Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/01/2021

Les femmes de pouvoir

 

Jack_Vettriano-File7644.jpg

Je vous propose de dire ce que vous inspire cette toile de Mr Vettriano.
Une histoire qui commencerait par :
« Un bel organe, un imperturbable aplomb, plus de tempérament que d’intelligence et plus d’emphase que de lyrisme, achevaient de rehausser cette admirable nature de charlatan, où il y avait du coiffeur et du toréador. »
Et qui finirait par :
« Elle en retira qu’il n’avait que l’aspect d’un brave, avec l’entrain facile d’un commis voyageur. »

À lundi donc..

Un bel organe, un imperturbable aplomb, plus de tempérament que d'intelligence et plus d'emphase que de lyrisme, achevaient de rehausser cette admirable nature de charlatan où il y avait du coiffeur et du toréador.

- Ce n'est pas de moi mais avouez que Flaubert fait de vous un remarquable portrait !
Alors ne croyez pas échapper au licenciement et si c'est au bar de l'hôtel que je vous ai convoqué, c'est pour me faciliter le travail !
À notre retour à Paris, vous passerez toucher vos indemnités et rendre votre badge.
Vous avez été engagé pour vendre des composants chimiques et en ce moment, vous roulez sur l'or avec le gel hydroalcoolique !
Avouez que c'est ballot d'aller fricoter avec une femme d'une boîte concurrente.

- Mais... Karine...
- Ne cherchez pas à vous justifier ! Vous avez ainsi trahi la confiance de l'entreprise ! Vous n'êtes qu'un un agent commercial à l'intelligence médiocre, vous auriez dû contrôler votre libido !

- Mais... Karine...

- En plus votre vocabulaire est d'une pauvreté lamentable ! Vous pouvez disposer.

Elle en retira qu’il n’avait que l’aspect d’un brave, avec l’entrain facile d’un commis voyageur. 

Commentaires

Karine aurait-elle eu des vues sur l'agent commercial ?
Elle se comporte plus comme une femme méprisée que comme une directrice avisée...

Écrit par : le-gout-des-autres | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Elle me fait songer en brune - même posture - à cette avocate aux dents longues du feuilleton que je regarde en diagonale sur France 2 avec son nouveau client attifé pareil avec son gilet trop serré qui recherche la perle rare pour construire un complexe immobilier...
Pas inspirée du tout en ce moment.
Bon début de semaine

Écrit par : Armelle | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

bien joué! même pas besoin de cravache, les mots cinglent tout seuls :-)

Écrit par : Adrienne | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Aie, quand le GRH est une femme, il vaut mieux se tenir à carreau... De toute manière sa cause est désespérée : s'il avait réservé l'exclusivité de sa libido pour Karine, il aurait sans doute été licencié pour harcèlement sexuel. Pauvres de nous ;-) ...

Écrit par : Passion Culture | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Quand on veut faire carrière, il faut bien assurer ses arrières, sinon, pas de pitié !

Écrit par : delia | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Ah la libido des commerciaux en proie aux désidératas des clients assoiffés de communication à bas prix ! Voila l'ère du temps qui se ramènent à nos récents souvenirs de l'an 20 et il est vrai que l'on peut aujourd'hui rouler sur l'or avec le gel hydroalcoolique . Il faut savoir ménager sa monture entre vie professionnelle et vie privée sinon ….

Écrit par : Jerry OX | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Convoqué au bar de l'hôtel il devait être à des lieues de se douter de ce qu'elle lui voulait! Et surtout pas à être licencié!

Écrit par : Emiliacelina | 18/01/2021

Répondre à ce commentaire

Je suis tentée de penser comme Le Goût...
Ca sent le dépit sa façon de réagir, non ?

Écrit par : Gwen | 19/01/2021

Répondre à ce commentaire

Ce monde de l’entreprise, quel panier de crabes tout de même !
Et tu fais très fort: tu réussis à placer « gel hydroalcoolique » dans ton texte ! Chapeau.

Écrit par : Celestine | 22/01/2021

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire