qui, vu qu'on a des interlocuteurs basés à Tataouine ?
Ah, le bon vieux temps est bien révolu, où l'on avait une personne sympath qui décrochait tout de suite et et faisait tout pour nous apporter satisfaction, parce qu'elle était basée à proximité de chez nous et parlait aussi bien le patois que nous. Merci le progrès.
Psst, approche-toi, je vais te dire un secret. Je crois que nous sommes seules, hein ! Notre compteur ne marche pas...E-ri machin truc doit venir nous le changer à la fin du mois. Enfin, s'il ne change pas encore de date. Qu'en sera t-il de notre consommation depuis septembre ? Remarque, ça nous arrange, car, cette maison est glaciale...Je suis obligée de régler les radiateurs sur 24° pour avoir 19°.
Quant au reste, nous allons être repartis ailleurs que nous n'aurons pas réglé tout ici...Ca va être sportif. Nous n'avons pas encore appelé les impôts pour leur signaler notre départ précédent. Alors, leur dire que nous allons repartir dans quelques mois, je n'ose imaginer la suite..
C'est mon mari qui se colle à ces trucs administratifs. Ca me gonfle trop. Oh, ça me fait penser que je dois, par contre, envoyer un mail à un organisme pour signaler notre nouvelle adresse, et ça, mon mari ne sait pas faire, vu que l'informatique pour lui, c'est de l'hébreu, et que, malgré ma bonne volonté, il ne veut plus que je lui donne des leçons. Bon, je le comprends un peu, vu que ça se termine toujours en quenouille dès que je veux lui apprendre le maniement de la souris..

Écrit par : julie | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

je reviens vers vous dès que possible".
Ha, ha, je me souviens de la dernière fois où j'ai entendu cette phrase. J'avais ricané et dis "cause toujours, je sais bien que vous ne reviendrez pas vers moi". Et ben si, une heure après, la dame a rappelé et m'a dit "vous voyez, j'ai tenu parole"...Des fois ça arrive.
Quel est l'idiot, l'imbécile qui a délocalisé la 1ere fois son centre d'appel pour faire des économies ? Pourquoi on ne peut plus avoir un interlocuteur où on pourrait s'expliquer, yeux dans les yeux, quitte à lui envoyer une beigne si on était pas content ?

Écrit par : julie | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Voilà, tout est dit...
Plus aucun service, les "consommateurs", "utilisateurs", "patients" sont pris en otage !!!

Quand on sait en plus que les services de recouvrements de certaines sociétés sont appelés :
Centre de Profit ( c'est un stagiaire chez veolia, qui nous l'avait dit), on comprend qu'en plus rien n'est fait pour que les problèmes puissent être réglés rapidement !

Ce que dit Lakevio, concernant un rdv médical est consternant +++
Mais les fonctionnaires coûtent cher, on veut tout centraliser...

Bon déjà le Goût aime téléphoner, c'est bien, ce n'est pas le cas de tout le monde...

Écrit par : Fabie | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Bon... déjà si les interlocutrices sont charmantes, ça console un peu :-)

Écrit par : Praline | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

On se bat tous contre les mêmes choses .
D’un côté ça énerve, de l’autre ça console ... :-)
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : Celestine | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Tant qu'il y a la lumière demeure l'espoir!

Écrit par : alezandro | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

mon dernier bulletin de salaire à ma femme de ménage qui vient trois heures par semaine : 3000 euros, plus pour moi 1500 de charges !!!! Au lieu d'un peu moins que 200 suivant les mois !! Je n'arrive pas à faire corriger ça. Déjà le CESU n'est joignable que par mail. Comme ça ils sont tranquilles !
C'est horripilant. Et je ne parle pas de mon mari avec son procès contre l'entreprise d'électricité qui a fait un carnage... là ça dure depuis six mois et c'est Kafka !

Écrit par : col/ang | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

regarder votre déclaration. L'erreur peut provenir du changement de présentation du site.
Maintenant il faut indiquer :
. le nombre d'heures
. le taux horaire

et ne plus faire le calcul. Le Cesu le fait automatiquement.

Écrit par : angiola | 18/11/2017

Je t'imagine, écoutant la musiquette agaçante, entrecoupée toutes les dix secondes du sempiternel "veuillez patienter... Tous nos conseillers sont en ligne, nous vous prions de nous excuser pour cette attente...".
Je te vois d'ici jeter le téléphone à travers la pièce.
Il vaut mieux que je sois le préposé aux administrations...
Il faut toujours se rappeler que râler ne sert à rien et qu'engueuler le représentant d'un service public est extrêmement contreproductif...

Écrit par : le-gout-des-autres | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

Pfffff !! je plains les personnes qui ne peuvent pas faire ces démarches ......
Ici aussi ils commencent à mettre les décos mais elles ne seront illuminées que le 1er décembre !

Écrit par : Colette | 17/11/2017

Répondre à ce commentaire

je retiens surtout ta dernière phrase qui me fait jubiler!!! le sacré coeur!!

Écrit par : sylvie | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Pour le gaz, nous payons à la consommation, avec le relevé de notre compteur tous les mois.Nous ne voulons pas les engraisser avec les mensualités.

Écrit par : edith | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

mais c'est le parcours du combattant en ce moment pour vous! Heureusement le Goût est patient! Envoie nous une photo si les illuminations sont belles!

Écrit par : emiliacelina | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Pour le gaz, c'est ici: https://youtu.be/CeOTFU9H5j4
Je vous souhaite un bon samedi soir? J'ai un dîner de chasse. Je vous confie les clefs de la boîte de jazz...
Jean-Jacques'60
Berne, le 18 novembre 2017

Écrit par : Jeanjacques666 | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

N'était-ce qu'on ne sourit même pas du malheur des autres... Enfin, je dirais quand même que tu as une sacrée plume. As-tu déjà lu Nicole de Buron ? Tu me la rappelles sous certains côtés.

Et vous n'avez pas comme nous :

Si vous voulez continuer cette conversation en français, druk een (tapez sur un)
Si vous voulez continuer cette conversation en néerlandais, druk twee (tapez sur deux)

et c'est parfois l'inverse

Puis, la voix monocorde débite toutes les possibilités jusqu'à la dernière :

patientez quelques minutes, un de nos collaborateurs s'occupe très prochainement de vous ;
puis

toutes nos lignes sont occupées, temps d'attente estimé : 3 min (ou moins ou plus).

Puis, il faut redonner son numéro de registre national et tout expliquer...

Avec en plus un tas de dièzes dans le parcours.

Notre syndic dit aussi qu'il revient vers nous (le vendeur de savonnettes) et il ne revient jamais. Par contre, des qui n'abandonnent jamais, ce sont les vendeurs de tapitchs', les différentes compagnies de téléphone, etc. etc.

Courage ! Vous finirez bien par vous en sortir !

Écrit par : Pivoine | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je me rappelle mon père revenant tout déconfit de la Poste, parce qu'il n'avait pas obtenu un truc pour ma mère (je ne sais plus quoi) (qui était décédée) et la discussion avait tourné en rond. Je ne me rappelle plus s'il a eu gain de cause.

Écrit par : Pivoine | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

Quant à la garantie locative de mon père, versée en 2004 et qu'il aurait dû récupérer en 2015... Elle est toujours bloquée sur un compte et finira par aller à l'Etat je suppose ou dans les fonds perdus. Enfin, moi je n'en verrai jamais la couleur car j'ai refusé l'héritage, et donc les ennuis dont on ne se sort pas...

Écrit par : Pivie | 18/11/2017

Répondre à ce commentaire

il faut avoir beaucoup de persévérance pour se battre avec les administrations, qui nous coûtent pourtant très chères! C'est presque se battre contre la tempête! il faut beaucoup de patience... ici je ne sais pas si nous aurons des décorations!!!! ils sont fauchés et les boutiques ferment les unes après les autres! Quelle époque! bisous.

Écrit par : Tarrah | 20/11/2017

Répondre à ce commentaire

Je dois avouer Heure Bleue que tu me fais rigoler avec tes récits galère avec l'administration française ... :-) J'imagine que ça doit vraiment être terrible, mais ça me fait quand même rire.... :-)

Écrit par : Rubynessa | 26/11/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire