Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2021

Les brunes ne comptent pas pour des prunes.

Ldevoir de Lakevio du Goût_87.jpg

J’aime ce pastel de Sally Strand.
Cette « rouquine » me parle.
C’est un sujet – pas un objet – sur lequel j’ai toujours aimé m’étendre.
N’y voyez rien de leste quoiqu’on puisse penser de cette tournure de phrase.
Mais, mon dieu ! Que cette épaule et ce cou pâles me parlent et m’appellent !
Et vous ?
Que vous inspire ce pastel de Sally Strand.
Bien que je vous aie déjà parlé de cette rousse, je pense avoir encore quelque chose à en dire.
Pourtant, ça fait des décennies que je vous en parle mais je suis intarissable car il y a encore tant à découvrir.


Le Goût et les rousses...
Leur grain de peau, leurs taches de rousseur, Monsieur aime les rousses.

Et pourtant rappelez vous Marylin Monroe et Jane Russel dans "Les hommes préfèrent les blondes".
Je ne suis pas sûre que mon amateur de rousse leur aurait tourné le dos...

D'ailleurs, la petite rousse devant son miroir, vous croyez qu'elle se trouve belle ?
Elle s'examine car elle a rendez-vous.
Un premier rendez-vous avec un beau brun.

Alors elle hésite.
Elle se trouve la peau terne et est sûre qu'un énorme bouton va sortir au plus mauvais moment.

Elle hésite encore.
Que porter ?
Surtout pas de décolleté car les rousses et le soleil ne font pas bon ménage.
Elles ne bronzent pas, elle rougissent.

Pourquoi n'a t-elle pas rencontré ce brun en automne, au moment où elle est à son avantage ?

La voila prête à suer sous le soleil comme un "Eskimo".

Qui parlera du calvaire des rousses, là, sous le soleil exactement ?

 

Commentaires

Mais moi !
Je sais le calvaire des rousses au soileil.
D'ailleurs j'essaie toujours de te mettre à l'abri.
Hélas, quand tu es à l'abri, je te tiens trop chaud...

Écrit par : le-gout-des-autres | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

"L'homme content meurt" répétait ma mère (jamais su d'où elle le sortait) et ça vaut aussi pour les femmes ;-)

Écrit par : Adrienne | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Mais c'est tellement vrai...on sent le vecu

Écrit par : Emiliacelina | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Ah ! Le gros bouton qui va sortir
je l'avais presque oublié celui-là…

Écrit par : alainx | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Tu es comme moi, enfin comme tous les mecs : Tu ne penses qu'à "ça".

Écrit par : le-gout-des-autres | 28/06/2021

Rhôôô !

Écrit par : Célestine | 28/06/2021

Ah les rousses ! Jolies femmes qui ont peuplé quelques agréables fantasmes (en tout bien tout honneur bien sur ;-) ). Peut être que la responsable en etait Marléne Jobert, qui a peuplée quelques rêves (et quelques pages du magasine Lui) de l'adolescent que j'étais alors !
Pour être plus sérieux, je ne connaissais pas ce pastel, mais le modèle ressemble étrangement à une de mes nièces, rousse bien évidemment !

Écrit par : Gilsoub | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

il est vrai que comme les blondes, les rousses ont la peau particulièrement sensible...

Écrit par : Ambre | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Je trouve que le Gout en parle si bien qu'à mon avis personne ne se risquera à rivaliser avec lui !

Écrit par : delia | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Et tu connais bien le sujet ! Comme Obélix, tu es tombée dans la marmite à ta naissance !

Écrit par : Gwen | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Je suis perdue : tu es brune, grise, rousse... ou bleue ? ;-)

Écrit par : La Licorne | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Un peu tout ça.

Écrit par : heure-bleue | 28/06/2021

on sent le vécu !!

Écrit par : ang/col | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Ayais ! comme on disait à l'école maternelle ! Il semblerait que Canalblog a cessé ses caprices à moins que ce soit une feinte avant de s'évanouir à nouveau...

Écrit par : Gwen | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Bonjour HB, la petite rousse devant son miroir a du souci à se faire pas tant pour son décolleté au soleil ni pour sa peau qui rougira mais pour le peu d'intérêt que tu éprouves pour elle, je me trompe ?

Écrit par : Jerry OX | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

J'ai connu une rousse au lycée, qui sortait avec un beau brun, un garçon dont j'étais amoureuse et à qui je n'ai jamais osé avouer que j'étais folle de lui. J'avais un désavantage par rapport à la rousse, c'est que j'habitais tout près du lycée, alors que le beau brun et la rousse étaient pensionnaires toute la semaine. Ils avaient beaucoup plus de temps pour se voir (cours, cantine midi et soir et internat). Bonne semaine.

Écrit par : ELISABETH | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Sous le soleil exactement, ah oui...c'était une brune, Anna Karina je me rappelle...
Sympa ton texte. Le calvaire des rousses, effectivement, je confirme parce qu'il y en a dans ma famille.
D'où l'avantage d'être une vraie fausse rousse comme moi... ;-)
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : Célestine | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Pauvre de toi, vraie rousse ;) Je l'ai été, fausse bien sûr et je bronzais sans problème... mais ai toujours eu horreur de m'exposer.

Écrit par : Praline | 28/06/2021

Répondre à ce commentaire

Je relis mon commentaire... stupide ! je voulais dire "pauvre de toi" pour l'exposition au soleil ! sinon je sais que tu es une très belle vraie rousse !

Écrit par : Praline | 29/06/2021

Écrire un commentaire