Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2017

Le temps passe...

lakevio.jpg

On s'est connu, on s'est reconnu.
On s'est perdu de vue et on s'est retrouvé.
On s'est connu quand on avait quinze ans.
J'arrivais dans mon troisième établissement de l'année.
Je venais même de perdre un an en arrivant en milieu d'année dans ce lycée.

Les clans étaient formés, j'arrivais donc comme un cheveu sur la soupe.
Mais je l'ai vue.
Elle était comme moi, enfin presque.
Elle était travailleuse, ne connaissait pas les colles, elle.
Mais comme moi elle était plutôt solitaire.

Nous nous sommes reconnues.
Nos mères, si peu à la maison, trop souvent dehors...
Sa sœur, les miennes.
Notre amitié est née d'un sort commun...

Le temps a passé.
Elle me doit trois jours d'exclusion.
Elle qui ne bronchait pas avait participé à une lettre qui nous avait toutes envoyé chez le proviseur.
Nous avons continué à nous voir avec notre idée fixe, quitter le nid si peu familial.

Je suis partie la première.
Elle a hésité puis le divorce de ses parents qui se précisait lui a forcé la main.
Elle ne voulait pas rester juste pour s'occuper de son père.
Nous étions libres.
Nous avions choisi de travailler et de continuer nos études.
Nous avons connu nos maris presque en même temps.
J'étais à son mariage et elle était au mien.
Elle a eu quatre enfants comme elle se l'était promis à quinze ans.
Nos vies ont été chaotiques mais plus riches que celles de beaucoup...

Commentaires

Joli texte ! Bon début de semaine.

Écrit par : Armelle | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Bel hommage à une amie. Je crois que celles de l'adolescence restent très vives dans le souvenir parce que la vie éclate devant soi ; ce n'est plus l'insouciance d'enfance.
Mon amie d'adolescence est morte à 25 ans en laissant une petite fille de 5 ans... Toujours présente dans mon coeur.
Je t'embrasse.

Écrit par : lakevio | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Elle est chouette ton amie, et son mari aussi.
Et puis du côté des cahots, nous avons tous été largement servis...

Écrit par : le-gout-des-autres | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

on dirait que tu dresses une petite liste, je ressens de l'amertume mais peut-être je me trompe, et de toute façon, ce qui compte c'est l'amitié qui a résisté à tout, même au temps qui passe

Écrit par : Adrienne | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Vous étiez sœurs de cœur ! c'est tellement bien que votre amitié ait résisté au temps .....

Écrit par : Colette | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Une belle ode à l'amitié...
j'écrase une larme tellement c'est beau et vrai.
Nan sans blague, c'est beau.
¸¸.•*¨*• ☆

Écrit par : celestine | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Perdues de vue mais pas de cœur. C'est ça l'amitié.

Écrit par : La Baladine | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

et.... tu la vois encore ? C'est chouette une "vraie" amie . J'aime ton texte.

Écrit par : emiliacelina | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

ah les amies.....

Écrit par : ang/colomb | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

C'est émouvant et tellement présent encore en toi. Comme Emilia je me demande si vous vous voyez encore.

Écrit par : Praline | 21/08/2017

Répondre à ce commentaire

Une belle amitié qui a traversé les ans, c'est beau. Ne serait-ce pas ta copine anglaise qui vient vous voir souvent ? Celle qui est infatigable ?

Écrit par : julie | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

Non, celle dont je parle est ma copine la plus ancienne.

Écrit par : heure-bleue | 22/08/2017

J'aimerais assez avoir connu une amitié aussi vive et durable. (voir mon billet chez Le Goût).

Écrit par : Sophie | 22/08/2017

Répondre à ce commentaire

C'est une jolie amitié. Celles de l'âge adulte sont belles aussi. Finalement, ma meilleure amie, je l'ai rencontrée à 40 ans et quelque. Nous avons maintenant respectivement 70 et 60 ans, car dix années nous séparent. Cela aurait été un obstacle absolument infranchissable jusqu'à 35 ans disons...

Si c'est une histoire vraie, elle est belle. Les histoires d'amitié sont toujours belles.

Écrit par : Pivoine | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

Mais si c'était une fiction, ce serait beau aussi. A mon avis, le temps du lycée serait vraiment intéressant à développer, un peu genre "Diabolo Menthe" o:)))

Écrit par : Pivoine | 24/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire