Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2020

Le choix de Sophie.

devoir de Lakvio du Goût_43.jpg

J’aime Hopper et son génie de l’étrangeté de la banalité.
« Hotel Room » me le démontre et me pose la question :
Que fait-elle donc, si peu vêtue, assise l’air si peu intéressé par son livre ?
J’entrevois plusieurs cas.
Et vous ?
Qu’en aurez-vous dit lundi ?

Lorsqu'elle a reçu la gifle, elle est restée interloquée.
Une gifle parce que le ragoût était brûlé !

Son mari si gentil, si attentif depuis la célébration de leur mariage huit mois auparavant l'avait frappée pour un plat calciné !
Sophie ne croyait pas les promesses, les "je t'aime trop", les "je ne recommencerai jamais", les "j'ai eu une mauvaise journée au bureau".

Elle avait déjà vécu avec un compagnon frappeur, elle savait que les promesses n'engagent que ceux qui les croient.

Alors, elle avait fait sa valise, trouvé une chambre dans un motel.

Là, elle consultait un livre de droit.
Elle ne lui laisserait pas la possibilité de frapper une autre femme.
Elle allait le tondre !
Il ne pourrait plus désormais frapper qu'un punching ball dans une salle de boxe pour se calmer...

Commentaires

Ah !!! je savais bien qu'elle n'était pas si gourde ( cf le texte du Goût ).
Elle a raison de réagir dès le premier coup. Mais pourquoi, s'y laisser prendre 2 fois, elle a déjà fait l'expérience d'un violent.

Écrit par : Berthoise | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

Elle a raison de réagir et donner un autre sens à sa vie mais combien reste ployée sous les coups, certaines jusqu'à succomber…
Bonne semaine

Écrit par : Armelle | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

voilà une femme qui me plaît :-)

Écrit par : Adrienne | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

Frapper un punching ball à l'avenir ? Ce serait bien mais ce n'est pas sûr. Combien de femmes se laissent prendre par ce genre de brute qui sait y faire !

Écrit par : Yvanne | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

Elle ne se laissera pas berner une troisième fois, celle là j'espère !

Écrit par : delia | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

En voilà une qui n'a pas cru qu'il n'y aurait pas d'autres fois, elle a bien fait de se barrer. Quoique, qui dit qu'elle n'est pas vouée à tomber à chaque fois sur des brutes !

Écrit par : julie | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

On se croit guérie et on tombe sur le même.
C'est le problème, on est fidèle à un genre d'homme ou de femme à défaut de lui être fidèle...

Écrit par : le-gout-des-autres | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

Le ragoût est brûlé, et les carottes sont cuites : elle est prête à rendre coup pour coup.

Écrit par : Passion Culture | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

Quand même, elle l'a bien cherché !
Qu'est-ce que c'est que ces histoires de ne pas savoir surveiller la cuisson et réussir un bon ragoût !
(Je plaisante…)

Écrit par : alainx | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

As-tu besoin de le préciser... :-)

Écrit par : celestine | 17/06/2020

Sera-t-elle entendue ?

Écrit par : Gwen | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

Cette femme subit la violence verbale et physique de son mari , elle doit faire face mais devrait pourtant quitter ce compagnon frappeur qui ne voit plus devant lui une femme mais un punching ball ...

Écrit par : Jerry OX | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

sur ce sujet, regarde la série "big little lies"...

Écrit par : ang/col | 15/06/2020

Répondre à ce commentaire

..........................

Écrit par : edith | 16/06/2020

Répondre à ce commentaire

Je me demande tout de même quelle est la proportion des hommes respectueux des femmes... et les autres. À mon humble avis, je crois qu'ils dominent dans les statistiques. D'autant qu'avant la violence physique, il y a toute la gamme des autres violences et des manipulations.
Et là, il y en a un paquet.
Je me demande souvent si j'ai croisé un homme juste "normal" et si oui, comment je l'ai loupé... peut être était-ce une erreur tout court. Les hommes veux je dire...
Ma mère a eu un bon mari...
Ma belle fille aussi je crois

Écrit par : Pivoine | 17/06/2020

Répondre à ce commentaire

Pour une qui a le courage de partir à la première baffe, combien restent et endurent, parfois jusqu'à la mort ?
Le monde ira mieux quand ce fléau aura disparu...
•.¸¸.•*`*•.¸¸☆

Écrit par : celestine | 17/06/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire