Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2021

Souvenirs, souvenirs...

balade avenue Louise.jpg

Ce matin, je me promenais dans Bruxelles sur Google Map à la recherche de l’endroit où nous avions habité environ un an.
J’ai beaucoup aimé cette petite promenade.
Elle m’a inspiré.
Et vous ?
J’espère avoir lundi quelques lumières sur ce qu’elle a suscité chez vous…

La boîte qui employait le Goût à Tel-Aviv avait décidé de l'envoyer à Amsterdam.
J'avoue avoir râlé car, après l'hébreu, apprendre le néerlandais, c'était trop pour moi.
Là, je ne donnais pas dans la facilité.

Il fut donc décidé que ce serait Bruxelles.
J'étais ravie d'entendre à nouveau parler français.
Bruxelles n'était pas loin de Paris et j'en ai oublié de me méfier.
La suite nous prouvera que ce n'était pas la première fois que NOS Israéliens plantaient les gens à Bruxelles.

Le Goût était à Tel-Aviv.
J'ai pris l'avion pour aller louer un appartement à Bruxelles.
Le seul Belge que nous connaissions avait dit "A Bruxelles ? C'est Uccle ou Ixelles, sinon rien" alors j'ai loué Avenue Legrand...

L'Avenue Legrand n'a pas changé.
La chaussée de Waterloo si.
Il n'y a plus de Delaize, ni de boulangerie délicieuse, seul le petit café du coin a résisté.

Le premier jour, je suis descendue faire les courses à mon heure habituelle.
Tout était fermé sauf la boulangerie, je suis remontée avec mon pain et j'ai dit au Goût que nous avions du emménager un jour férié.
À Tel-Aviv, on se méfie du soleil, pas de l'heure car cette ville vit jour et nuit.

En fait, je n'avais pas que changé de ville, j'avais changé de mode de vie, je devrai prendre de nouvelles habitudes.

Je connaissais déjà Bruxelles car j'y étais venue plusieurs fois.
J'ai appris là que passer dans un endroit comme touriste et y vivre ce n'est pas la même chose.
On devrait tous avoir la chance de vivre pendant un an dans une ville qu'on croit connaître...

Commentaires

Et nous y avons passé de bons et de moins bons moments...

Écrit par : le-gout-des-autres | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

La fin de ton billet me rappelle des gens « victimes » de ce que tu indiques : la séduction pour un endroit en tant que touriste, l'énorme déception d'être venu y habiter : complètement désert hors saison touristique ! Comme aurait dit Coluche « pas un troquet, pas une mobylette »… l'ennui les trois quarts de l'année.

Écrit par : alainx | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

Complètement d'accord avec toi ! Entre passer en touriste et vivre dans un endroit, il y a une marge dont je fais les frais à petite échelle et sur le plan local...
Ca m'arrive aussi d'aller voir sur Google ce que sont devenues mes anciennes adresses.
Bonne semaine

Écrit par : Armelle | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

Bon, si je comprends bien, ton prochain déménagement ne sera pas pour Bruxelles ! :-)

Écrit par : Praline | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

Praline, j'ai aimé vivre à Bruxelles, les conditions de notre retour en France ont été difficiles.

Écrit par : heure-bleue | 25/10/2021

Hormis le coin de Bretagne où je suis née, et Nantes où je suis venue vivre à mes huit ans, je ne connais le reste du monde qu'en touriste...
Il faudra que tu nous contes votre retour en France...
Promis ?

Écrit par : Gwen | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

J’ai fait la même expérience en passant du mode de vie ch’ti A celui du Sud Ouest ou les boutiques de bouche n’ouvrent qu’à 16h30 voire 17h toute l’année ! Au contraire du nord où on peut faire des achats à partir de 14h pour ensuite profiter de son après midi !
Comme quoi chaque région d’un même pays a ses habitudes, et presque sa façon de parler ...

Écrit par : Francelyne | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

tu voulais faire tes courses avant huit heures du matin?

Écrit par : Adrienne | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

Maintenant, l'avenue Legrand n'était pas le mieux... c'est vraiment une bête et moche avenue. Mon prof d'histoire habitait tout près (rue de Praetere). Tiens êtes vous jamais allés à l'ambassade d'Israël à Bruxelles ? Une de mes amies y faisait un mi temps (elle détestait). J'ai été un jour lui donner son ventolin oublié chez elle, quelle expédition ! À travers les grilles de la porte de l'ambassade... quelque temps après, on s'est brouillées. C'était bien la peine !

Écrit par : Pivoine | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

Une avenue pleine de trams ;-)

Écrit par : Pivoine | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

@ Adrienne
Je ne suis pas du matin, même à Paris, pour Pivoine, le tram ne me gênait pas mais un de mes voisins, un français aussi, n'arrêtait pas de râler.
Lorsque tu connais Paris où Tel-Aviv, tu trouves du charme à l'Avenue Legrand.
Ce n'est pas loin de la Chaussée de Waterloo, pas loin du marché Saint Catherine.

Écrit par : heure-bleue | 25/10/2021

Répondre à ce commentaire

"J'ai appris là que passer dans un endroit comme touriste et y vivre ce n'est pas la même chose." Je reconnais bien là ta sagesse légendaire :-) . Note que cette phrase peut être vraie dans les deux sens : j'apprécie vraiment l'endroit où j'habite, mais je ne suis pas du tout certain qu'un touriste y trouverait son bonheur ;-) .

Écrit par : Passion Culture | 26/10/2021

Répondre à ce commentaire

Ah oui, dans le fond, pour aller au marché ste Catherine, un seul tram suffisait. Le 23 (ou le 90? À l'époque ? ) qui descendait dans le métro à Albert, st Gilles, horta, anneessens et la bourse. De la Bourse à ste Catherine, c'est rapide.
Un moment donné, j'ai changé de trajet, j'allais en tram jusqu'au palais de Justice, là je prenais l'ascenseur des Marolles et je traversais les Marolles à pied...
Le soir, je faisais les antiquaires et brocanteurs avec une collègue avec qui je m'entendais bien.

Écrit par : Pivoine | 26/10/2021

Répondre à ce commentaire

Bonjour Heure-Bleue, ah ! Bruxelles ! Belle description de la découverte d'une ville pendant un court séjour à défaut d'y vivre le reste de l'année . "passer dans un endroit comme touriste et y vivre ce n'est pas la même chose." Tout à fait !

Écrit par : Jerry OX | 27/10/2021

Répondre à ce commentaire

Je comprends que ce déménagement a été difficile et pour s'habituer aussi à une nouvelle vie, un nouveau rythme à apprendre ! Je suis du nord de la France, mes ancêtres sont tous du nord ou du Pas de Calais, ou plus lointains de l'Oise. Et donc je pense que vivre un an à Bruxelles quand j'étais jeune ne m'aurait pas faire peur. Je suis bien partie à 23 ans dans le sud de la France et j'y suis encore. Bonne fin de journée. Bises.

Écrit par : ELISABETH | 27/10/2021

Répondre à ce commentaire

J'ai passé un week-end à Bruxelles. Je n'en garde pas un souvenir impérissable. A part peut être l'expo Magritte

Écrit par : ang/col | 28/10/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire